Rouen-Lubrizol, la déambulation du Président, avant Honfleur

Rouen-Lubrizol, la déambulation du Président, avant Honfleur

La visite du Président de la République à Rouen, ce mercredi soir, n’était pas inscrite sur son agenda. Le maire de la ville a été prévenu deux heures avant comme l’ensemble des médias. Sur place, des rouennais étaient plutôt mécontents. Selon eux, le Président est venu bien tard. Explications. Photo: Emmanuel Macron devant l’Hôtel de ville accompagné du ministre Sébastien Lecornu.

“Pourquoi êtes-vous venu un mois après la catastrophe. C’est bien tard!” Tel est le principal reproche des rouennais, fait au Président. Et, Emmanuel Macron d’expliquer que plusieurs ministres et, par deux fois, le Premier ministre, sont venus sur place pour expliquer et tranquilliser les habitants que tout sera fait dans l’intérêt général. Et d’ajouter, c’est son message, que “l’État a tout fait dans la gestion de la catastrophe, depuis le début”.

Raison, réelle, de cette visite surprise

Aucun média n’a relevé la concordance des évènements. Pourquoi ce déplacement présidentiel n’a été décidé que quelques heures avant. La réponse se démontre par la suite de l’emploi du temps du Président. En effet, nous sommes à la veille de la Toussaint et comme chaque année, le couple présidentiel décide de passer le week-end prolongé de cette Toussaint 2019 à Honfleur. C’est dans l’axe de Rouen. Une halte dans la Capitale normande s’imposait donc de fait. Sans doute, l’étape rouennaise a pu être suggérée au Président, in-extremis. Mais par qui? Sébastien Lecornu est suffisamment doué pour en avoir eu l’idée. D’ailleurs, il était bien présent en voisin de Vernon. Après sa déambulation rouennaise, le Président a poursuivi sa Route vers Honfleur. Parfois, il suffit d’un petit rien pour provoquer un évènement médiatique.

Categories: Eure

Write a Comment