Vernon, l’ombre de Charlie planait sur les vœux du maire

Vernon, l’ombre de Charlie planait sur les vœux du maire

Les vœux de la municipalité à ses concitoyens ont baigné cette année dans une ambiance particulière. D’abord, avec le record de participants. Certains disaient plus de 500 personnes présentes et d’autres plus de 1000. Ensuite, les évènements tragiques des dix derniers jours. Une séquence qui ne pouvait être absente du discours du maire. La liberté de caricaturer, la lutte contre le terrorisme et l’hommage appuyé aux forces de sécurité. Toute l’expression d’un pays uni comme jamais il ne l’a été depuis la libération de Paris, reproduite à l’échelon local.

 

Il accueille ses invités par une poignée de main, à l’entrée de la salle, avec le petit mot adapté à chacun. A l’intérieur, les discussions vont bon train: commentaires sur évènements et prises de positions très variées. Certains se disent Charlie juste pour dénoncer les deux tueries, à 48 heures d’intervalle et d’autres pour approuver la liberté de blasphémer. D’autres encore expliquent ne pas apprécier  les contenus de Charlie Hebdo…..C’est aussi une liberté.

La salle Viking est comble. Le maire monte sur la scène et invite les élus de la majorité et de l’opposition à le suivre. Personne de l’opposition.

L’accroche du discours est déclinée des évènements nationaux, “Je n’accepte pas que des jeunes vernonnais refusent de rendre hommage aux victimes du terrorisme…Ces évènements ont mis en lumière ce que beaucoup savaient déjà, de jeunes français scolarisés à Vernon n’ont pas compris pourquoi leurs professeurs leur ont demandé d’observer une minute de silence….Cela pose la question cruciale sur l’éducation, de l’apprentissage, ce qu’est un citoyen de la République, la connaissance de notre histoire, de nos valeurs, de nos symboles. Cela commence dès le plus jeune âge dans le foyer familial, mais aussi à l’école primaire. Je veux aussi rendre hommage à la communauté éducative vernonnaise qui ne ménage pas son énergie et ses efforts au service de nos enfants…Comment ne pas entendre, ne pas voir le fossé qui se creuse chaque jour davantage entre la population et ses élus? Là aussi, l’unité c’est la vérité. La vérité, c’est quand on peut faite on le dit et quand on ne peut pas faire, on le dit aussi….

Et le maire de saluer l’action des forces de l’ordre qui ont su faire face à la situation. Il revient sur “la feuille de route” c’est-à-dire le projet municipal proposé aux vernonnais et approuvé par eux aux municipales de mars dernier. A propos des impôts il réitère ses promesses tenues à maintes reprises “ Nous ne pouvons pas diminuer les impôts…pour autant, pas question de les augmenter. C’est le langage de clarté que je tiens devant vous…Il rappelle, également,  que sur les 126 propositions écrites dans son livre programme, 20 ont été réalisées et 40 autres en passe de l’être prochainement. Ce sont les questions sur la sécurité avec la modernisation de la police municipale, la vidéo-protection avec l’apport de nouvelles caméras. Le maire met l’accent sur la nécessité d’un “effort de simplification” dans les services. Actuellement, il y a un guichet aux Affaires Scolaires, un guichet à la police municipale, un guichet au Centre Communal des Affaires Sociales (CCAS) un guichet à la CAPE..

Puis énumère les diverses friches industrielles dont les sites seront réhabilités à termes: LRBA, caserne Fieschi, papeteries, berges de la Seine…Projets en cours.

 

Categories: Vernon

Write a Comment