Rouen. Incendie Lubrizol, Seveso, pollution

Rouen. Incendie Lubrizol, Seveso, pollution

C’était le danger. Celui d’une explosion et d’un incendie. Le pire a peut-être été évité, mais le niveau de gravité n’est pas mince. L’usine Lubrizol est restée la tâche de l’agglomération rouennaise. Classée, “Seveso risque haut”, elle n’en est pas à son premier incident.

Lubrizol est une entreprise très ancienne, à Rouen. Dans les années 70, c’était surtout les odeurs qui dérangeaient les populations. Rouen était, alors, la ville la plus polluée de France avec Grenoble. C’était l’époque où la chimie, la pétrochimie et autres ensembles de production à rejets multiples dominaient les paysages périurbains. La situation, au fil des décennies, s’est partiellement améliorée grâce à une prise de conscience générale des habitants réunis en associations et autres mouvements écologistes. Mais, nous sommes encore loin du compte. L’incendie de Rouen démontre que pire n’a pas disparu. Outre le danger d’explosion permanent impactant les riverains, subsiste celui de la pollution plus insidieuse puisque invisible.

La production de Lubrizol

L’usine de Rouen, implantée depuis 1954, fabrique des additifs pour les huiles de moteurs, des additifs pour les lubrifiants industriels et des lubrifiants pour l’essence et le diesel. C’est dire que Lubrizol est au service des carburants fossiles, tout ce que la société des hommes rejette aujourd’hui pour les raisons que l’on connait. Naturellement, remettre en cause son existence serait faire l’impasse du volet “emplois”. Vaste programme…

Incidents antérieurs

Lubrizol Rouen n’en est pas à son coup d’essai. Outre les odeurs des années 70, où l’usine avait dû investir, fortement, dans des systèmes de filtrage et de récupération des rejets, le site a connu d’autres incidents. En 2013, ce fut une fuite de gaz: Le 21 janvier une odeur de chou et oeuf pourri, avait envahi toute la région et jusqu’à Paris, avaient rapporté des témoins. Odeurs pestilentielle provoquant des nausées et maux de tête.  C’était du Mercaptan, un gaz non toxique. Lubrizol avait été condamné à 4 000€ d’amende.

Categories: Eure
Tags: incendie, Rouen, usine

Write a Comment