Vernon, l’ancien maire évoque son nouveau rôle dans l’opposition

Vernon, l’ancien maire évoque son nouveau rôle dans l’opposition

La récente polémique sur les indemnités du maire a probablement fait réagir Philippe Nguyen Thanh, qui résume les premières mesures de son successeur. Selon lui, Sébastien Lecornu fait dans le mélange des genres en confondant le militantisme politique avec l’action de l’élu. Pour étayer ses affirmations, il cite plusieurs exemples. Il confirme également vouloir être un opposant vigilant au sein du conseil municipal.

 

L’ancien maire se dit surpris de voir des documents, à propos des indemnités du maire et des adjoints, arrivés dans les boites aux lettres des vernonnais. “Quel est le coût d’une telle opération? s’interroge-t-il “Soit Monsieur Lecornu a fait distribuer le document par des militants UMP et dans ce cas pourquoi s’est-il autorisé à le faire sur du papier à en-tête de la ville de Vernon? Ou bien, il a communiqué en sa qualité de maire et dès lors il pouvait le faire à un moindre coût”.

L’ancien maire fait part aussi de l’utilisation des panneaux électroniques par Monsieur Lecornu, “pour sa communication personnelle, alors qu’ils sont destinés à l’information de la mairie”. Il est question également de la volonté du nouveau maire d’étoffer son Cabinet avec le recrutement de plusieurs collaborateurs. Jean-Luc Piednoir, ancien 1er adjoint présent à la conférence de presse, évalue ces futurs recrutements 260 000 € annuels environ et pose la question sur les impôts locaux. “A ce rythme il sera bien obligé de les augmenter“. Monsieur Piednoir oublie, ici, que le maire avait déclaré, au cours de la campagne électorale, vouloir faire du redéploiement dans le même espace budgétaire.

A propos de la fausse information concernant l’augmentation de 15% des indemnités du maire et des adjoints, Philippe Nguyen Thanh dit ne pas avoir d’avis sur le sujet. Petite coquetterie politique de l’ancien maire, puisque ce dernier a voté la délibération sur le maintien, en l’état, de ces indemnités.

Sur son nouveau rôle d’opposant de gauche, Philippe Nguyen Thanh dit vouloir le tenir jusuq’au bout, avec ses deux autres collègues. “Le parti socialiste ne disparaitra pas du paysage local et viendra le temps de la reconquête”.

Categories: Vernon

Write a Comment