Vernon, Jean-Luc Lecomte affronte Sébastien Lecornu

Vernon, Jean-Luc Lecomte affronte Sébastien Lecornu

Contre vents et marées, le Parti Communiste de Vernon sera présent à l’élection départementale de mars. L’équipe de Jean-Luc Lecomte, deux titulaires et deux suppléants, ira se frotter à l’étoile montante de la politique, Sébastien Lecornu. L’ancien partenaire de Philippe Nguyen Thanh, à la mairie, s’inscrit dans une gauche citoyenne, écologique et solidaire avec deux thèmes principaux: “le refus de la politique d’austérité et toutes ses conséquences néfastes et la question de la réforme territoriale qui impacte la vie des collectivités, directement liée à la politique nationale menée par Hollande et Valls”.

Une nouvelle fois, le Parti Communiste, fédéré dans le Front de Gauche, décline une élection locale et territoriale sur la politique nationale. Selon Jean-Luc Lecomte, “on ne saurait sortir de cette complémentarité”. Le conseiller régional de Haute-Normandie, déplore ne plus avoir de représentation au sein du conseil municipal de Vernon. Il met la chute de la gauche sur le compte de l’ancien maire et de son adjointe. Il sait que la reconquête sera très difficile pour la gauche en général. Jean-Luc Lecomte ne voit pas comment échapper au désastre électoral avec un parti socialiste qui fait le jeu de la droite. Toutefois, l’ancien adjoint aux Travaux précise, à plusieurs reprises, que son adversaire principal reste la droite et surtout l’extrême droite et sa “politique nauséabonde”.

Jean-Luc Lecomte rappelle que “il y a de l’argent en France. Celui des grands groupes du CAC 40, à qui le gouvernement vient de faire un cadeaux de 50 milliards d’euros, pour les actionnaires. L’équipe fera, au cours des semaines à venir, une campagne de proximité auprès des citoyens qui souffrent de l’austérité imposée par le gouvernement de manuel Valls. Il dit, aussi, soutenir l’émergence de Syriza, en Grèce et qu’il serait nécessaire que les français impulse le même électrochoc dans le pays. Une campagne d’explications, poursuit encore Jean-Luc Lecomte, avec beaucoup de syndicalistes, de partenaires écologistes, des jeunes et des militants plus expérimentés. Pour ces élections départementales, Jean-Luc lecomte, déplore de ne pas faire équipe avec un ou une partenaire d’Europe Ecologie-Les Verts. Cela a pu se faire ailleurs, mais, malheureusement, pas à Vernon. A la question sur l’attitude du Parti Communiste, si au second tour étaient qualifiés les candidats UMP face aux candidats FN, Monsieur Lecomte donnerait la consigne de faire barrage au FN.

pierre laurent pcfL’équipe du PC pour le canton de Vernon

Jean-Luc Lecomte et Danielle Dulieu, titulaires. Roselyne Courbot et Thierry Jouannot, suppléants-remplaçants.

Pierre Laurent à Evreux, ce matin

Le secrétaire général du PC était à Evreux, dès 9h30, auprès des responsables départementaux du Parti, d’élus et de candidats aux élections de mars. Il a tenu à redire la volonté farouche des communistes à faire barrage à l’extrême droite et à réitéré les grands thèmes politiques défendus par le parti.

 

Categories: Vernon

Write a Comment