Vernon municipales, premier débat croisé entre 3 candidats


Photo débatSébastien Lecornu, Jean-Miraux et Jean-Luc Lecomte, débutent cette rubrique de débats croisés sur les municipales des 23 et 30 mars 2014. Les interviews portent sur la fiscalité locale, le chômage, la politique de la ville et des projets à venir en cas d'élection. D'autres candidats vernonnais sont invités pour le prochain enregistrement, Erik Ackermann pour le Front National, Bernard Touchagues pour le Parti de la France et Philippe Nguyen Thanh maire sortant PS.  Les candidats de Louviers, Evreux, Les Andelys, Gaillon et Gisors seront également invités à y participer. Durée du débat, 24 minutes. Haut-débit impératif.



Categories: Eure

Comments

  1. Jacky Castagnet 8 novembre, 2013, 22:58

    Clément Henri
    Qui êtes-vous pour me dire de la fermer? Arrivez-vous à comprendre le sens d’un texte? M. Herry évoque la pression fiscale de la ville de Vernon depuis 2001, pointant du doigt et M. Miraux et l’actuelle municipalité et moi je lui précise que les villes de droite sont sur la même logique fiscale. Ce n’est pas du débat?
    Vous qui ne cessez de dénoncer l’UMPS, je vois que vous, vous faite dans l’UMPFN. Alors silence à votre tour!

  2. Clément Henri 8 novembre, 2013, 20:45

    @M.Castagnet
    Pardon, mais vraiment, ra-le-bol de ces injectives sans contenu.
    M. Herry donne des données au débat. Si vous en avez d’autres expliquez vous… ou fermez la !
    Quand je pense qu’on reproche à Vernon Bleu Marine de ne pas encore avoir proposé de projet municipal ! On croit rêver ! Mais qui l’a fait ? La gauche ? néant. JL.Miraux, que dal ! Nada, rien. Vos commentaire n’apporte rien de plus.
    Seb.Lecornu se lance samedi prochain, demain, pour ouvrir le bal sur le fond : bravo à lui (et nous l’attendons avec un œil critique acéré, croyez moi.)
    Mais de grâce élevons le niveau du débat !
    Pour l’instant, quand je lis ici des Brennetot et cie, je me dis qu’avec les apports de “Vernon tous ensemble” le débat constructif, c’est pas gagné !

  3. Jacky Castagnet 8 novembre, 2013, 18:56

    Et en plus vous faites l’âne…
    Figurez-vous que les chiffres je les connais avant vous. Mais vous utilisez un subterfuge pour discréditer la municipalité de Vernon, pour laquelle je n’ai pas voté, en tentant de faire croire qu’elle est la championne de l’augmentation des impôts. En plus vous mettez dans l’affaire l’ancien maire de droite parce que vous voulez lui faire la peau, électoralement, pour l’empêcher de revenir. Et moi je vous dit qu’en matière d’impôts la droite devrait balayer dans sa cour. Les villes que je vous ai indiqué, précédemment, ont les mêmes niveaux d’augmentations en moyenne. La gauche et la droite sont autant dépensières. La différence notable entre les deux, se situe dans le choix des dépenses.
    Aussi, cessez de prendre les gens pour des couillons.

  4. H. Herry 8 novembre, 2013, 17:31

    @Monsieur Castagnet
    « Le borgne n’a qu’un oeil, mais il pleure quand même. »
    http://www.collectivites-locales.gouv.fr/
    vous trouverez tous les chiffres cités dans mes commentaires sur le site dont je vous donne l’adresse supra. Ce sont les chiffres déclarés chaque année par les collectivités locales dont la commune de Vernon. Vous y trouverez les analyses financières élaborées à partir des comptes de gestion et des données infra annuelles, budgets primitifs ou des comptes administratifs de chaque type de collectivité territoriale, y compris celles des villes qui semblent vous préoccuper.

