Vernon, en Marche vers le Mouvement

Vernon, en Marche vers le Mouvement

Mais qu’est-ce qu’il a donc, Emmanuel Macron? Inconnu il y a moins de deux ans, un passage éclair au gouvernement, sans parti politique, sans programme nettement établi lorsqu’il se lance dans l’aventure présidentielle et le voilà aujourd’hui à la tête une petite armée de 170 000 femmes et hommes prêts à le suivre pour le pire et le meilleur. Il apparait et c’est le quasi coup de foudre. Ses adversaires le dépeignent comme un gourou, certains regardent et écoutent, d’autres  franchissent le pas par curiosité d’abord, par sympathie peut-être et aussi par conviction.

A Vernon, aucun parti politique de droite, de gauche, du centre et aux extrêmes n’aligne le tiers des militants du Mouvement Macron. “Certes, expliquent les fondateurs, En Marche n’est un parti traditionnel. S’il le devenait un jour, il ne sera pas comme les autres. On ne va pas se caler sur l’existant alors que les électeurs en ont soupé des partis traditionnels…” Aujourd’hui, Clémence Lafaux cofondatrice du Mouvement, à Vernon, est fière d’évoquer le groupe de 70 adhérents composé de jeunes, moins jeunes et d’âge intermédiaire. Ils sont étudiants, salariés, commerçants, professions libérales, chefs d’entreprises et retraités. Quelques-uns n’adhèrent pas encore, mais sont curieux de participer à des réunions pour dialoguer et échanger.

Dans le département de l’Eure, le Mouvement En Marche compte 800 membres répartis en 20 comités. A Vernon, sur les 70 membres, 15 sont actifs au quotidien.

Caméra Diagonale a rencontré quatre d’entre eux, représentatifs du groupe : Clémence Lafaux soutient l’équipe de Philippe Nguyen Thanh en 2013 pour préparer l’élection de 2014, mais n’a pas poursuivi sur cette voix. Rémi Ferreira s’engage également au PS en 2013 et reste militant encore aujourd’hui. Madame Sylvie Graffin est enseignante et ne s’est jamais engagée politiquement. Enfin, Georges Bourgeois chef d’entreprise, avait soutenu François Mitterrand en 1981, voté François Hollande en 2012 et Sébastien Lecornu aux municipales de 2012. De sensibilité gaulliste, il se sent attiré par le Mouvement En Marche.

Samedi prochain, 11 février, ils seront nombreux sur le marché de Vernon pour une distribution de tracts et un dialogue avec les vernonnais qui voudront leur poser des questions. Sur la vidéo, ci-dessous, les quatre membres de En Marche disent le sens de leur engagement:

 

 

Categories: Vernon

Comments

  1. Freddy 13 février, 2017, 13:01

    A Raoult E
    Vous en connaissez, du monde!

  2. RAOULT E. 11 février, 2017, 12:48

    A Freddy. Pardon pour ma boulette quand j’allie Mitterrand à Thorez, mort depuis longtemps en 1981. Ses successeurs ont eu de beaux jours devant eux.Et je pensais à de Gaulle (qui l’a bien trop supporté bien que déserteur, qu’il ait fui en URSS pendant la guerre, et que son parti ait été interdit).

  3. RAOULT E. 11 février, 2017, 12:33

    A Freddy. Quand je cite le Président de Gaulle et le Président Mitterrand et que je dis qu’ils sont morts il ne s’agit pas d’un “argument”, d’une boutade excluant qu’on les cite ad vitam aeternam. Le premier des deux a présidé à la création de l’ ENA devenu un moule dont on souhaite désormais se débarrasser ; il a créé la Résistance, il a terminé la guerre d’Algérie qui virait à la rébellion des généraux mais hélas, il a signé avec Pompidou la loi d’amnistie de 1966 qui a jeté de l’eau bénite sur des criminels de guerre en tous genres, y compris (à la demande des communistes) les criminels d’Indochine du genre Boudarel (c’est ce genre de détail qui a appelé à la création du FN). Après lui, on a eu Pompidou, agrégé de Lettres et Mitterrand, élève des bons Pères et littéraire, qui suivait Auriol pendant toute la guerre d’Indochine et déclara “l’Algérie française” après ses études de Lettres et ses concours oratoires – avant de se rallier à Thorez uniquement pour l’emporter en nombre sur Giscard (fondateur de l’UDF) – et sur Barre, UDF, brillant économiste qui voulut relever le danger lié au pétrole. De Gaulle et Mitterrand avaient de grandes gueules ; les successeurs ont essayé d’avoir de grands économistes auprès d’eux. Giscard d’Estaing et Raymond Barre ont été battus – par le Canard enchaîné – non pas pour leur méconnaissance de l’économie dont ils connaissaient désormais l’importance et qu’ils auraient maîtrisée s’ils avaient eu 7 ans de plus à leur actif,, mais au nom des avions renifleurs et au nom des diamants offerts par Bocassa en cadeau officiel, parce que madame Giscard d’Estaing eut l’outrecuidance de les porter. Maintenant on n’a toujours pas de pétrole et on n’a déjà plus d’idées (on les a vendues, voire données) et l’UDF; transformée en UDI, est en train de se transformer en pipi de chat. Jeanne d’Arc n’y entraverait que dalle, Napoléon 1er pas davantage, même Victor Hugo, notre plus grand poëte (hélas) (1802 – 1885), mort la même année que Jules Vallès, (l’antisémite littéraire de gôche) et que le merveilleux dessinateur politique André Gill.

