Vernon, Jean-Luc Lecomte présente sa liste en plein air

Liste Lecomte 2Il fallait y penser. C'est la première fois qu'un candidat invite la presse sur le site d'un quartier pour présenter ses 34 collègues. Jean-Luc Lecomte a choisi le quartier des Boutardes au coeur même de cette rénovation réalisée avec l'ANRU. La météo était de la partie, la pluie s'étant éloignée en ce milieu d'après-midi. Plusieurs colistiers prenaient la parole pour se féliciter de l'existence de "Vivons Vernon" et rappeler les principaux axes de la Campagne. Un programme qui s'articule sur 8 projets importants à l'intérieur desquels sont déclinées 60 propositions. Cliquer sur la photo pour l'agrandir.


L'ensemble du projet peut-être consulté sur le site de http://www.vivonsvernon.fr

La liste est composée de 10 membres d'Europe Ecologie Les Verts, 1 membre du Parti Radical de Gauche, 15 membres du PC et apparentés et 9 membres sociétés civile, sans appartenance à un parti.

  

Categories: Eure

Comments

  1. gabriel47 9 mars, 2015, 17:48

    Cher Jean Luc, félicitations je viens de voir ton affiche, j’espère que tu gagneras ce poste, et je pense au Dr Colletis à la personne qui t’accompagne dans cette élection que je connais bien. En espérant te voir et te donner toute ma sympathie, avec mon meilleur souvenir à toi et à ton équipe
    Jean Pierre

  2. Henri Clément 7 mars, 2014, 15:41

    “Vos allusions sont comprises par bien peu de personnes.”
    Cher Monsieur Baboux, si tel est le cas, c’est bien ce qui me révolte ! et en tant qu’enseignant méritant, vous savez mieux que moi pourquoi.
    La campagne municipale vernonnaise mérite mieux, dites-vous. Mieux que quoi ?
    Convoquer Le Corbusier, par exemple, pour penser la ville, et la vie sociale, mettre en parallèle urbanisme, histoire et systèmes politiques, est-ce dégrader le débat ?
    Pas du tout et je sais que nous nous sommes d’accord là dessus, comme sur l’idée que nos villes et nos vies méritent mieux que de la com lénifiante ou de la propagande de campagnes électorales.
    Confondre ironie et invective n’est pas bon signe de santé culturelle.
    Ceci démontre un peu plus que la gauche souffre d’un gros problème schizophrénique : elle n’assume pas son socle culturel et historique, et redoute qu’on débatte sur son propre terrain avec ses propres références.
    Et pour cause. Elle a renoncé à tout sauf aux petites carrières.
    Je n’ai aucune intention d’attaquer M.Lecomte. Son association avec des libéraux libertaires écolos le fait plus ressembler sur ses tracts au géant vert de la pub pour le maïs (ogm ?) que pour le géorgien rouge de sinistre mémoire.
    Reste, puisque vous en reparlez, que le PC fut bien officiellement et factuellement vecteur du Stalinisme alors que le jeune FN n’a aucun lien ni intellectuel ni factuel ni chronologique avec l’Allemagne Nazie.
    Votre symétrie n’est donc pas digne d’un historien.
    Au plaisir d’en reparler avec vous amicalement, (du moins vous écouter, car pour en placer une… !)

  3. Paul 7 mars, 2014, 09:39

    Monsieur Lecomte dit se battre pour éviter la droite et l’extreme droite à Vernon, mais que disent les verts? si l’objectif est de conserver la gauche à vernon ne fallait-il pas faire une seule liste et pas deux. où est la cohérence dans cette affaire, en 2008 j’ai voté pour la gauche toute entière, cette année c’est fini.

  4. Jean Baboux 6 mars, 2014, 23:25

    Cher Monsieur Clément,
    je vous avais vu plus en forme sur d’autres dossiers et là vous dévoilez votre vraie nature ou plutôt celle de votre liste placée sous la bannière du Front national habitué aux invectives ou à la stigmatisation.
    Vos allusions sont comprises par bien peu de personnes. Vous évoquez ainsi le visionnaire architecte Le Corbusier (1887-1964) que vous rendez responsable de la construction de ces collectifs dont certaines banlieues parisiennes se sont couvertes dans l’immédiat après-guerre. Les Boutardes ont profité d’un ambitieux projet de rénovation urbaine initié sous le gouvernement Fillon et auquel se sont associées les collectivités territoriales. Votre parti qui prétend défendre le Peuple serait-il donc contre ce type d’opération permettant à des familles parlant français de vivre dans la dignité. Vous assimilez ces immeubles collectifs à des tours de Babel, cela démontrait-il ainsi le mépris que vous pourriez nourrir vis-à-vis de ceux que vous prétendez défendre. Je vous remercie de nous en informer.
    Vous faites allusion au petit père des peuples, voilà encore un langage codé qui risque d’être incompris. À vouloir manier un discours elliptique, vous refusez d’utiliser des formules simples comprises de tous. Vous attaquez donc Jean-Luc Lecomte sur son appartenance politique, le parti communiste français dont il ne fait pas mystère, en lui rappelant les crimes de Joseph Staline (1878-1953) dont le nombre de victimes directes et indirectes se compte par dizaine de millions. C’est comme si l’un d’entre nous évoquait les actions d’Adolf Hitler pendant sa dictature pour réfuter les arguments de campagne du Front national.
    La campagne municipale vernonnaise mérite mieux ne croyez-vous pas ? Nous en parlerons sur le marché samedi si vous le voulez bien.
    Jean Baboux

  5. Henri Clément 6 mars, 2014, 10:47

    Tout un symbole en effet !
    Les boutardes comme idéal de la ville d’avenir, pour un nouveau peuple sans histoire ni racines, venant de l’inconscient des communistes, on est pas étonné. Le mélange d’utopie collectiviste du Corbusier comme bâtisseur de tour de babel et du petit père des peuples comme gestionnaire providentiel est toujours là et bien là.
    Une question : les membres de la liste, notamment d’Europe Ecologie Les Verts ont-ils été recrutés aux Boutardes ?
    Quelque chose me dit que c’est peut probable. On se demande vraiment pourquoi !
    Bah, le bonheur camarade, c’est pour les autres !

Write a Comment