Vernon municipales, le PRG s’associe avec le PC

  Jean-Luc Lecomte listeLa rupture entre les groupes socialiste et communiste est consommée. Philippe Nguyen Thanh a rompu les négociations, vendredi dernier. La direction  départementale du Parti Radical de Gauche  vient d'accepter une association avec la liste de Jean-Luc Lecomte. Ce soir, le groupe communiste aura à se prononcer par vote, s'il accepte, ou non, la même association avec Les Verts. Ainsi, le PS fera cavalier seul au premier tour de l'élection municipale.

La gauche divisée à Vernon, ce n'est pas un scoop. Cela fait deux ans que communistes et socialistes ne  peuvent se supporter. La personnalité du maire, selon Jean-Luc Lecomte, est à l'origine de la mésentente. "Trop personnel, autocrate", disent les partenaires communistes et écologistes de Vernon-Défis. Le sujet est bien connu à Vernon. L'affaire des candidatures aux législatives de 2012 a été le point de rupture. Il était évident que l'échéance municipale de 2014 poserait un sérieux problème.

Depuis décembre dernier, réunion après réunion, socialistes et communistes tentaient de trouver ce Nguyen Thanhqui pouvait encore les rassembler. Chaque groupe campait sur ses positions. Au parti communiste, Jean-Luc Lecomte tentait de fédérer les groupes communiste et socialiste. Peine perdue.

Jean-Claude Mary a quitté le navire

L'autre coup de massue pour Philippe Ngueyn Thanh et Jean-Luc Lecomte a été le départ de Jean-Claude Mary, le partenaire écologiste, qui a rejoint l'équipe de Jean-Luc Miraux, l'ancien maire UMP, aujourd'hui candidat indépendant divers droite. C'est à ce moment précis que l'idée de solliciter les écologistes de EE-LV est venue. Cette séquence, assez tragico-comique, a donné des ailes au groupuscule vernonnais, composé de quatre personnes dans le meilleur des cas, qui éconduit cyniquement le maire, après un semblant de dialogue.

Les Radicaux de Gauche disent oui aux communistes

Depuis vendredi soir, les communistes savent qu'ils devront faire cavaliers seuls. Pas tout à fait cependant. Le secrétaire département du PRG, vient d'accepter qu'un de ses membres vernonnais, qui le demandait,  fasse alliance avec les communiste à titre personnel. Jean-Luc Lecomte considère ce rapprochement comme un accord officiel.

Reste les quatre membres des Verts. Leurs prétentions seraient démeusurées. Le parti communiste doit décider, par vote, ce soir d'une telle alliance. A Vernon cela relèverait davantage de l'encombrement que de l'efficacité. A suivre…

 

 

Categories: Eure

Comments

  1. hachet philippe 13 février, 2014, 20:31

    A Aubevoye le Maire divers gauche (!) Jean Luc Recher s’allie à l’UMP/UDI.
    C’est vrai qu’il a eu bien du mal à faire sa liste et se trouve obligé de faire cette alliance.
    C’est vrai que 3 conseillers municipaux ont démissionné pendant le mandat qui s’achève et que des anciens conseillers ne l’accompagnent plus.

  2. Olivier Taconet 11 février, 2014, 19:31

    Surprise de la part du président départemental que je suis d’apprendre qu’il y a accord politique avec le parti communiste à Vernon. Ceci est complètement faux. J’autorise un ami radical vernonnais à se présenter sur une liste comprenant des écologistes et des communistes. Je déplore cette division, mais il n’est pas dans nos habitudes d’imposer une vision départementale sur des pratiques locales.
    Il n’y a eu aucune rencontre entre le prg et le pc. Il a encore moins accord.

Write a Comment