Vernon, le poids de Bernard Touchagues

TouchaguesIl y a ceux qui ne donnent pas cher de sa candidature, ceux qui le pointent comme un extrémiste infréquentable et ceux qui doutent de sa compétence et sa notorité. Tous ont un point commun: ils craignent l'homme qui connait Vernon comme sa poche, qui suit les dossiers vernonnais de longue date et qui est résolu à vaincre les 23 et 30 mars prochains.

Il a été membre du Front National mais ne se reconnait plus dans certaines de ses propositions. Il  tente de rassembler les "nationaux et les patriotes" quels que soient leurs opinions. Il propose aux autres listes de droite un large rassemblement avec un programme dans l'intérêt des vernonnais et de Vernon.

Un vernonnais bien dans sa ville

Conseiller municipal sortant et ancien conseiller régional, Bernard Touchagues met l'accent sur sa citoyenneté vernonnaise depuis 1991. Originaire de la région lyonnaise, il est âgé de 56 ans et père de 9 enfants. Il s'est installé à Vernon à cette époque dans le quartier de vernonnet auquel il très attaché. Diplômé en management, il excerce dans le marketing et l'innovation. Il prend le train chaque jour pour son travail, ce qui lui permet de bien appréhender les difficultés rencontrées par les conditions de transports.

Gratuité du stationnement de la gare

Au fil des semaines, Bernard Touchagues peaufine ses propositions. Elles ne sont, à priori, ni extrémistes, ni utopiques. Dans son dernier tract, distribué dans l'ensemble des quartiers, le candidat de l'Union Pour Vernon évoque un dossier très proche des vernonnais, celui du stationnement près de la gare pour les usagers allant travailler en région parisienne ou à Rouen. Selon lui, le stationnement devrait être gratuit, solution "efficace et juste". S'il est élu, le candidat fera "construire un parking rue Emile Loubet, à plusieurs niveaux capable d'accueillir tous les véhicules stationnant dans les rues adjacentes de la gare, actuellement en zone violette et la limite de celle-ci". Bernard Touchagues promet la "gratuité de ce parking les jours ouvrés pour les personnes qui habitent dans une commune de la CAPE et occupent un emploi hors du bassin vernonnais". Voilà qui devrait réjouir des centaines d'abonnés de la SNCF.

Petit problème, néanmoins

L'emplacement de cet éventuel parking serait celui de l'actuel du site de RFF. Le terrain, précisément, est propriété de Réseau Ferré de France, qui le loue à la ville. La proposition de Bernard Touchagues, si elle est intéressante et justifiée, ne sera pas du goût de RFF, partenaire direct de la SNCF, laquelle possède le parking payant de la gare. Toutefois, la ville a des moyens de se faire entendre d'une société d'Etat si l'intérêt des citoyens l'exige.

Liaisons Ferroviaires

Bernard Touchagues promet, aussi, l'ouverture de négociations fermes avec la SNCF et le Conseil Régional de Haute-Normandie pour "obtenir un retour à un service voyageurs au moins égal à celui que Vernon connaissait avant la mise en place du cadencement…"

Vote utile

Bernard Touchagues affirme avoir sa liste prête, 17 femmes et 18 hommes. Il la rendra publique dans les prochains jours. Le candidat déplore le refus des autres listes de droite de faire l'union, avant le premier tour et entre les deux tours. Il est persuadé que les vernonnais jugeront ce comportement qui ne pourra que satisfaire la gauche. En même temps, Bernard Touchagues est persuadé que sa liste arrivera au second et partir de là…tous les espoirs sont permis. A suivre.

 

Categories: Eure

Comments

  1. RD 4 février, 2014, 13:15

    En tant que soutient à la liste J.L.Miraux je dis que l’espace idéale serait sur le foncier de l’ancienne caserne, avec passage piéton par un tunnel sous la déviation de l’avenue Foch et également entre les tilleuls de l’espace ou il y a le scat bord ce qui nécessiterait 300 350 m de marche à pied pour rejoindre les quais donc la gratuité serait possible car l’investissement serait moindre par rapport à la solution proposée.R. Duval

  2. Lorisguemart 4 février, 2014, 08:51

    Pour information, en ce qui concerne l’éventualité d’un parking à étages sur le secteur de la gare, en particulier sur la réserve SERNAM-RFF, c’est un dossier qui est déjà lancé par la municipalité actuelle. Après une première pré-étude du réaménagement du secteur gare en 2012, elle a fait réaliser une seconde étude sur le sujet fin 2013. Qui prévoit la construction d’un tel parking.
    Rien n’a cependant été précisé quant à sa gratuité éventuelle, mais le passé semble indiquer (parking Emile Loubet) qu’elle n’y est pas favorable.

Write a Comment