  5. Jacky Castagnet 8 novembre, 2013, 15:24

    Monsieur Herry
    Comme roi de la désinformation vous êtes imbattable. Lorsqu’on veut pointer du doigt ses adversaires politiques, y compris de droite, il faut le faire avec au moins un minimum d’équité. Vous balancez des chiffres à l’emporte-pièce, sans précaution…
    Déjà, expliquez ce qu’est valeur absolue et valeur relative.
    Ensuite, je vais vous clouer le bec en vous demandant, puisque vous le faites pour Vernon ville de gauche, de donner les chiffres, à l’identique, pour les villes de Marseilles, Béziers, Lons-le-Saunier, Valenciennes, Bayonne, Arras, Beauvais, Chateauroux, Albi, Aix-en-Provence, Bourges, Epinay-sur-Seine…villes de droite et la liste n’est pas exhaustive…
    On va voir si vous êtes aussi malin

  6. ericp27 8 novembre, 2013, 11:52

    merci pour cet excellent article et commentaires liés,
    ce qui confirme que la pression fiscale est toujours plus forte, accentuée par le fait qu en 2001 on était en “francs”, et que depuis 10 ans , l’euro n’a fait que dégrader notre pouvoir d’achats……
    mais ça, c’est un autre sujet
    merci l’Europe, merci l’euro zone

  7. H. Herry 8 novembre, 2013, 06:10

    @Clément Henri
    Vous trouverez tous les chiffres sur le “portail de l’économie et des finances”
    Population légale :
    2001 = 25003 habitants
    2008 = 25003 habitants
    2012 = 26470 habitants
    Les chiffres du ministère des finances montrent une augmentation de la fiscalité de 61% sur la période 2001/2012 (il s’agit de valeur absolue).
    Compte tenu de l’augmentation de la population, cette augmentation est de 53% par habitant (il s’agit de valeur relative).

  8. Clément Henri 7 novembre, 2013, 14:00

    @M.Herry
    Ces montants de taxes sont établis comme moyennes par habitant, mais je m’interroge sur l’interprétation : avec quelle variation du nombre d’habitants sur dix ans. C’est important, non ?

  9. H. Herry 7 novembre, 2013, 10:35

    La vérité des chiffres officiels du ministère des finances
    Dans le contexte d’un « tour de vis » budgétaire de fin d’année, le ministre du budget B. Cazeneuve a annoncé ce matin 7 novembre, la reconduction des économies pour 2014 et 2015 et précisé qu’elles s’appliqueraient également pour 2016(nouveau).
    Pour les communes, cela signifie que la baisse des dotations en 2014 sera donc maintenue en 2015 et poursuivie en 2016 (- 3% à -6% sur la partie normée de la Dotation Globale de Fonctionnement).
    Appliquée à Vernon, à fiscalité constante, le montant total des ressources de 2014 à 2016 sera donc au mieux équivalent à celui de 2012.
    Or, les communes vont devoir faire face à des dépenses nouvelles, conjoncturelles (changement des rythmes scolaires, élections..), à l’accroissement d’autres (cantine, transport, TVA, énergie), sans oublier l’augmentation de la masse salariale (+ 26,68% pour Vernon, sur la période 2008-2013 à savoir 9 104 K€ en 2008, 11 533 k€ en 2013, source DGFiP/DGCL).
    Concernant l’accroissement de 53% des impôts locaux entre 2001 et 2012 avec toujours pour source la DFiP / DGCL il ressort que pour Vernon, par habitant,
    la taxe d’habitation était de :
    100 euros en 2001
    130 euros en 2008
    153 euros en 2012 soit + 53% par rapport à 2001
    la taxe sur le foncier bâti était de :
    178 euros en 2001
    232 euros en 2008
    270 euros en 2012 soit + 51,7% par rapport à 2001
    Rejettant toute démagogie, Sébastien Lecornu refuse de mentir aux vernonnais en annonçant des promesses intenables.

  10. Frédéric 2 novembre, 2013, 08:36

    Bravo à Jean-Luc Miraux pour son calme et sa détermination.

