Vernon, Jean-Luc Miraux présente sa liste à la presse

Liste MirauxIl est le premier à dévoiler les 35 colistières et colistiers, en conférence de presse. Jean-Luc Miraux avoue que la tâche n'a pas été simple. Sur les 150 volontaires, les femmes n'étaient que 30. Façon de voir les choses, car c'était amplement suffisant. L'équipe de "Vernon Tous Ensemble", compte huit personnes engagées politiquement dans quatre partis, mais la bataille va s'engager, plus largement, sur un projet pour la ville de Vernon, laissant de côté les argumentaires politiciens. C'est ce que déclarent unanimement les membres de la liste.

Photo, cliquer dessus pour agrandir.

  

Samedi, sur le marché, Jean-Luc Miraux et des colistiers distribuent le dernier tract en date. Des discussions s'engagent avec des passants. Ces derniers interrogent l'ancien maire sur sa candidature. L'accueil est bon. (Sequence vidéo)

Dimanche à 10h,  l'équipe est invitée en bord de Seine pour la photo de groupe destinée aux documents de campagne. Les journalistes n'assistent pas à la séance de prise de vues.

11 heures, conférence de presse dans la grande salle du Cottage. L'équipe est quasiment au complet. Il manque le docteur Bultel excusé pour déplacement prpfessionnel. Sont présents aussi, des sympatisants et soutiens de la liste. Debout, face aux journalistes, Jean-Miraux présente un par un les colistiers. Huit d'entre eux sont encartés: deux à l'UMP, deux à l'UDI, deux au MoDem et deux à Vernon-Défis. Tous les autres sont de sensibilités diverses et n'appartiennent à aucun parti.

Avant d'évoquer les idées force de son projet pour Vernon, Jean-Luc Miraux accroche son concurrent direct, "Il n'y a aucun accord officiel de désistement au second tour, nous avons seulement évoqué la volonté de nous effacer devant celui qui arriverait devant l'autre…mais je ne suis pas sûr que Monsieur Lecornu ferait ce geste…alors je verrai bien!

L'ancien maire donne, ensuite, les principaux axes du projet et évoque d'abord la philosophie de son engagement: indépendance vis-vis des partis politiques, volonté de rassembler, représentativité la plus large possible, par quartiers et secteurs de la ville, toute la gamme d'âges alors "que certains se délectent de jeunisme, notre moyenne d'âge est de 47 ans". Une pierre dans le jardin de Sébastien Lecornu, le concurrent UMP, dont la moyenne d'âge de ses colistiers est plus élevée.

Il est question également "des qualités que nous avons pour gérer une ville comme Vernon…une morale et honnêteté jamais remises en cause depuis un long passé, quand d'autres utilisent des collectivités et des sondages bidons pour mesurer leur propre image ou chances de succès… nous avons des ambitions pour la ville…

Jean-Luc Miraux réitère sa volonté de réduire la fiscalité de 12% sur 6 ans, de rétablir des relations normales avec la CAPE, de créer un comité Economique, Social et Environnemental Local…de mener à bien les grands projets qui, depuis 6 ans, n'ont pas bougé tels la caserne, fonderie et LRBA. Enfin, renouer le tissu associatif, doter la ville d'un équipement culturel de répétitions, musiques, chants, danses, théâtre etc….chercher des développements endogènes pour l'économie…De même que la place qui devrait revenir aux technologies du numérique dans les domaines de l'urbanisme, travaux, emploi, enseignement. Redynamisation de l'hyper centre commercial sacrifié par l'équipe sortante.

Et Jean-Luc Miraux de rappeler que "le plat ne repassera pas deux fois". Nous appelons les vernonnais à la vigilance: l'inexpérience, le carriérisme, nous les vivons depuis 6 ans…je leur propose de l'écoute, de l'expérience et de la proximité….Pour l'équipe de Jean-Luc Miraux la Campagne est lancée.

Liste "Vernon Tous Ensemble"

Jean-Luc Miraux, inspecteur général de l'Education Nationale, ancien sénateur-maire, 60 ans. Sylvie Malier, Professeure, 51 ans. Stève Dumont, chef d'entreprise, 39 ans. Brigitte Lidôme, ancienne adjointe au maire, 59 ans. Jean-Claude Mary, professeur honoraire, conseiller municipal, vice-président de la CAPE, 66 ans. Mairie-Laure Hammond, assistante de projet, 53 ans. Gérard Allix, ancien directeur des sports Vernon, 63 ans. Annie Lesueur, manipulatrice en Radiologie, 33 ans. Clément Brems, auto-entrepreneur, 24 ans. Ahlem Ezzahi, assistante de direction, 31 ans. Jean-Luc Lo Presti, ingénieur, 61 ans. Laurence Corson, infirmière, 50 ans. Amor Louhichi, cogérant de société, 43 ans. Caroline Lecler, mère de famille, 43 ans. Lucien Hadjadj, commerçant, 43 ans. Maïmouna Fofana, chef d'équipe Assistante d'Education, 30 ans. Ludovic Vauchel, ingénieur, 35 ans. Maryse Martin, Responsable Qualité, 59 ans. Pascal Punel, Cadre Administratif, 53 ans. Sylvie Peixoto, coiffeuse, 40 ans. Adel Benzina, Artisan Taxi, 40 ans. Françoise Fauquembergue, Dce CCAS, 55 ans. Jérôme Bultel, Médecin Gériâtre hôpital Vernon, 62 ans. Constance Caudron, Assistante de Production, 42 ans. Ahmed Lahmar, professeur, 47 ans. Laurence Haye, Assistante Sociale, 48 ans. Christian Sotty, journaliste, 66 ans. Lydie Brioult, Commissaire-Priseur, 52 ans. Jérôme Henry, Cadre Bancaire, 50 ans. Nathalie Etinault, Employée de commerce, 46 ans. Patrick Plé, Gardien d'immeuble, 52 ans. Dominique Thiébot, professeure, 61 ans. Damien Duhamel, Commercial Horticole, 46 ans. Josette Pasquier, Retraitée, 63 ans. François-Xavier Pineau, Médecin Honoraire. 77 ans.

 

Categories: Eure

Comments

  1. Jacky 19 février, 2014, 09:28

    @ Henry Clément.
    SVP arrêtez de constamment donner des leçons sur tout et à tout le monde ça commence vraiment à être pénible!
    Où en est la liste Bleu Marine? Des soucis peut être pour trouver des femmes?
    @Mr Alcala
    Merci pour cet excellent article de présentation de la liste de Mr Miraux et les interviews nous prouvent bien que ces gens n’ont qu’un objectif : Vernon en dehors de tous partis politiques.

  2. Henri Clément 17 février, 2014, 17:21

    J’ignorai que Vernon-Défis fût un parti où l’on pouvait être encarté. Cette association, aux buts fort louables par ailleurs, m’a toujours semblé “peu lisible” dans ses origines et son périmètre d’adhésion.
    Sur VTE :
    “Sur les 150 volontaires, les femmes n’étaient que 30”
    20% c’est une proportion étonnement faible, non ?
    Du moins comparativement à notre propre expérience. Un effet d’attraction d’une certaine concurrence plus juvénile à droite ?

  3. Carole 17 février, 2014, 09:59

    Un excellent compte rendu de cette conférence de presse !
    A noter une liste bien représentative des Vernonnais par opposition à une autre élististe et technocrate.
    Bien à vous

Write a Comment