Vernon, redynamisation du Plateau de l’Espace

Vernon, redynamisation du Plateau de l’Espace

 Le 6 septembre 2013, un contrat de redynamisation du site de défense (CRSD) était signé entre l’État et les collectivités concernées. Le projet de reconversion de l’ancien Laboratoire de Recherches Balistiques et Aérodynamiques de Vernon était concrétisé avec cette première étape. Mercredi dernier, fut signé l’avenant n°1 au contrat. En clair, l’engagement de l’État, prévu à l’origine, pour un montant de 5,3 millions d’euros, sur un coût total de 13,8 millions, est devenu une réalité sonnante et trébuchante.

5,3 millions sur 13,8 millions de l’enveloppe consentie pour entretenir et aménager le site de l’ancien LRBA, c’est une bonne participation de l’État qui, de plus, avait cédé l’ensemble pour l’euro symbolique. S’ajoute “1,35 million versé au titre du fonds de soutien aux communes touchées par le redéploiement territorial des Armées et 640 000 euros sont en cours d’instruction pour l’année 2015″.

Accompagnement de l’État dans la stratégie et le suivi

C’est un projet ambitieux“, disent l’État et les collectivités. Il vise la relance économique avec l’implantation d’entreprises de pointe du secteur aéronautique, notamment, générateur d’activités et d’emplois. Les activités touristiques et sportives s’insèreront également dans le dispositif envisagé et l’État poursuivra son accompagnement avec la tenue d’un comité de pilotage annuel présidé par le préfet de l’Eure et la participation des élus locaux dans le but d’un suivi et de la mise en œuvre des mesures prises dans le cadre de la redynamisation du site.

La signature de l’avenant n°1 engage, outre l’État, la ville de Vernon, la CAPE, le conseil départemental et le conseil régional. Une sorte de contrat d’avenir dans l’intérêt des territoires et ses habitants.

La situation à ce jour, sur le Plateau

Depuis 2014 et l’intérêt de l’équipe municipale de voir l’ancien site du LRBA redéployé et redynamisé, à travers la Société Publique Locale (SPL), des bâtiments ont été rénovés et loués à SNECMA Airbus-Safran, le voisin immédiat, et SKF. D’autres ont sollicité la SPL dans le cadre de leur extension. Pas de projets d’ampleur pour l’instant mais les portes sont grandes ouvertes…

Categories: Vernon

Comments

  1. DD 17 juin, 2016, 15:25

    Ingénieur je suis entré à la SEP le 15 aout 75 pour aller dans la filiale S2M.
    Dans la filiale SKF n’a toujours eu que 10 % des parts. Le reste étant SEP.
    Le PDG de SKF a oublié cela. Ils n’ont fait qu’attendre que le produit soit mur pour le ceuillir. Quand la SEP a laissé aux salariés le choix d’un repreneur SKF n’avait rien à proposer !! Seiko a été choisi.
    Il faut savoir que les anciens attendent la retraite, un départ négocié ou démissionnent car la façon de travailler de SKF ne leur convient pas !!

    Lors de la cession j’étais secrétaire du CE le choix était déjà fait. Seiko bien sûr.

    Je ne veux pas avoir d”ennui avec SKF

Write a Comment