  11. Mathieu Le Sire 1 novembre, 2013, 18:44

    Sois faux cul de première, sois stupide !
    Et pourquoi pas les deux ????
    Tonton Bruno a encore frappé !!!!
    Cette politique du copinage qui consiste à placer les copains sans ce préoccuper des figures locales présentes bien avant l’arrivée de Sébastien LECORNU et de Bruno LE MAIRE dans le département, et plus particulièrement à Vernon.
    Je suis pour une politique de la famille, de la non trahison, du respect des adversaires…..
    Aujourd’hui en politique c’est trahir pour réussir.
    Il en faut en finir avec ses méthodes et redonner au paysage politique Français de l’amour, du bon sens, de la confiance et du sérieux.
    Salutations.
    Mathieu LE SIRE

  12. Philippe BRENNETOT 1 novembre, 2013, 10:51

    Il faut que jeunesse se passe !
    Monsieur Sébastien Lecornu, soyons un peu sérieux. Tu expliques très justement que la hausse des impôts est une erreur politique et que c’est honteux pour les contribuables de Vernon. Bien !
    As tu analysé tes propos ? Sois tu es un faux cul de première … sois tu es stupide !
    Comment peux tu dire aux électeurs que la gauche a eu tort d’augmenter les impôts et dans le même temps expliquer que tu profiteras de cette erreur ?
    Franchement ! Tu prends les électeurs pour des cons ?
    Là où je vois ta méconnaissance de la finance publique : d’une part il y a les investissements et d’autre part les charges de fonctionnement.
    Tu es l’exemple même des élus incapables d’équilibrer un budget sans augmenter l’impôt ! Eh oui ce n’est pas une obligation d’augmenter les charges de fonctionnement !! D’ailleurs le mille-feuilles des collectivités a créé toujours plus de charges au détriment de l’investissement. Au passage si les élus passaient un peu plus de temps à regarder là où se trouve le gaspillage et renégociaient un certain nombre de contrats, ils s’apercevraient qu’une manne d’argent existe.
    Si tu veux jouer dans la cour des grands il va falloir que tu revois ta copie.
    Il faut que jeunesse se passe !! Peut être qu’un jour avec l’expérience et plus d’ancienneté sur la ville de Vernon tu arriveras à comprendre (1 an ½ sur Vernon c’est peut être encore un peu tôt) ! et pourquoi pas un jour être élu Maire !
    Pour le moment les Vernonnais ne prendront pas le risque d’élire un candidat qui pourrait les mener à la banqueroute !
    En attendant je t’invite sérieusement à retirer ta liste et à demander à Jean-Luc Miraux de t’apprendre comment fonctionne une collectivité locale.
    Avant de me retirer, juste une chose ! Par respect pour les électeurs évite de les prendre pour des cons.
    Salutations.
    Philippe BRENNETOT

  13. Marc 1 novembre, 2013, 10:42

    @ Eric Caricatural en quoi? il vous suffit de reprendre les dirent du candidat FN,Il a bien proposé la construction d’une prison !? (voir le démocrate) je vous conseil de relire c propositions en matière scolaire dans le démocrate, donc si je suis caricatural c le candidat FN qu’il est … Je vous concède le non validé par Marine mais je pense n’être pas très loin de la réalité. Je vous laisse, j’ai un chèche à trouver, il fait un peu frais ce matin 😉

  14. Ben oît 1 novembre, 2013, 10:04

    Quel projets et quel maire pour Vernon en 2014. A écouter les trois candidats et en l’absence du docteur maire actuel et du candidat Marine avec le retour au franc et des propositions économiques démagogiques mais aussi ineptes, je ne vois de crédible que Monsieur Miraux qui va pouvoir se consacrer vraiment à l’intérêt de Vernon et de ses habitants. Sa retraite de l’éducation nationale est proche, son avenir politique derrière lui, donc il est plus libre surtout en étant sans étiquette et de ce fait pas contraint d’obéir à un parti politique. Lecornu qui a travaillé avec Gilard (ce n’est pas une référence!) est bien jeune , bien tendre pour administrer une ville comme Vernon, lecomte trop prisonnier du pc . Oui la candidature de Miraux me parait intéressante, je n’avais pas voté pour lui en 2007 mais aujourd’hui la situation est bien différente.

