Vernon, le centre ville se transforme


Chantier place De GaulleVernon, deuxième ville du département avec 26 000 habitants. Le centre ville avait été reconstruit au lendemain de la seconde guerre mondiale. Depuis, en dehors des réfections de chaussées et divers revêtements bitumeux, aucune transformation marquante n'a été réalisée. La place du Général De Gaulle, autrefois place d'Armes, est le premier espace transformé. Petit tour vidéo sur place.

 

Et puis l'actualité récente offre, en même temps, la possibilité de mieux comprendre la présence de travailleurs migrants sur le sol français. Sont-ils uniquement, comme le prétendent certains, des parasites qui viennent manger le pain des portugais, en France? Non, manifestement. Les profiteurs en questions existent mais ne représentent qu'une infime minorité qu'il convient, naturellement, de combatte. Pour l'essentiel, ils travaillent et apportent richesse et savoir-faire….

Sur le chantier de la place De Gaulle, ce sont des équipes de travailleurs turcs et portugais qui oeuvrent. Seul le personnel encadrant est français, en partie.

Enfin, questionnés sur place, les passants sont plutôt satisfaits de cette réfection en profondeur, avec un petit regret: que la place ne deviennent pas piétonnière.

Categories: Eure

Comments

  1. Clément Henri 17 janvier, 2014, 14:57

    Je reviens sur ce sujet que Jean Luc Miraux a pointé ces jours-ci, parlant d’une place d’enfer mal pavée de bonnes intentions.
    Il se trouve que justement la bonne intention de voir dans les migrants un apport de richesse et de savoir-faire se heurte à la réalité de la qualité d’ouvrage à la livraison des travaux.
    A cause de l’origine des ouvriers ? Sûrement pas.
    A cause d’un système économique malhonnête qui les pousse à migrer pour de mauvaises raisons serait plutôt la bonne explication. Tout en sachant que leurs homologues natifs contemporains aurait hélas fourni le même rendu douteux.
    Un mauvais projet urbain initié par des idéologues immigrationnistes, éxécuté par un entrepreneur stressé par les charges et les délais sur un moins disant budgétaire correspondant à un moins disant de compétences et d’exigence professionnelle.
    Or, oui, poser un pavage dans les règle est un vrai et noble métier de tradition : c’est pas seulement un emploi ! Tout est là.
    Voilà pour l’apport objectif tangible du système européiste libéral basé sur la migration ouverte des hommes et des capitaux vus comme des marchandises interchangeables.

Write a Comment