Vernon, le maire et ses proches à la dérive


Nguyen Thanh 3Après deux prémières années de gouvernance plutôt positives, le maire de Vernon semble déraper ou dérailler dans bien des domaines. Un mauvais virage pris depuis une vingtaine de mois. Des chefs de service, à l'intérieur, ont dégusté, pour certains et actuellement la responsable de la communication fait les frais de comportements d'un autre temps.

Ce lundi était programmée une réunion avec des habitants à propos des nouveaux projets décidés par la municipalité. Bonne initiative de communication. Mais voilà, dans l'après-midi le maire annule la réunion, sans communication efficace pour prévenir tous ceux qui avaient projeté de s'y rendre. Inutile de préciser la colère de ceux qui attendaient l'ouverture des portes, à 18h30. Le motif invoqué: les intempéries. Certes, la raison est valable, mais la neige tombe depuis 48 h. S'en apercevoir au milieu de l'après-midi relève d'une certaine légèreté….

La directrice de la communication débarquée

Elle avait été recrutée en mars 2012 pour un contrat de 3 ans. Elle devait assurer la communication de la municipalité, sur ses aspects techniques. Moins d'un an plus tard elle est persona non grata. Son nouveau poste est un placard. Ses prérogatives lui ont été retirées, le contact avec les journalistes lui est interdit et doit se taire sur sa situation, sinon elle encourt le licenciement sec, sans indemnités, pour faute grave. Contactée par téléphone, la directrice a prononcé sept mots "Désolée, je ne ne peux vous parler", puis a raccroché. Le journal local avait interrogé Jean-Luc Lecomte, l'adjoint à l'Urbanisme. Il trouve la situation absurde et injuste et déplore le harcèlement que subirait la directrice  de la communication. De son côté, le maire exige l'omerta absolue sur cette affaire. A aucun moment il n'a établi de faute avérée. Alors, que se passe-t-il réellement dans le service communication? Qui tire les ficelles? Qui a intérêt à dégager la directrice et pourquoi?

Une boite de Com au chevet de la municipalité vernonnaise

SCP de Maison-Alfort est une société de communication. Elle intervient auprès de collectivités territoriales, dans leur communication et surtout dans les collectivités gérées par le Parti socialiste. Il n'y a rien d'illégal, seulement un gros couac. Quels préceptes de communication, pour la modique somme de 30 000 euros, cette société va inculquer à la municipalité de Vernon? Aucun! Personne n'a jamais fait fait gagner le Grand Prix d'Amérique à un toquard. Une bonne communication c'est d'abord un bon sujet, une bonne équipe, une politique qui tient la route, un chef de file charismatique et empathique. Ensuite, le communicant met la partition en musique….

Les écologistes vont démissionner

Jean-Claude Mary et Marie-Christine Chauffeteau, tous deux adjoints au maire du groupe écologistes Vernon-Défis, las de l'ambiance et des incertitudes du maire, ont décidé de démissionner de leur charge d'adjoints. Jean-Claide Mary estime inconcevable de critiquer le maire et son entourage et en même temps de rester adjoints. Avec l'ensemble du groupe il mettent, actuellement, au point le courrier de démission et la date effective de leur retrait. Ils resteront conseillers municipaux, puisque, precise Jean-Claude Mary, c'est le mandat octroyer par les électeurs. La question se posera bientôt dans le groupe communiste.

Les 13 derniers mois

Pendant ce temps, Jean-Luc Miraux affine son projet et construit son équipe. Le retour aux affaires de l'ancien maire devient presque une évidence pour ceux qui possèdent des éléments de comparaison….Côté UMP, Sébastien Lecornu piaffe d'impatience. Il attend son heure avec délectation. Bernard Touchagues n'en pense pas moins et travaille à un changement radical pour la ville. Pour l'instant la raquette du maire ne touche plus une balle. Pourtant, l'équipe n'avait pas trop mal commencé. La chute finale semble bien ammorcée.

 

Categories: Eure

Comments

  1. DS 5 février, 2013, 23:38

    @Christian,
    Quel mépris pour les personnes qui ne pensent pas comme vous, en vous, je vois en adversaire politique ou je respecte les idées même si, je ne les partarges pas et encore suis sûr d’en avoir de commune à vous. Vous, vous voyez en moi un, je cite ” LARBINS ” quel mépris heureusement tout les socialistes non pas votre étroisse d’esprit, allons bon un Maire méprissant avec la population ne peut que faire que des émules…je termine mon commentaire par une citation d’Albert Camus « Le mépris des hommes est souvent la marque d’un coeur vulgaire. »

  2. Christian 5 février, 2013, 22:02

    @Monsieur le premier adjoint PIEDNOIR
    En tant que militant PS de la première heure, je préférerais que vous (y compris le Maire) recadriez M. Miraux en public lors des conseils municipaux plutôt que de vous rabaisser à répondre à ses larbins …il vous fait la leçon sur tout un tas de choses (la valse des cadres, la communication, la gestion des deniers publics, les projets non réalisés, les documents administratifs douteux, l’autoritarisme et j’en passe)
    Mais vous n’êtes pas lassé de vous faire mettre en joue par quelqu’un qui faisait pire que ce qu’il essaye de vous reprocher !
    Ressaisissez vous, je soutiens votre politique car elle est tout simplement solidaire et non excluante. Il faut juste laisser du temps au temps pour que les vernonnais s’en rendent compte. Mais défendez vous quand on vous attaque et surtout à votre niveau et votre place ! Il y a de quoi faire pourtant.