  15. ericp27 1 novembre, 2013, 09:35

    @ marc,
    quel message pertinent ! un peu caricatural non, vous n’avez rien d’autre à proposer vous?

  16. Marc 1 novembre, 2013, 08:06

    @Henri Clément mise à part donner des leçons à tous! vous proposez quoi ? ou plutôt, Qu’à à proposer votre candidat ? Ah si…. retour à une école des années 50, suppression de tout disposition non validé par Marine sans oublier la constrution d’une prison c’est sur qu’avec ça ! Vernon va attirer des entreprises et de nouveau habitant. Sur ceux, je file me raser, je voudrais pas vous effrayer 😉

  17. Henri Clément 31 octobre, 2013, 15:31

    Excellente idée de débuter par cette question de fond :
    La municipalité, quelle est sa responsabilité sur l’emploi.
    JL.Miraux : aucune sinon de facilitateur : c’est la thèse technocratique,
    S.LeCornu : c’est l’attractivité : thèse c’est la thèse libérale,
    JL.Lecomte : aucune il faudrait d’abord réindustrialiser, thèse qui a le mérite de reprendre le mal à la racine, mais qui fait semblant d’ignorer que l’orientation politique va à l’opposé depuis des décennies : européisme oblige.
    De fait la municipalité (comme l’Etat aujourd’hui) n’a aucun pouvoir sur l’emploi dans l’environnement économique.
    “il faut inciter, attirer, il faut un dialogue fort, être offensif…” pardon, mais tout çà c’est du blabla.
    Il faudrait d’abord déconstruire le mythe ultra-libéral de “l’attractivité” des communes :
    Car dans une économie en récession, à partir du moment où toutes les communes cherchent à développer leur attractivité, c’est à dire à se mettre en concurrence les unes les autres pour attirer des entreprises, entités savamment raréfiées par le système, leurs efforts s’annihilent bien évidement dans une surenchère stérile et coûteuse.
    C’est demander aux communes de faire le trottoir… au moment où on pénalise les clients (les entrepreneurs)au profit du grand proxénète de la finance & du mondialisme.
    Nous ne faisons là que répercuter au niveau des collectivités territoriales la logique délétère du marché et de la crise structurelle. Cette logique veut qu’il y ai toujours moins de gagnants et plus de perdants et qu’on y joue les investissements publics comme on joue à la bourse. Le dindon restant in fine le contribuable.
    C’est tout le contraire de la bonne gestion du territoire national.
    Or cette recherche d’attractivité conduit à une uniformisation désastreuse, (faire de Vernon une banlieue), fondée sur des critères de valeur non durables, plutôt issus de l’imaginaire d’une classe d’élus (souvent anciens fonctionnaires) qui n’ont jamais rien entrepris, et pas forcément en rapport avec les besoins réels des entreprises, sûrement pas des habitants.
    Enfin, endettés et écrasés par la fiscalité, alourdie par une sur-administration territoriale, ponctionné par projets clientélistes ou opportunistes, que reste t-il à l’économie locale pour investir dans un modèle durable. Rien ou presque.
    Alors le jeune VRP UMPiste pourra toujours arguer de son carnet d’adresse, jouer les jeunes loups, mais en matière d’affaire les connivences paternalistes qu’il put cultiver sous les ors de la Républiques ne pèseront pas lourd au moment de demander aux banques de signer des chèques ou de consentir des crédits pour financer des projets valables.
    Ne pas confondre com et finance, surtout dans une économie en faillite, une crise inédite.
    Pour une vraie vision, il faudrait prendre le problème dans l’autre sens.
    Pour Vernon, au lieu d’être attractif, il faut chercher à être spécifique, unique, original, irremplaçable.
    Encore faut-il savoir ce que l’on est profondément et collectivement pour prendre des options fortes.
    Bref, tout ce que la pensée unique de l’UMPS veut détruire.
    à suivre.

