Rouen-municipales, EELV et le PS en tête dans un dernier sondage

Rouen-municipales, EELV et le PS en tête dans un dernier sondage

Qui de Jean-Michel Bérégovoy ou de Nicolas Mayer-Rossignol sera en tête à l’issue du premier tour de l’élection municipale, à Rouen, dimanche prochain? Un sondage, de France 3 et France Bleu, place les deux candidats en tête, avec 24% des voix à l’écologiste et 22% au socialiste. Le 3ème homme, Jean-Louis Louvel, LREM et soutenu par LR, est crédité de 19%. Europe-Ecologie-Les Verts, sans doute boosté par la catastrophe de Lubrizol, pourrait prendre, ainsi, une ville de plus de 100 000 habitants si des accords avec les socialistes aboutissaient pour une fusion des listes. Photo: Nicolas Mayer-Rossignol et Jean-Michel, Bérégovoy.

Le chant du Rossignol c’est mieux que le chant du cygne

Nicolas Mayer-Rossignol, ancien président de la Région Haute-Normandie, n’a jamais quitté le Parti Socialiste après la défaite de son camp en 2017, pas plus qu’il ne l’avait fait avant, en 2015, lorsqu’il fut battu, de quelques centaines de voix, par Hervé Morin lors de l’élection régionale réunissant la grande Normandie. Aujourd’hui, il est soutenu par le “Parti Radical de Gauche”, “Nouvelle Donne” et “Place Publique”, pas de quoi fouetter un chat car ces partis ne représentent pas une foultitude d’électeurs. C’est davantage un positionnement symbolique. Tout de même, 22% d’intentions de votes ce n’est pas rien. Les qualités personnelles de NMR et sa propension à se battre pour ses idées font de lui un candidat sérieux. A noter que le maire sortant de Rouen, Yvon Robert, ne se représente pas.

La victoire de EELV est-elle possible?

Avec 24% d’intentions de votes au premier tour, Jean-Michel Bérégovoy, écologiste soutenu par EELV, prend une option pour arriver en tête le soir du 15 mars. Il a l’appui de Générations.S et du Parti Communiste. Le sondage démontre que la catastrophe de Lubrizol a réellement sensibilisé les rouennais. Le projet du neveu de l’ancien Premier ministre de François Mitterrand, très axé sur l’écologie et sur “une autre façon de vivre au quotidien”, séduit, à priori, une part importante de l’électorat. Est-ce suffisant pour conquérir le siège de premier magistrat de la Capitale normande? A voir. A minima, jean-Michel Bérégovoy ne pourra y arriver seul….Une fusion avec la liste de Mayer-Rossignol semble incontournable. A moins que le 3ème homme du sondage, Jean-Louis Louvel, soutenu par La République En Marche et ses satellites, et Les Républicains, réussisse à remonter le déficit de voix. Photo de la page: Jean-Louis Louvel

Les autres candidats

Outre l’actionnaire principal de Paris-Normandie, Jean-Louis Louvel, deux autres candidats sont largement distancés: Guillaume Pennelle du Rassemblement National et Jean-François Bures, membre de LR mais qui n’aura pas le droit d’arborer son parti. Ces deux candidats sont crédités de 10%. Quels choix feront-ils pour le second tour s’ils n’atteignent la score pour se maintenir? Réponse dimanche soir. Comme partout.

Categories: Rouen

Comments

  1. Hachet Philippe 13 mars, 2020, 10:23

    Aucune liste écologiste digne de ce nom à Rouen et dans tout le département de l’Eure.
    Il est évoqué plus haut un accord d’EELV avec le parti socialiste dont les positions écologistes sont très contestables.
    Globalement, Tant à Rouen que dans le département de l’Eure, on retrouve les vieux schémas dont les habitantes et habitants ne veulent plus ; accord d’EELV avec les pro nucléaires, pro déviation routière, pro usines Seveso.
    Ayons confiance en notre jeunesse, pour voir l’avènement d’un parti écologiste “pur jus pur sucre” capable de mener une réelle politique de l’écologie.

Write a Comment