Vernon, les vœux de l’Agglo

Vernon, les vœux de l’Agglo

La nouvelle Communauté d’Agglomération, ex-CAPE, devenue Seine Normandie Agglomération et la ville de Vernon, ont présenté leurs vœux à l’ensemble des administrés. La structure, de la nouvelle Agglo, s’est étendue avec deux anciennes ComCom, des Andelys et du Vexin, totalisant 69 communes avec presque 85 000 habitants. Le nouveau président était entouré de nombreux élus et d’habitants de ce  territoire élargi. Des vœux en forme de bilan et de projets futurs.

File d’attente impressionnante, dès 9h45, pour pénétrer dans le gymnase. Lenteur provoquée par le contrôle des sacs à l’entrée. A l’intérieur, un balisage indiquait aux invités de se positionner sur l’espace sportif et de ne pas s’installer sur les places assises des gradins.  Directive vite oubliée. Chacun s’installait, finalement, où il voulait. L’effet foule, voulue par les organisateur, fut ainsi désorganiser. La scène bien éclairée permettait un alignement des élus. Face à eux, un dispositif vidéo projetait sur grand écran les discours. Au total, entre 900 et 1 000 personnes applaudissaient les intervenants, avant de passer aux dégustations offertes par des producteurs locaux, comme les cartons d’invitations le proposaient.

Le passé, le présent, l’avenir

Frédéric Duché ouvre le bal dans un discours vantant les bienfaits de cet élargissement territorial voulu par le législateur avec la loi Nôtre. Il s’agit de mieux rationaliser les moyens financiers. Même ton avec François Ouzilleau, le maire de Vernon, qui rappelle ce qu’était la ville avant 2014, aujourd’hui et ce qu’elle deviendra Demain, selon lui. Sébastien Lecornu, pendant 35 minutes, enfonce le clou en rappelant les promesses faites dans le petit ouvrage “Vernon mérite mieux” et ses 126 propositions, diffusé au cours de la campagne électorale de 2014. Promesses, en grande partie, tenues et la suite s’achèvera en fin de mandat. Point d’orgue: la fiscalité et la sécurité. Monsieur Lecornu rappelle que les impôts locaux n’ont pas augmenté depuis 2014 et il en sera ainsi jusqu’en fin de mandat. Idem pour la sécurité, avec un bémol. Aucun indicateur, à ce jour, ne fait état d’une baisse significative de l’insécurité, à Vernon. Il faut rappeler que les maires n’ont qu’un pouvoir très restreint sur la sécurité, cette dernière étant du domaine régalien de l’État. Sur l’attractivité de la ville, au plan économique, Sébastien Lecornu rappelle les chantiers sortis de terre depuis 2014: nouveau quartier Fieschi et le Plateau de l’Espace qui vient de voir l’implantation d’une école d’ingénieur. La liste s’allongera d’ici 2020, année de fin de mandat.

Loin des tracas du moment, supportés par le parti “Les Républicains”

Dans la salle, parmi les militants “Les Républicains” présents, l’ombre du scandale frappant François Fillon planait. Quelques échanges, embarrassés, avec des personnes qui en parlaient à voix basse, avaient des accents de surprise et de regrets. Le premier à supporter la tourmente était Sébastien Lecornu, nommé en décembre directeur-adjoint de la campagne de François Fillon. Les petites agapes en fin de cérémonie, dissipaient momentanément la situation pénible pour le président du département. Résumé vidéo de la matinée, ci-dessous:

NB. Le comptage des invités. Caméra Diagonale estime le nombre de participants à un millier environ. Ce n’est pas pour contredire les organisateurs, qui parlent de 2 000 personnes. Simplement, le site utilise un logiciel de montage où s’intègre un outil de comptage de personnages figurant sur l’image. Le principe: des plans larges sont filmés, ou photographiés, puis sur les images figées, le logiciel entoure les têtes et opère un comptage. La marge d’erreur et de l’ordre de 5%. Marge additionnée au comptage réel. Dans la salle du Grévarin le logiciel a enregistré 847 têtes.