  18. José Alcala 31 octobre, 2013, 15:26

    @ Gugus de Saint-Marcel
    Pour une fois je vais être d’accord avec Elisabeth Raoult. Votre roman n’est, ni écrit ni à écrire. Cette vraie-fausse information est puisée, dans ce qu j’ai appelé dans les dernières Brèves sans Comptoir”, le bassin aux rumeurs. Je n’ai donc pas à mener d’investigations sur ce sujet précis.

  19. Duval Roger 31 octobre, 2013, 14:42

    je vais noté de 1à10, mon appréciation sur la probabilité de mettre en application le contenu des projets de ces candidats,
    pour: Sébastien Lecornu 4/10
    Jean-Luc Leconte 2/10
    Jean-Luc Miraux 8/10

  20. YBS Vernon 31 octobre, 2013, 14:38

    Cher-e-s Vernonais internautes de Caméra Diagonale, bonjour.
    Ne vous laisser berner par des professionnels de la politique qui ne font semblant d’être intéressés par vos préoccupations au quotidien qu’à la veille d’une élection ou lorsque leurs positions sont en péril!
    Tout ça c’est du déjà vu , déjà entendu.
    Avant de parler d’avenir, ceux qui ont été au pouvoir doivent nous expliquer pourquoi, ils n’ont pas fait durant leurs mandats respectifs ce qu’ils nous promettent aujourd’hui. Faites le bilan Messieurs, le bilan, vous vous rendrez compte que le bilan n’est pas terrible!
    Pourquoi ils ont peut fait pour le dynamisme économique de la ville, pourquoi ils ont peu fait dans le domaine de la lutte contre le chômage de longue durée, pourquoi ils ont peu fait pour la transition énergétique, pourquoi ils ont peu fait pour la mobilité dans la zone et vers Paris…Voici les principales préoccupations des habitants.Une ville comme Vernon ne s’administre pas comme une principauté où le maire est un prince qui décide de tout.
    Non,il faut une démocratie participative car Vernon n’est ni de gauche, ni de droite et les habitants ne sont pas des moutons, ils savent ce qu’ils veulent….
    C’est pour cette raison, au lieu de décréter derrière les bureaux un programme pour Vernon, le Collectif Citoyen Vernon Ecologie propose aux habitants de Vernon d’écrire eux-mêmes la politique de leur ville en les associant à la conception du programme politique et économique pour leur ville.
    Son objectif est de mobiliser des habitant-e-s volontaires autour des valeurs de l’écologie pour les prochaines élections municipales afin de préparer une liste citoyenne indépendante ouverte à toutes et à tous les habitants de Vernon, quelles que soient leurs origines, leurs religions… La seule exigence est de vouloir agir pour qu’enfin Vernon soit administrée autrement, pour un développement économique, social et solidaire dans un environnement respectueux de l’écologie.
    Il faut que notre ville sorte enfin de sa léthargie et fasse valoir ses nombreux atouts.
    L’objectif est de mettre en place une liste à l’image des habitants de Vernon, une liste la plus représentative possible, sur tous les plans, pour que tous les habitants se sentent concernés dans l’intérêt collectif à vision écologique.
    Nous voulons que les habitant-e-s de tous quartiers (de Vernonnet aux Boutardes) soient concernés par les choix décidés pour la cité, avec une prise en considération de toutes les revendications et propositions.
    Pour cela, contrairement aux autres listes politiques présentes sur Vernon, qui ont déjà désigné leurs têtes de liste (donc leurs candidats) et leurs programmes, notre collectif se veut ouvert, participatif et démocratique et souhaite donc agir autrement pour plus d’efficacité et de cohérence.
    Ce sont tous les membres du collectif qui écriront le programme issu des débats et désigneront ensemble démocratiquement une liste de 35 personnes pour les représenter.
    Tout habitant de Vernon qui le souhaite et qui partage avec nous ces valeurs pourra participer à la future liste issue du Collectif Citoyen Vernon Ecologie avec ou sans étiquette politique.
    Vous êtes toutes et tous invité-e-s à venir nous rejoindre dans ce projet participatif.
    Notre démarche indépendante et citoyenne, et a le soutien de plusieurs personnalités locales et régionales militantes telles que les élus régionaux Haute Normandie d’ Europe Écologie Les Verts, Claude TALEB, vice-président délégué à l’ESS, l’agriculture, la pêche et le tourisme, Jérôme BOURLET de la Vallée, conseiller régional, membre de la commission Transports-Mobilités, ancien candidat Eelv aux élection législative dans l’Eure.
    Si vous avez envie d’agir, c’est maintenant.
    Des rencontres avec les habitants seront mises en place prochainement.

