Vernon délinquance

Vernon délinquance

La ville a (encore) connu cette nuit une flambée de délinquance. Voitures défoncées et incendiées dans trois rues du centre-ville. Des actes qui s’ajoutent, en quelques mois, à d’autres incendies de véhicules, vitrines brisées et magasins cambriolés. Le maire se rebiffe et condamne. il rend le ministre de l’Intérieur responsable de la situation. Il le fait savoir dans un communiqué incendiaire et revient sur l’intérêt de la vidéoprotection. Photo, image d’illustration.

Sébastien Lecornu a raison de manifester de la très mauvaise humeur. L’insécurité et la délinquance étaient en bonne place dans son projet municipal. Dans le discours, lorsqu’il rencontrait les vernonnais, il n’était pas avare de critiques envers son prédécesseur, encore maire à l’époque: “laxiste, responsable en partie de la situation, ne fait rien pour combattre la délinquance au quotidien”. C’était, aussi, sa réponse devant la caméra “Le maire doit être mis devant ses responsabilités. Certes, la sécurité est une fonction régalienne de l’Etat, mais la ville doit contribuer à la mise en place d’outils pour combattre l’insécurité et Philippe Nguyen Thanh ne fait rien…nombre de caméras de surveillance ne fonctionne plus et reste en l’état…”

Aujourd’hui, Sébastien Lecornu est confronté à la même réalité. Dans son communiqué, l’adjoint au maire jongle avec la situation paradoxale d’avant et après son élection. Il va renvoyer un courrier au ministre de l’Intérieur pour lui redire “la situation catastrophique”. Il affirme que “la ville de Vernon prend ses responsabilités…Après avoir réorganisé la police municipale; elle s’est attaquée à la refonte complète de la vidéoprotection qui était devenue complètement obsolète, après des années d’inertie de Philippe Nguyen Thanh” Arrêtons-nous un instant sur cet extrait du communiqué: Si Vernon a réorganisé la police municipale, qu’a-t-elle pu faire dans les actes de délinquance de cette nuit? Rien! Comme avant, parce que ce n’est pas son rôle. Elle peut contribuer par une action de surveillance à aider la police nationale, mais en l’occurrence, dans le cas présent, les policiers municipaux n’étaient plus en service. Par conséquent, réorganisation ou non, rien n’a pu changer…La refonte complète de la vidéoprotection qui était devenue complètement obsolète? En quoi elle a démontrer son efficacité dans les incidents de cette nuit? Il aurait fallu des caméras Cours du Marché aux Chevaux, rue du Vieux-Château et rue Emile Loubet. Donc, pour être efficace la vidéosurveillance implique l’installation de caméras dans toutes les rues et places de Vernon, sans exception. Sébastien Lecornu va-t-il le décider? il nous le dira.

On le voit bien, la politique politicienne bat toujours le pavé. Hier, la délinquance à Vernon était la faute du maire, aujourd’hui est devenue celle du ministre de l’Intérieur. Caméra Diagonale reste sur la même ligne d’investigation: le maire de Vernon, aujourd’hui, n’est pas plus responsable des voitures qui ont brûlé cette nuit,  que le maire de l’époque lorsqu’elles brûlaient également…

La délinquance est l’affaire de tous. Chacun à sa place, avec ses moyens, ses responsabilités et ses missions. Peut-être faudrait-il que les élus, toutes tendances confondues, travaillent ensemble, y compris au sein des conseils municipaux. Majorité et oppositions pourraient, d’un même concert, échanger, débattre et décider, au lieu de s’invectiver et se rejeter, en permanence, la faute…La délinquance, faut-il le rappeler, est un mal de société qui vient de très loin. Les vraies réponses ne seront pas apporter, localement, par les seuls élus locaux. Elles viendront de la réorganisation de la nation toute entière dans ses préceptes d’éducation, sensibilisation et formation, à laquelle ne peut échapper la notion de sanction, pour la délinquance sévère.

Lors des élections régionales, deux élus importants “Les Républicains” ont reçu un électrochoc et revu leur position respective. Cela ne veut pas dire qu’ils s’apprêtent à devenir socialistes. Simplement, qu’il est temps de jeter aux orties le vieux processus “politicard” qui commence à peser lourdement.

