Trains d’enfer, la SNCF s’engage et finance

Trains d’enfer, la SNCF s’engage et finance

La galère des usagers de la ligne Le Havre-Rouen-Paris ne sera-t-elle plus qu’un vieux souvenir? L’association “Vernon Train de Vie” le croit. Ses représentants assistaient, le 3 avril dernier à Rouen, à la grande réunion de concertation organisée autour de Guillaume Pépy PDG de la SNCF en présence d’élus de la région, de représentants de l’Etat et d’autres associations. Beaucoup de choses ont été dites sur l’état lamentable de la ligne, l’une des plus anciennes de France. Enfin, la SNCF en a terminé avec la langue de bois et les promesses de gascons. Guillaume Pépy a promis d’aller vite en besogne, en commençant par le plus urgent. Interview vidéo de Didier Jaumet, l’un des animateurs de VTV.

D’abord le matériel existant avec la mise en place d’une task-force, dès cette année, pour renforcer les équipes de maintenance et assurer la montée en compétence. Autrement dit, travailler avec efficacité à la mise en conformité des matériels, rétablir le confort, s’occuper des problèmes hygiéniques des toilettes, notamment. L’ensemble avec le renforcement des moyens pour organiser et réaliser des opérations de maintenance, sur 11 postes en 2015 sur les sites de Clichy, Le Havre, Sotteville et Cherbourg. Rénover les locomotives 26000 pour un coût de 70 M€ dont 9 M€ pour le seul parc normand. Évidemment, la Région Haute-Normandie finance une partie des investissements. Mais, c’est un programme d’ensemble sur la ligne entre Paris, la Haute et la Basse-Normandie d’un montant qui tourne autour des 400 M€ sans compter le coût de construction de la future LNPN (voir plus bas).

Mieux circuler

Réduire les pertes de temps par une gestion plus adaptée à l’évolution du transport ferroviaire. La SNCF entend travailler étroitement avec Réseaux Ferré de France pour mieux intégrer les contraintes d’infrastructure. L’on pouvait penser qu’il ne pouvait en être autrement depuis la création de RFF. Il est question aussi d’améliorer les mises à quai et la ponctualité au départ. Là aussi ce n’est qu’une évidence et ce dysfonctionnement était une anomalie de plus. C’est fou comme un retour à la normalité, après des années de dysfonctionnements patents, se transforme en exploit. Aussi, la mise en place d’une veille spécifique des trains de pointes les plus sensibles. Un Audit de l’ordonnacement des trains intercités, TER et Transilien  en heure de pointe à PSL réalisé au cours du 1er semestre 2015 (actuellement)

Poursuite de la rénovation des infrastructures

Renouvellement des voies avec les rails, les traverses, les ballasts, entre Le Havre et Barentin. Le remplacement d’appareils de voie, à Sotteville. La mise en accessibilité, escalators etc, à Val-de-Reuil. La réfection des tunnels de Pissy Poville, du Roule et de Rolleboise. L’aménagement de la signalisation dans la zone de Rouen, etc.

La ligne Nouvelle Paris-Normandie

Il faudra la payer pour la modique somme de 7,6 milliards d’euros. Les voyageurs du Paris-Rouen mettront 45 minutes à faire le trajet contre 1h10 aujourd’hui. Paris-Le Havre en 1h25 contre 2h et Paris-Caen en 1h20 contre 1h50. Conséquences directes: la désaturation de Paris-Mantes. Cette future LNPN filera à 200 km/h jusqu’à Mantes et à 250 km/h pour le reste du trajet.

Vernon et les gares avoisinantes

Mieux desservies avec le retour des trajets plus rapides et à une meilleure information des voyageurs. Du matériel moderne et des conditions de confort digne des pubs TV. C’est ce que promettent les publicitaires de Guillaume Pépy, mais cela pourrait être, enfin, vrai.

Categories: Vernon

Comments

  1. Ma Pomme 13 avril, 2015, 09:37

    Je ne peux que partager votre voeux à la fin de votre bulletin.

    Cependant, je m’interroge. Quand je suis arrivé à Vernon en 2000, il y avait des trains directs qui faisaient la liaison en 40 minute. Les “publicitaires de Guillaume Pépy” (j’aime beaucoup votre expression) promettent 45 minutes sans date et après 7,6 milliards d’euros.

    J’ai du mal à comprendre … Attendre vingt à trente ans pour retrouver un niveau de service qui existait avant ? Cela m’interpelle en tant qu’usager et en tant que contribuable.

Write a Comment