Vernon. Les ronds-points du pont Clémenceau attendus depuis 40 ans

Rond-pointTrois ronds-points construits pour fluidifier la circulation de l'axe nord-sud de la Seine à Vernon. Les élus ont procédé aujourd'hui à  l'inauguration symbolique après le fin des travaux et la mise en circulation de novembre dernier. Le coût total s'élève à 1 560 000 euros couverts par le département, la Communauté d'Agglo et la ville.

  

Ce n'est pas un luxe, même si l'enveloppe totale est élevée. C'est un principe subit par les collectivités qui paient souvent les travaux 30% au-dessus des prix réels. C'est un constat de la Cour de Comptes qui remonte à une dizaine d'années.

Les travaux avaient commencé le 27 mai dernier et les délais ont été respectés. L'ojectif: améliorer la circulation aux heures de pointe, mais pas seulement. Les élus ont voulu profiter du vaste chantier pour ouvrir les berges de la Seine aux piétons et aux cyclistes. L'ensemble est très réussi. A proximité se trouve l'embarcadaire des bateaux de croisière qui profitent également de cette ouverture sur la ville. Pour la petite histoire, Jean-Louis Destans expliquait que dans sa jeunesse il entendait des vernonnais dire "quand est-ce que le maire de Vernon va faire ces travaux pour améliorer la circulation?". C'était vers 1970…..

Un chantier en trois morceaux

Pour fluidifier la circulation trois ronds-points devaient être construits. Celui de l'entrée du pont, avec les couloirs d'accés, dans les deux sens reliant la desserte vers Paris et Rouen, puis un rond-point en amont et en aval du pont de type giratoire. L'ensemble, en circulation depuis novembre, fonctionne parfaitement bien. Le tout s'accompagne d'un mur de soutènement le long de la RD 6015, afin de libérer l'espace en berge de Seine, l'aménagement du parking, qui était auparavant à l'état de terrain vague; la desserte de l'embarcadaire quai Bourbon Penthièvre et une réfection du parking sous le pont. En août dernier, le président du conseil général était venu vister le chantier. Aujourd'hui, il exprimait sa satisfaction devant l'efficacité de l'ensemble.

Répartition du coût

Sur le 1 560 000 euros, le département a pris en charge 610 742 euros. La ville de Vernon 881 458 euros et la CAPE 67 800 euros pour les quais des bateaux de croisière.

Categories: Eure

Comments

  1. RD 7 janvier, 2014, 00:19

    je dis bravo, ce projet pensé et proposé par Michel Troyon premier adjoint de notre regretté Jean-Claude Asphe aurait bien mérité de participer à cette inauguration.
    La déviation avec un deuxième pont n’est plus une urgence mais il serait utile de garder cet objectif, avec un tracé qui partirait de la D181 depuis la fontaine de Tilly, contournerait la Snecma pour aboutir à la champignonnière et avec un tunnel pour rejoindre le franchissement de la seine afin de rejoindre le giratoire de la sortie de Vernon.

Write a Comment