  3. Amor LOUHICHI 4 février, 2013, 19:08

    @Monsieur PIEDNOIR
    Toujours avec le respect qu’il vous est dû et si vous le permettez, vous avez l’art comme notre cher Maire de n’entendre et percevoir ce que vous voulez entendre ou percevoir.
    N’y a t’il pas eu décision de justice vous notifiant l’illégalité de votre disposition et injonction de rétablir l’opposition dans ses droits ?
    Si oui et tel est le cas, vous étiez dans l’illégalité ?
    Quant à la décision de l’opposition de s’en remettre aux juridictions, ce n’est pas sans avoir essayé de faire appel à votre sens démocratique et essuyé un refus.
    S’agissant des faits antérieurs, époque de l’ancienne majorité, l’opposition à vous lire,n’a eu nul besoin de le faire?
    J’en déduis donc que l’équipe alors en place à fait preuve de dialogue et d’écoute ?
    Idem, sans rancune.

  4. Jean-Luc Piednoir 4 février, 2013, 17:56

    @ Amor,
    Et bien oui, vous venez de comprendre le sens de ma phrase “Les règles sont plus restrictives pour les communes”. C’est exactement ce que je disais. Je vous remercie de tenir le jugement à ma disposition, mais vous vous doutez bien que j’en ai pris connaissance en temps utile…
    Pour vous éviter de fouiller dans les archives de la presse ou dans le CGCT, les régions et les départements autorisent l’expression de TOUS les groupes, minoritaires ou majoritaires. De nombreuses communes (soucieuses de démocratie ?) autorisent la même chose sans que cela ne pose problème. Mais à Vernon, Hop ! un procès.
    Et curieusement, vous ne dites pas un mot sur la première partie de mon propos… Serait-ce que je dis vrai ?…
    Sans rancune.

  5. Amor LOUHICHI 4 février, 2013, 15:21

    @Monsieur PIEDNOIR,
    Puisque les bons comptes font les bons “opposants politiques”
    “Le 26 septembre 2008, le Maire de Vernon et sa majorité municipale, faisaient voter un règlement intérieur irrégulier, dans lequel ils s’autorisaient à disposer d’une colonne supplémentaire dans la Tribune libre du V.MAGAZINE, en sus des 15 autres pages…
    Le groupe « Vernon Réussite » faisait alors remarquer l’illégalité de cette mesure, puisque la loi dispose que « Dans les communes de plus de 3500 habitants , lorsque la commune diffuse un bulletin d’informations générales(…) un espace est réservé à l’expression des conseillers n’appartenant pas à la majorité municipale ».
    Le Maire avait proposé de remplacer ce texte par : « un espace est réservé à l’expression de chacune des composantes appartenant au Conseil Municipal ».
    Le Tribunal Administratif saisi par le Groupe « Vernon-Réussite », vient de lui donner raison, dans un jugement du 17 septembre dernier, et demande au Préfet, de faire modifier la partie illégale de ce règlement intérieur.”
    http://vernonreussite.typepad.fr/vernon_reussite/2009/09/jeanluc-miraux-gagne-son-proc%C3%A8s-contre-philippe-nguyen-thanh-.html
    Je tiens à votre disposition le jugement si vous le désirez.

  6. Sebastien 28 janvier, 2013, 17:11

    Huuuuummmm Mr Piednoir sort de sa torpeur….
    Ca va donner§
    Il se réveille enfin…mais du pieds Gauche! LOL

  7. Amor LOUHICHI 28 janvier, 2013, 16:37

    @ Monsieur PIEDNOIR,
    Avec tout le respect qui vous est du, nous n’avons pas les mêmes infos mais cela est facilement vérifiable.
    Quoi qu’il en soit, cela ne change rien à la débâcle et déroute de l’équipe municipale avec ce jour la démission des écolos.
    Il d’ailleurs étonnant que cette alliance contre nature ait tenu si longtemps.
    Nous n’attendons plus que la vôtre, de démission.
    Si cela n’était pas dommageable pour notre ville et ses habitants, l’on pourrait en rire mais ce n’est malheureusement pas le cas.
    Quel gâchis !

