Vernon, Lucien Hadjadj tire sa révérence

Vernon, Lucien Hadjadj tire sa révérence

Il était commerçant depuis 20 ans. Son enseigne, FER7, propose des vêtements de marques. Il a décidé de changer de spécialité. Sa destination: le mantois, où il exercera l’immobilier. Manifestement, les affaires ne sont plus ce qu’elles étaient à Vernon pour le vêtement haut de gamme, même si le magasin est repris par son assistante qui va tenter une remontée en puissance… Il a bien voulu expliquer sa décision devant la caméra. Un cas de figure qui n’est pas exceptionnel, par les temps qui courent, mais qui pose la question, imminente, sur le bien-fondé de l’implantation de Villages de Marques à proximité des villes…

Lucien Hadjadj a installé son premier commerce en 1994, à l’âge de 24 ans. C’était un vidéo-club, spécialité prospère dans ces années-là avec le développement des magnétoscopes et cassettes VHS. La technologie évoluant, le système de vidéos à la demande des chaînes de télévision a largement dépassé le vidéo-club. Lucien Hadjadj se tourne, alors, vers le vestimentaire et s’impose comme commerçant actif du centre-ville…Puis la crise devient plus violente et s’ajoute aux charges financières toujours plus élevées….

Lucien Hadjadj restera citoyen vernonnais et veillera quelque temps encore sur FER7.

Categories: Vernon

Write a Comment