Vernon, Philippe Nguyen Thanh candidat à sa succession


PNGT36 heures après la désignation, par les militants, des chefs de file socialistes, pour les municipales, le maire sortant de Vernon a été le premier à déclarer oficiellement sa candidature. Il a tenu, ce matin, un point presse pour l'annoncer. Plusieurs sujets restent néanmoins dans l'interrogation, notamment à propos des partenaires de gauche, parti communiste et écologistes.

 

Entouré d'élus socialistes et de militants, Philippe Nguyen Thanh a expliqué les raisons de sa candidature. Il estime avoir bien travaillé au cours de ces 5 dernières années, avec son équipe municipale. N'ayant pas à rougir de son bilan, il souhaite poursuivre dans l'intérêt des vernonnais et de la ville. Il entend, précise-t-il, continuer avec ses partenaires communistes et écologistes dans un large rassemblement démocratique et républicain, en lançant un appel à toutes les forces de gauche, pour barrer la route au Front Nationale "qu'il faut combattre de toutes ses forces". "Pour l'instant, dit aussi le maire de Vernon, le projet à venir pour les 6 prochaines années est en cours d'élaboration et sera présenté aux vernonnais dans les semaines à venir" et de rappeler le travail de la municipalité depuis 2008: qualité de vie des vernonnais, aménagement des bords de Seine, qui étaient en friches, construction d'une école, des plus modernes, de 14 classes qui accueille 350 enfants de maternelle et primaire. La rénovation du quartier des Boutardes, une garderie gratuite dans diverses écoles et des prestations payantes, mais tenant compte du niveau de ressources des familles. L'avenir s'annonce, aussi, sous les meilleurs auspice, celon Philippe Nguyen Thanh, avec de bons projets en perspective, tels le site du LRBA  et d'un nouveau quartier en bord de Seine. Enfin le développement économique de la ville reste une priorité…

Poursuivre avec les autres partenaires de gauche?

Malgré les dissentions, au grand jour, avec ses alliés communistes et écologistes de Vernon-Défis, Philippe Nguyen Thanh leur tend la main et veut faire du passé table rase. Des discussions sont en cours pour aboutir à un accord de partenariat. "Ce qui nous rapproche est plus fort que ce qui nous sépare" dit en substance le maire de Vernon, qui espère bien ne pas voir Jean-Luc Lecomte lui claquer la porte au nez. Indéniablement, les communistes vont mettre la barre très haut pour s'engager aux côtés du PS. Jean-Luc Lecomte et ses amis vont avoir des exigences sur la politique sociale et bon nombre de sujets. D'un autre côté, que peuvent faire les communistes seuls, sans partenaire? A suivre.

 

Categories: Eure

Comments

  1. assas 23 octobre, 2013, 18:26

    ma plume est prise d’un rhume eternu des rimes sans haine quand elle est encencé par le FN contrairement à cela même.
    Pour ma part je suis loin d’etre un pitre MR HENRI, mais une personne qui travaille depuis l’âge de 16 ans et rap depuis l’âge de 13 ans et qui ne se dit pas issu de l’immigration mais francais comme vous,je sui né en france par contre vous, vous êtes et resterez à jamais le FN que l’on connait faisant l’apologie de la peur commencer svp par votre parti qui fais peur a bon nombres de francais et pas seulement ceux que vous appelez “issu de l’immigration”.
    Votre parti apporte lui, un apauvrissement de liberté d’égalité et de fraternité en FRANCE.