Communiqué de Sébastien Lecornu

Entre 23h et 1h du matin, cette nuit, ce sont à nouveau 3 feux de véhicules qui ont été constatés en plein centre-ville de Vernon, cours du marché aux chevaux, rue du vieux-château et rue Emile Loubet. Je condamne avec la plus grande fermeté ces actes inqualifiables qui sont l’œuvre de petits voyous, et j’apporte tout mon soutien aux victimes qui ont vu leurs voitures partir en fumée. Je salue également l’engagement et le professionnalisme des forces de l’ordre.
 
Après les incendies de véhicules commis le 14 juillet dernier, après les  violences urbaines de mercredi dernier (2 policiers à l’hôpital), Vernon renoue avec  une situation sécuritaire dégradée que j’avais dénoncée en son temps auprès de Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur, du Directeur général de Police nationale, et du Préfet, dénonciation appuyée dernièrement par le syndicat de police Alliance qui évoque quant à lui « une situation catastrophique » (cf communiqué de presse du 17 décembre). Je vais donc de nouveau écrire au Ministre de l’Intérieur afin de lui faire part de mon exaspération : alors que Vernon est classée en zone de sécurité prioritaire, le Gouvernement est incapable de déployer de la force physique en nombre suffisant pour régler ces problèmes de troubles à l’ordre public importants. Cela n’est plus supportable pour la population qui s’en inquiète chaque jour auprès des élus.
 
La ville de Vernon prend quant à elle ses responsabilités. Après avoir réorganisé la police municipale, elle s’est attaquée à la refonte complète de la vidéoprotection qui était devenue complètement obsolète, après des années d’inertie de Philippe Nguyen Than. Le marché de vidéoprotection vient d’être attribué et les travaux vont débuter avant la fin de l’année 2015. Comme j’ai eu l’occasion de le dire dans la presse locale : «La vidéo protection peut constituer une preuve pour obtenir une réponse pénale. Plus il y a d’images, mieux c’est. Mais elle ne remplacera pas les effectifs sur le terrain de la prévention, de l’ordre public. Face à des gens qui sont trafiquants, qui sont prêts à s’en prendre physiquement à des forces de l’ordre armées, ce ne sont ni les caméras ni les policiers municipaux qui vont faire la différence. » La première phase correspond au remplacement des 10 caméras existantes en y ajoutant 6 lieux nouveaux et la création d’un véritable Centre de Supervision Urbain (CSU)  au poste de la Police Municipale. Pour rappel, le budget alloué à cette première phase d’implantation du système de vidéoprotection s’élève à 250 000 € sur 2015. 2016 verra le lancement d’un nouveau marché aloti pour deux lots : l’un de 150 000 € pour 2016 et l’autre de 75 000 € pour 2017. Lors du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) restreint qui s’est déroulé hier soir à la mairie de Vernon, il a été convenu que des réunions de travail s’organiseront avec le Directeur Départemental de la Sécurité Publique (DDSP), les services de la ville et notre prestataire afin de définir les lieux à implanter dans le cadre de ce nouveau marché, dès le mois de janvier, en sachant que l’urgence se trouve sur les lieux suivants : le centre-ville, les entrées de ville, le secteur de la gare, les bords de Seine et la Zone Urbaine Sensible (ZUS). A noter également que le Département de l’Eure équipe prochainement le collège Ariane de 3 caméras vidéo qui s’ajouteront donc au dispositif municipal. A terme, avec le SETOM à la déchèterie et les caméras d’Eure Habitat, c’est près de 50 caméras de vidéoprotection qui seront installées à Vernon.
 

Categories: Vernon

Comments

  1. Benoït 23 décembre, 2015, 18:32

    Bravo Monsieur Alcala pour votre article pertinent , lucide, clairvoyant. La délinquance est l’affaire de tous, vouloir l’instrumentaliser est une faute politique! La polémique qu’essaye d’ instaurer notre président du département signifie peut être qu’il a peur de certaines critiques. La concertation est la meilleure méthode pour régler la majorité des problèmes. Pour l’instant cette méthode est ignorée par la majorité municipale. Bon Noël à tous en souhaitant que ce soit une période paisible. Un sauveur nous est né mais ce n’est pas Le……

  2. David 22 décembre, 2015, 20:14

    Article intéressant. Merci d’avoir partagé l’information.

Write a Comment