UMP. Le cas Morano

MoranoElle sévit toujours avec ses certitudes, inepties et son discours surfait. La bavarde de l'UMP croyant défendre les intérêts du parti, l'enfonce béatement. Ce matin, sur BFM-TV, elle a fait bondir plus d'un ténor de droite. Le journaliste s'en amusait avec délectation et la dame s'imaginait être une leader de premier plan dont la fine analyse ne peut échapper à la gente médiatique.

 

"Hollande a été élu par défaut". Tout le reste est du même tonneau. Primaire, degré zéro. Aucune analyse affinée. Rien, absolument rien d'intelligible. Des slogans de campagne, rien de plus. Jean-Jacques Bourdin, qui en a vu d'autres, n'en revient pas. Vociférations contre la gauche et contre ceux à droite qui voudraient maintenir des primaires pour la présidentielle, y compris si Nicolas Sarkozy décidait de revenir en politique. La dame est trésorière de l'association des "Amis de Nicolas Sarkozy". Si l'ancien Président voulait se saborder, volontairement, Nadine Morano serait la mieux placée pour le déglinguer, involontairement. Le tout est dit, martelé, avec un air intelligent qui sied parfaitement à l'ancienne députée de l'Est. Car enfin, oui, Nadine Morano a été battue aux dernières législatives, sans doute parce que les électeurs sont bêtes. Ils n'ont rien compris. Pour la peine, elle se propulse à la tête de la liste UMP de l'Est, aux européennes de juin. Ces élections sont souvent un moyen de repli pour les leaders battus. Assurément, tête de liste dans une élection à la proportionnelle, Madame Morano sera élue. Elle aura un job qu'elle lâchera en 2017 avec un retour, éventuel au Parlement français. A gauche aussi cette pratique est courante. Exemple en Seine-Maritime, où Estelle Grelier fut élue au Parlement européen. En 2012, elle se fit élire députée dans une circonscription de Seine-Maritime et démissionna son siège européen.

Categories: Eure

Comments

  1. ericp27 31 janvier, 2014, 08:48

    il y a 50ans, nos parents votaient par conviction, aujourd’hui on vote surtout par défaut, preuve en est que la fracture politique est bien plus importante qu’ il n’y parait =
    résultat de 50ans de gestion ump-ps et une alternance “bipartique” qu’ il serait temps de changer

  2. hachet philippe 30 janvier, 2014, 15:31

    Madame Morano, oublie, comme beaucoup de Français d’ailleurs, qu’il a été dit qu’il faudrait 10 ans pour se relever de l’état catastrophique dans lequel la droite a mis notre pays.
    Toute personne sensée, sait qu’il faut de nombreux mois avant de remettre une structure (la France dans ce cas précis) sur rail à la suite d’une mauvaise gestion. Aucun parti dans le monde ne possède de baguette magique pour relancer une économie dés le premier jour de son élection.

  3. Paule Puigserver Gervois 30 janvier, 2014, 09:11

    “Hollande a été élu par défaut ” N.MORANO ne fait que dire ce que disent les Députés à l’Assemblée Nationale !
    Le Premier Ministre les a renvoyés dans les cordes en affirmant :
    “C’est un déni de la Démocratie ” .
    Même si nous n’avons aucune affinité avec le gouvernement en place ,force est de constater que JM AYRAULT n’a pas tort ;-(
    Quant aux députés de l’UMP , ils n’ont pas tout à fait tort non plus .
    Dans un système” BIPARTISME “,de nombreux citoyens votent au 2 ième tour par défaut et non par adhésion ou votent blanc .
    On ne parle plus de la comptabilisation du vote blanc ?

Write a Comment