  4. José Alcala Author 10 février, 2017, 21:22

    @ Freddy
    Pardon de me mêler de votre conversation, mais vous confondez leur date de naissance avec celle de leur mort. Toutefois, on aura compris l’esprit de votre réponse.

  5. Freddy 10 février, 2017, 18:54

    A Raoult E
    Vous avez une manière assez singulière de balayer l’histoire de France. Au prétexte que De Gaulle est mort depuis 46 ans, on ne pourrait plus y faire référence. Mais d’où tenez-vous cette certitude?
    Ainsi, selon vos arguties, il serait vain d’évoquer Jeanne d’Arc morte il y a 605 ans, Louis XIV mort il y a 379 ans, Napoléon mort il y a 248 ans, Victor Hugo mort il y a 215 ans et Clémenceau mort il y a 176 ans….entre autres.
    Vous voyez le sérieux de vos arguments?

  6. Jean-Jacques L. 10 février, 2017, 10:13

    @ Laulau274
    Je vais vous expliquer simplement une réalité: dire d’Emmanuel Macron qu’il est responsable de la politique du quinquennat Hollande, est une hérésie. L’ancien ministre de l’économie est arrivé en cours du mandat, il n’a eu le temps que le temps de mettre en œuvre sa loi, dont je vous rappelle qu’elle a été votée par une partie de nos amis députés LR. Très vite, en désaccord avec Hollande, il a démissionné du gouvernement. L’accuser aujourd’hui d’être responsable de la politique menée, ne tient pas la route. En revanche, François Fillon qui, lui, a gouverné avec Nicolas Sarkozy et l’a critiqué ensuite, est resté au gouvernement jusqu’au bout.
    @ RAOULT E.
    L’équipe ne comprend pas seulement des déçus de l’équipe Nguyen Thanh, elle comprend également des sympathisants LR qui ont voté pour Sébastien Lecornu aux municipales et pour Bruno Le Maire à la primaire de la droite et du centre. Il y a aussi d’anciens militants de l’UDI, du Modem et beaucoup de personnes qui n’ont jamais milité ou appartenu à un parti. Il faudra vous en faire une raison.
    @ ericp27
    Je comprends votre amertume, pour attaquer Macron de la sorte. Vous devez aussi vous faire une raison. Marine Le Pen ne peut gagner la présidentielle. Je ne juge pas, ici, la personne. C’est un autre débat. Je vous indique une réalité technique: Madame Le Pen ne pourra pas atteindre la barre des 50% au second tour. Une raison à cela: le FN n’a pas d’alliés pour faire l’appoint.
    Bonne à journée à tous, tout de même.

  7. ericp27 10 février, 2017, 09:00

    sortez le clown!
    E Macron n’a pas de programme, il ménage tout le monde, enfume surtout!
    dit tout et son contraire, et doit surtout assumer sa part de responsabilité dans le désastreux quinquennat que l’on vient de subit
    Marine a assumé , elle, hier soir sur france 2

  8. RAOULT E. 9 février, 2017, 14:58

    à Jean-Jacques L. J’ai connu l’ère gaulliste (l’homme est décédé depuis 46 ans) et le socialisme du SFIO polygame Mitterrand. Je ne dirai pas qu’ils étaient des salauds. Ils sont morts, c’est tout. Aujourd’hui, un jeune ministre socialiste agité de M. Hollande veut devenir calife à la place du calife. On sait juste que sa politique financière, démontrée, nous mène dans le mur. Tout le monde, en France, est républicain, même les guignols (très révolutionnaires à Lyon, autrefois). Il faut garder les pieds sur terre, d’autant plus que la situation tant nationale qu’internationale est alarmante. La dame “qui n’était nulle part” est d’origine anglaise , en dehors du Brexit, elle ne sait peut-être pas que chez nous elle a le droit de s’exprimer. La parité est même recommandée (on n’a pas de Queen, chez nous). Elle peut ouvrir la bouche en public, sauf à passer pour une demeurée ou une esclave de son époux.

  9. laulau274 9 février, 2017, 12:51

    @ jean jacques L.
    vous n’etes pas un salaud non, mais on peut se poser des questions
    quand on voit le bilan d E Macron, de ses 4 ans à l’Élysée, 2 ans comme conseiller et 2 ans comme ministre,
    expliquez nous comment vous faites?
    c’est trop drôle!!!

  10. Jean-Jacques L. 8 février, 2017, 16:57

    @ RAOULT E.
    Mais oui, encore des socialistes. Ils polluent tout. Et puis il y a le gaulliste et cette dame qui n’était nulle part. Tous des salauds, vous avez raison.
    Trêve de plaisanterie. Moi je suis aux républicains et j’ai franchi le pas de E Marche à Vernon. Suis-je un salaud aussi?

  11. RAOULT E. 8 février, 2017, 10:40

    On ne voit que des déçus de l’équipe Nguyen Thanh sur cette liste. A noter que malgré sa précocité reconnue, Sébastien Lecornu n’a été élu à la mairie de Vernon qu’en 2014, comme les autres .Et qu’en 2012 P. Nguyen Thanh, s’il avait construit les somptueux HLM Secomile à 1 million d’euros au Jardin des Arts, n’avait pas encore entamé le bouleversement de la place du général de Gaulle toujours gâchée à ce jour, ni changé de trésorier (Arnaud-Rodrigue Adonon, copain de Le Foll, inconnu à Vernon, a débarqué, de mémoire, vers 2013). Tout comme Ackermann et comme madame Fillon, il se fait très discret. C’est ce qui fait ressortir Macron (c’est une notion qu’on apprend en peinture, l’art de sacrifier ou de mettre en valeur certains éléments pour orienter l’intérêt visuel).

Write a Comment