  2. Henri Clément 22 octobre, 2013, 13:16

    @M1MO et Fred
    Parce que le rap ne vous fait pas honte ?
    En matière d’abjection, voilà où je voulais en venir :
    A la différence de vous semble t-il, comme bien des vernonnais nous ne nous félicitons pas de voir des jeunes se vautrer dans une sous-culture importée ghettoisante et dégradante (skyrock) et attendre des politiques un encouragement dans ce sens en pleine campagne, toujours déçus à terme évidement. Ecoutez les interviews ou lisez Mathias Cardet qui a publié “L’effroyable imposture du rap”.
    Nous verrons après qui fait dans le nauséabond, et qui manipule qui.
    je cite Cardet :
    “Tout le monde s’accorde à reconnaître que, sauf de très rares exceptions, le rap a pour effet d’entraîner un appauvrissement du langage, fait l’apologie de la drogue, de la violence, de la prostitution et véhicule des concepts qui contribuent à la haine de la France.”
    Je me souviens d’un rap mis en scène lors des vœux du Maire actuel, il y a qques années…
    Pantalonade !
    Mon sous-entendu était donc ceci : il y a des tentations démagogiques ou clientéliste vers l’électorat “issu de l’immigration”, jeune en particulier, que nous critiquons.
    Mais invitons surtout ces jeunes à se mobiliser sur les vrais combats : formation, emploi, solidarités locales et à se tourner vers d’autres expressions (inter-)culturelles, traditionnelles notamment.
    Parler de ces réalités vous gêne apparemment. Pas nous.

  3. M1M0 22 octobre, 2013, 10:34

    @Henri Clément, votre commentaire est abject et nauséabond. Vous faites honte aux vernonnaises et vernonnais qui ne se reconnaissent pas dans vos valeurs. Je ne vais pas m’attarder sur le sujet. En revanche, n’oubliez jamais que le FN n’est pas d’extrême droite… 😉 Sachez aussi, que les voix se comptent. Par conséquent, pour votre “système de facho, c’est bien vrai il faut le changer. Il n’est jamais trop tôt”

  4. fred 22 octobre, 2013, 08:18

    @Henri Clément, votre commentaire est abject vous faîtes dans le sous-entendu cela ne vous honore pas !

  5. Henri Clément 21 octobre, 2013, 23:34

    @assas-Rats-pass
    Pas sûr que ce revirement soit vraiment une façon de “donner une chance” à Jean Luc Miraux
    mais qui sait ?
    “systeme de batard
    fau que sa change il est jamais tro tard”
    est un slogan de campagne à lui proposer, les habitués des alentours de la permanence de la rue d’Albufera n’en seraient pas si surpris.

  6. assas ex membre du groupe RATS-PASS 21 octobre, 2013, 10:56

    le talent d’affabulateur de monsieur NGT n’est plus un secret pour personne et surtout pas pour la jeunesse vernonnaise pour laquelle, il s’est fendu de vaines promesses en tous genres. Promesses qu’il a sitôt oublié dés la victoire arrachée.
    votre mandat dans sa totalité n’aura été que démonstration de vos mensonges de campagne. en ce qui me concerne, je vais vous montrer que vous méritez de ma part que mépris et colère que je vous remettrez par le biais de mon vote à l’occasion de la prochaine échéance municipale et je me mobiliserais pour que toutes la jeunesse me suive
    elle sera citoyenne et contestataire et s’inscrira dans le cadre d’un vote contre vous
    vous qui en face de moi m’avez dit à 2 reprise “c’est vous qui faites de la musique de voyou” ironie ou pas ca ma choqué et j’avai repondu que ces voyou avais voter pour vous
    bref a vous d’en assumer les consequences j’ai mes conaissances et aussi consience à me consacrer à ce que nos votes soit diriger vers qui me semblera le plus à même de s’occuper de nous pendant son mandat et non pas à la fin de celui ci, je suis donc prés à redonner une chance a MR MIRAUX
    pour info je suis ASSAS
    du groupe de rap RATS-PASS retaité du micro mais toujours les cros eguisé prés a faire grogner ma plume de nouveau en solo.

  7. Duval Roger 14 octobre, 2013, 13:39

    en regardant la vidéo, on peut constater que le sourire des participants, futurs colistiers, n’est pas au beau fixe, pourquoi si peu d’optimistes dans l’expression de ces visages.

Write a Comment