Vernon, l’ancien maire Jean-Luc Miraux écrit à Sébastien Lecornu et François Ouzilleau pour les soutenir

Vernon, l’ancien maire Jean-Luc Miraux écrit à Sébastien Lecornu et François Ouzilleau pour les soutenir

L’on se souvient de la bataille que s’étaient livrés Jean-Luc Miraux et Sébastien Lecornu, en 2014. Le premier voulait reprendre la mairie que lui avait ravi le socialiste Philippe Nguen-Thanh en 2008. Le second voulait battre le socialiste et….Jean-Luc Miraux. Ce qu’il fit. Entretemps les deux hommes, politiquement du même bord à 90%, ne se parlaient plus, ne se voyaient plus. La situation a changé et aujourd’hui Jean-Luc Miraux soutient son ancien rival. Tout au moins c’est ce qu’il lui a écrit. Cependant, dans son court texte, il y aussi une pierre lancée dans le jardin du ministre. Photo, une partie du groupe Vernon Tous Ensemble en 2014. Explications:

Tout a évolué. Il a suffi d’un petit mot envoyé par l’ancien maire à son ex jeune adversaire, dont voici la texte:

Message de Jean-Luc Miraux, ancien sénateur ancien maire de Vernon,

à

François Ouzilleau et Sébastien Lecornu pour leur conférence de presse de samedi.

Je vous remercie vivement de votre invitation à participer ce samedi à la réunion de présentation de votre liste. Je suis sensible à cette attention et à celles portées à mon égard depuis un moment.

Retenu par la création de l’Association Nationale “LES CHIRAQUIENS”, à Paris, je ne puis y répondre favorablement et vous prie de m’en excuser.

Conscient de tous les dossiers d’importance que vous avez menés et que j’ai initiés ou partagés, mais conscient de l’intérêt général pour notre ville, je vous apporte mon soutien public pour votre réélection.

Cordialement.

JEAN-LUC MIRAUX

Du passé, ils ont fait table rase

Premier enseignement, l’ancien maire de Vernon n’est pas rancunier. Faut-il l’être pour de la politique? Ensuite, Jean-Luc Miraux rappelle son attachement à Jacques Chirac en précisant la raison pour laquelle il est absent de Vernon. Il poursuit par un rafraichissement de mémoire sur les dossiers initiés par lui entre 2001 et 2008. Enfin, il démontre que le passé est le passé et n’hésite pas à soutenir celui qui le poussa vers la sortie en 2014. De leur côté, François Ouzilleau et Sébastien Lecornu ont également fait des gestes d’apaisement envers Jean-Luc Miraux, en l’invitant à diverses reprises à des manifestions. Naturellement, puisque la liste du groupe “Vernon Tous Ensemble” que Jean-Luc Miraux menait en 2014 et qui comptait 5 élus au sein de conseil municipal, ne se représente pas, un appel du pied à ses électeurs est de mise.

Categories: Vernon

Write a Comment