Vernon, l’ancien maire est inquiet

Vernon, l’ancien maire est inquiet

Quatre jours avant la tenue du conseil municipal de rentrée, Philippe Nguyen Thanh a convié les journalistes pour leur dire son inquiétude face à “l’inaction” de son successeur. Non seulement, selon lui , aucun investissement porteur n’est proposé par la nouvelle équipe, mais en plus le maire annule des projets engagés avant son arrivée, lesquels seront pénalisés financièrement. Vendredi soir, les deux hommes pourraient avoir des échanges aigres-doux.

Philippe Nguyen-Thanh est entouré d’Hélène Segura et de Gabriel Sino, deux de ses anciens adjoints. Ils regrettent que Monsieur Lecornu soit “d’avantage dans la communication que dans l’action“. “Rien de sérieux en perspective et des projets budgétés abandonnés, exemples: les Tourelles, Smurfit, LRBA. Ils auront à subir des amendes”. L’ancien maire accuse aussi son successeur de “faire le ménage, avec le départ de chefs de services et de personnels, faute de moyens pour travailler.Monsieur Lecornu, dit encore Philippe Nguyen Thanh, s’affirme sur des actes tels la propreté de la ville et la sécurité”. Or la propreté, en dehors d’opérations spectaculaires, momentanées, ne fait pas de Vernon une ville plus propre qu’avant” Quant à la Sécurité, Vernon était bien placée avant l’arrivée de Monsieur Lecornu”….Aujourd’hui on baptise de nouvelles rues avec les noms de Bonaparte, René Tomasini et Jean-Paul II, sans aucune concertation auprès des habitants, ce n’est pas très sérieux!

L’Analyse

Philippe Nguyen Thanh s’étonne des décisions de Sébastien Lecornu. Il convient de rappeler ce qui est toujours d’actualité. Le maire avait, au cours de la campagne électorale, affirmé qu’il n’augmenterait pas les impôts locaux. Il est évident que cette promesse a des répercussions directes sur l’action municipale. Ainsi, il n’y aura pas , ou très peu, de projets coûteux et d’investissements spectaculaires. Il faudra à la municipalité gérer le quotidien et avoir des idées de fonctionnement originales et peu chères. Les vernonnais, majoritairement, ont adhéré aux propositions de Sébastien Lecornu. Ils seraient mal venus aujourd’hui de se plaindre. En revanche, l’opposition est dans son rôle de le faire.

Sur le départ de personnels de la ville, Philippe Nguyen Thanh ne se souvient plus que plusieurs chefs de service avaient “valsé” parce que, disaient-ils, ils n’avaient plus les moyens de travailler. L’ancien maire, lors de conseils municipaux mémorables, rétorquait à l’opposition qui lui reprochait son style de gouvernance, que les vernonnais avaient fait un choix…La boucle est bouclée.

Categories: Vernon

Write a Comment