  21. RAOULT E. 31 octobre, 2013, 14:07

    Monsieur Gugus, vous grimpez sur les armoires ? Il faut arrêter, vous allez finir par vous faire du mal en tombant.

  22. Gugus de Saint-Marcel 31 octobre, 2013, 13:49

    Nous autres ici, sommes tombés de l’armoire lorsqu’on nous a informé du coup de jarnac que prépare monsieur Lecornu contre Gérard Volpatti. La jeune fusée de Bruno Lemaire préparerait un coup de force pour prendre la présidence de la CAPE, même s’il n’était pas élu maire de Vernon. Et tout ceci avec une complicité intérieure. J’espère que vous allez enquêter sur le sujet.

  23. Laurent 31 octobre, 2013, 13:35

    Jean-Luc Lecomte fait montre de calme et détermination. Ensuite, ses positions sont discutables selon qu’on soit de gauche, ou non. Mais pour les deux autres candidats, je trouve qu’il n’y a pas photo sur la forme et le fond. Il y a un jeune-vieux avide de pouvoir et homme au discours argumenté.

  24. Philippe Brennetot 31 octobre, 2013, 09:22

    Vernon un avenir qui vous appartient
    Face à l’urgence, le prochain mandat municipal devra prendre en compte non seulement les réalités du moment mais surtout donner à Vernon une vision d’un développement pérenne dans l’harmonie économique, culturelle, sociale et environnementale.
    Qui mieux que Jean-Luc Miraux peut apporter une réelle vision pour Vernon et son agglomération ?
    Les enjeux économiques pour Vernon par sa situation géographique seront des décisions primordiales pour les prochaines décennies.
    La majorité sortante représentée par Monsieur Nguyen Thanh a montré son incapacité à gérer la ville en laissant Vernon décliner un peu plus chaque jour.
    Le Font National ne donnera à Vernon aucun espoir pour ses habitants. Le FN continuera à surfer sur le tout sécuritaire laissant la population dans un sentiment de peur pour mieux stigmatiser les uns ou les autres à travers ses origines. Politique de démagogie montrant tel ou tel et provoquant toujours plus de haine là où il est nécessaire d’apprendre à connaître l’autre.
    L’UMP-UDI représentés par Monsieur Sébastien Lecornu montre à quel point la médiocrité des partis politiques laisse le citoyen dans un dégoût permanent des intérêts personnels au service de leur seule petite carrière positionnant leur nombril à la place de leur cerveau. Triste constat qui appelle à toujours plus d’abstentionnisme.
    L’union citoyenne « Vernon Réussite » à travers la liste « vernon-tous-ensemble-2014 » représentée par Jean-Luc Miraux est une réelle opportunité pour les Vernonnaises et les Vernonnais et bien au delà des frontières de Vernon.
    Qui mieux que Jean-Luc Miraux homme de terrain, homme de dossiers, homme de proximité peut donner à Vernon une véritable vision ?
    Qui mieux que Jean-Luc Miraux peut donner à Vernon les armes stratégiques pour un développement économique au service de tous et pour tous ?
    Alors OUI cher Jean-Luc à quelques kilomètres d’ici, je formule pour les Vernonnais mes vœux d’une belle campagne. Je sais par avance que les électeurs t’attendent pour donner à la ville de Vernon la place qu’elle mérite.
    Au delà de tous les clivages politiques, les Vernonnais seront fiers de voter « vernon tous ensemble » à travers sa tête de liste : Jean-Luc Miraux.
    Vernonnais soyez fiers de votre avenir avec Jean-Luc Miraux.
    À tous, mes vœux de prospérité pour un avenir meilleur.
    Philippe BRENNETOT

Write a Comment