  8. Jean-Luc Piednoir 28 janvier, 2013, 12:42

    @ Fred & Amor Louhichi,
    Je veux rectifier les propos de Fred confirmés par Monsieur Louhichi.
    La municipalité actuelle n’a pas censuré l’opposition.
    C’EST EXACTEMENT L’INVERSE !
    Lorsqu’il était aux affaires, Monsieur Miraux refusait de publier la tribune de l’opposition (de gauche à l’époque). Il a fallu un courrier de menaces de saisine des tribunaux pour qu’il daigne enfin laisser l’opposition s’exprimer. Il ne faut quand même pas confondre…
    De plus, à compter de 2008, le journal municipal offrait une tribune libre à toutes les formations de la municipalité, comme le font le conseil général et le conseil régional. Les règles sont plus restrictives pour les communes. Monsieur Miraux, encore lui, a saisi le tribunal administratif pour faire interdire l’expression de la liste majoritaire.
    Cordialement,

  9. Amor LOUHICHI 26 janvier, 2013, 10:56

    @Fred,
    Je confirme et s’est exécuté après en prenant bien soin de réduire la police afin de faire en sorte que la partie réservée à l’opposition municipale soit la moins visible et lisible possible.

  10. Fred 25 janvier, 2013, 14:48

    De mémoire reste à vérifier M NGT n’a t’il pas tenté de censurer l’opposition en leurs interdisant une tribune dans le Vernon magazine et la justice ne la telle pas obligé a attribuer une tribune à l’opposition. A vérifier

  11. José Alcala 25 janvier, 2013, 14:17

    @ William
    C’est le maire qui s’exposerait pour atteinte à la simple liberté de presse. A priori, cette notion lui est étrangère. C’est son affaire.

  12. William 25 janvier, 2013, 11:49

    @ M. Alcala
    Vous citez la société de conseil en communication qui “assiste” la mairie : ne vous exposez-vous pas au même risque d’un courrier de censure de la part du Maire que le jeune L. Guémart ?

  13. phileace 25 janvier, 2013, 08:39

    Dommage pour Marianne DURAND, la Directrice de la Com.
    Voilà qqu’un d’ouvert, habituée aux contacts,sans préjugé ni parti-pris. C’est peut être ça l’erreur!
    Ou alors je ne vois qu’une autre seule raison, une jalousie féminine!!….(sic)

  14. Anne 24 janvier, 2013, 23:17

    J aime beaucoup votre conclusion Mr Alcala.
    Contrairement à de nombreux journalistes (Cf PN) vous savez bien faire votre boulot en restant neutre et respectueux d autrui.

  15. Julien 24 janvier, 2013, 16:50

    @ amor,
    tout à fait d’accord pour début de votre réponse à Fred. Dommage que Mr Miraux ait dû perdre son mandat pour se rendre compte qu’il n’avait pas été assez proche des vernonnais.
    Mais il est clair qu’il faut espérer un meilleur sort pour notre ville qui actuellement connaît un déclin : centre ville qui se meurt, espaces verts en friche, poursuite de la construction de logements sans réel programme d’aide à l’installation d’entreprises sur le territoire en adéquation avec la CAPE… Oui notre prochain maire aura du travail pour remettre la ville sur les rails et aura intérêt à s’entendre avec la CAPE et ses instances pour notre intérêt commun…

  16. Amor LOUHICHI 24 janvier, 2013, 13:40

    @Fred,
    Je partage totalement votre avis si ce n’est que la configuration est différente et que par-dessus tout, le travail et la proximité paient toujours.
    Je pense comme vous qu’une élection n’est jamais gagnée à l’avance mais j’ai foi en la clairvoyance de mes concitoyens s’agissant des motivations des uns et des autres.
    On sait les ambitions de certains et elles sont à mille lieues des préoccupations des vernonnais et vernonnaises.
    Donc raison gardons et attachons nous seulement à l’intérêt de notre ville et de ses habitants en les rencontrant, en les écoutant au quotidien et pas six mois avant les élections.

  17. Fred 24 janvier, 2013, 09:01

    @ Amor,
    Il reste 13 mois et la prudence est de mise vous devriez garder en tête les élections de Mars 2008, en janvier M Miraux donné gagnant au 1er par tous( sauf M alcala ) pour en Mars être battu de 20 voix. PRUDENCE

  18. Amor LOUHICHI 23 janvier, 2013, 18:13

    Certains devraient s’inspirer Monsieur ALCALA, de votre connaissance du terrain vernonnais et du sentiment général s’agissant des prochaines municipales.
    Il y a des signes qu’on ne peut ignorer et surtout la clairvoyance de nos concitoyens que beaucoup auraient tort d’ignorer.
    Ils sont au fait des motivations et actions de toutes et tous en bien ou en mal.
    D’ailleurs j’ai hâte de voir votre micro-trottoir.

  19. fred 23 janvier, 2013, 15:21

    C triste pour notre ville à tous, une ville ça se gère avec des personnes d’écoutes et d’expériences sans dogmatisme et ambition personnel, la seul ambition qui valent c celle qui va pour les Vernonnais et leurs ville.

  20. William 23 janvier, 2013, 10:39

    … des municipales anticipées …
    Mes doigts ont glissé sur le clavier 😉

  21. William 23 janvier, 2013, 10:38

    “Ils resteront conseillers municipaux, puisque, precise Jean-Claude Mary, c’est le mandat octroyé par les électeurs”
    Si c’est une question de légitimité électorale, il faut demander des législatives anticipées.
    C’est comme cela que les élus d’EELV veulent faire de la politique autrement ?
    C’est au moins aussi criticable que l’attitude de l’équipe de M. Nguyen Thanh.

Write a Comment