Categories: Vernon

Comments

  1. Thibsib 6 février, 2017, 05:52

    @Mme Raoult
    Je suis content d’apprendre que le Dr Cléry Melin était présent aux réunions pour construire sa clinique et qu’il est membre de Générations Vernon.
    Mon propos était simplement limité à préciser que les décisions concernant les aménagements de Fiesci ne datent pas d’hier, (la 1ere pierre de la clinique en étant le témoin) et que les démarches pour commencer ces travaux sont simplement bien antérieures à l’élection de 2014.

  2. RAOULT E. 4 février, 2017, 10:01

    Je ne comprends pas ce qui chagrine Thibsid à propos de la clinique sise à Fieschi et de sa première pierre. Le docteur Philippe Cléry-Melin est membre de Générations Vernon, il était présent aux réunions et il figure sur la photo de groupe publiée en 2013. Il n’est pas sorti d’un chapeau.

  3. Thibsib 3 février, 2017, 22:59

    @Epictete :
    Sur Caméra Diagonale, un article sur la 1ere pierre de la clinique psychosociale en mai 2014, à la caserne Fieschi. Développer un programme d’aménagement, trouver un aménageur, un maître d’oeuvre, construire des cahiers des charges pour chaque lot de travaux, et toutes les études et contrôles adéquats, sans compter les dossiers administratifs et les autorisations, le tout en un seul mois après l’élection de S Lecornu, j’y crois autant que Depardieu faisant de la spéléologie : ça va pas passer !

  4. Charlie2 3 février, 2017, 12:27

    @EPICTETE

    Vous devriez consulter sur le WEB le site vernonpolitique.info vous trouverez un article du 2 Décembre 2012, bien avant les élections de 2014 qui comporte un plan du projet structurant de l’ancienne caserne qui ressemble comme deux gouttes d’eau à la réalisation d’aujourd’hui !!!

  5. EPICTETE 2 février, 2017, 15:41

    @ Thibsib
    Pas d’accord! L’ensemble du projet ne s’est pas construit bien avant l’élection de S Lecornu. L’ancienne municipalité avait obtenu l’intervention de EPFN pour l’achat de la friche, mais aucun projet bien défini n’avait été arrêté à part l’idée de quelques pistes mal définies. Le projet structurant, tel qu’il se réalise actuellement, est né de la volonté de Monsieur Lecornu d’aller de l’avant et très vite. Vous avez raison, il faut rendre à César ce qui lui revient.

  6. titi27 2 février, 2017, 13:05

    A propos des 126 propositions il manque le début de réalisation de la 74 ème celle relative à la halle du marché alimentaire, en bref le marché couvert.
    Voilà un projet structurant de notre ville qui serait nécessaire quand on voit dans quelles conditions s’est déroulé le marché en janvier.

  7. Thibsib 2 février, 2017, 09:17

    Pour le chantier Fieschi, il est quand même bon de rappeler que tout le projet s’est construit bien avant l’élection de S Lecornu. Ces projets s’étalent sur plusieurs mandats. Il faut rendre à César ce qui est à César mais savoir lui reprendre ce qui ne lui appartient pas.

  8. Ben Oït 1 février, 2017, 19:37

    Fustiger les fraudeurs du RSA n’est pas très héroïque surtout quand on en connaît le montant même si la fraude doit être combattue. Que dire alors de certains de nos hommes politiques, moralisateurs, se positionnant comme les messieurs “propres “et qui depuis des années touchent de confortables revenus et font en sorte d’employer leurs proches pour un travail modéré ou fictif avec un salaire 5 à 7 fois supérieur au RSA, cherchez l’erreur! Il faut nettoyer devant sa porte avant de jeter l’opprobre sur les petits. Charité bien ordonnée commence par soi même!

Write a Comment