Vernon nostalgie. Le retour des Senders des années 60, sous forme de vinyle

Vernon nostalgie. Le retour des Senders des années 60, sous forme de vinyle

1962 arrive la déferlante des “yé-yé”. A Vernon, de jeunes gens de 18 à 22 ans ne sont pas en reste. Ils se lancent eux aussi dans la grande aventure du rock. C’est Gérard Fournet qui, le premier, a l’idée de former un groupe. Il détecte rapidement ceux qui ne se font pas prier pour tenter l’expérience. Ainsi, naissent les Senders. Débuts difficiles. Il faut du matériel et surtout composer textes et musiques. Sur les deux 45 tours vinyle, soit 8 morceaux, Gérard Fournet en compose 6. C’est parti…..Reportage vidéo avec en liaison Skype une Interview d’Henry Weber qui fut le batteur des Senders.

Les répétitions s’enchainent sans relâche. Les guitares chauffent, les notes déraillent, la voix de Jean-Louis Sannier devient rauque à force de tirer sur les cordes vocales. Semaine après semaine le groupe prend ses marques, il devient bon, excellent même de l’avis de ceux qui le suivaient dans les différentes salles où il se produisait…L’expérience dure environ 8 ans…

Aujiourd’hui, l’éditeur Claude Picard a l’idée de rééditer les deux 45 tours, non pas sur CD mais en vinyle. Ici, le site où les nostagiques de cette époque pourront l’acheter cliquer ici

Ci-dessous en PDF, huit page à lire sur la fabuleuse histoire des Senders Lafabuleusehistoiredesenders

L’histoire est racontée par Gérard Fournet et Claude Picard

 

Categories: Vernon

Comments

  1. Laure Enbé 26 juin, 2014, 22:55

    Merci M. Alcala. C’est une trouvaille! Je me suis bien amusé à chercher (et à trouver) des morceaux de ce groupe.
    J’ai passé un très bon moment à écouter un groupe que je connaissais pas (ou que j’avais peut-être oublié). Moi qui suis vernonnais d’adoption (je viens de Mantes, de l’autre côté de la “frontière”…) suis très content de trouver un côté sympa au passé proche de notre ville. Les couacs ne choquaient pas à l’époque, même chez les plus grands. A l’époque….mon époque……
    Et si le service Culture de la Mairie nous en sortait quelque chose grace à vous José? Je dirais “yé” !!!!

Write a Comment