Val-de-Reuil, Marc-Antoine Jamet s’installe sur la Dalle

MAG localUn local de campagne bien situé, rue Grande. Le maire de Val-de-Reuil, candidat à sa succession, a choisi le bon endroit pour y recevoir tous ceux qui souhaiteraient le rencontrer. Marc-Antoine sait que la partie ne sera pas aussi facile qu'en 2008. Cette fois, outre le Front National, une autre liste de gauche s'invite dans la campagne électorale et c'est un véritable tracas pour le maire sortant, qui tente de minimiser la candidature de l'un de ses anciens adjoints.

 

Le travail du maire et son équipe a été conséquent. Les réalisations sont concrètes. Val-de-Reuil, commune de 15 000 habitants, 4ème du département, s'est développée à un bon rythme. Aujourd'hui, la véritable opposition ne vient pas de l'UMP mais du propre camp du maire…..C'est un constat, au-delà de toute considération sur les choix de gestion du maire et son équipe.

Dans son intervention inaugurale, Marc-Antoine Jamet cible son poil à gratter sans le nommer. "Cette liste est de gauche. Elle n'est pas dissidente, elle n'est pas divisante, elle est rassemblante…Une liste dont on connait les gens, on sait ce qu'elle va proposer, on sait d'où elle vient. Elle est claire…..Il faut de temps en temps avoir de la cohérence….Elle n'est pas que la liste d'une génération, d'une revendication, elle représente tout Val-de-Reuil. Il ne faut pas segmenter…Il faut à la fois avoir de l'expérience et de la compétence…Une liste paritaire qui doit aussi représenter tous les quartiers de Val-de-Reuil, toutes les professions, toutes les générations...C'est suffisamment claire. En filigrane, Marc-Antoine Jamet évoque son adversaire déclaré Michael Amsalem. Dans l'interview vidéo, le maire botte en touche, comme il peut. 

Il poursuit, "Nous travaillerons sur tous les sujets qui intéresseront les rolivalois et le premier sujet sur lequel nous travaillerons sera celui de l'emploi. Je convoquerai les états généraux de l'emploi. Il faudra proposer aussi de la sécurité, car c'est le droit des plus faibles, des plus jeunes, des plus âgés…On est tous là pour travailler. Travailler, c'est important pour expliquer ce que qu'on a fait et expliquer ce que l'on va faire et je vois le courant qui est en train de se faire autour de nous. Je vois le rassemblement qui est entrain de se produire….Le but n'est pas de critiquer l'absence de propositions des autres, c'est d'avoir tellement de propositions crédibles que nous, nous avons quelque chose à dire…"

Marc-Antoine Jamet promet la diffusion de son projet, prochainement, ainsi que l'intégralité de sa liste, renouvelée à 50%.

Categories: Eure

Comments

  1. Jean-François Serpin 3 décembre, 2013, 19:16

    Jamet on aime ou on n’aime pas mais son bilan est positif. Amsalem junior, le sympa de val-de Reuil ne fait pas le poids. Il se présente par par dépit et croit que porter le nom de son père va lui permettre de se hisser à son niveau. Balivernes.

Write a Comment