Régionales, à la poursuite du FN

Régionales, à la poursuite du FN

Éditorial

La Voix du Nord, Le MEDEF, Christian Estrosi, Manuel Valls et d’autres encore, se sont lancés dans une opération anti FN, mortifère. Ce n’est pas à quelques jours du premier tour des régionales qu’il faut commencer un combat contre le Front National, avec des mots et seulement des mots… Le vrai combat, efficace, se mène sur le fond des idées et à condition de prouver, parallèlement, que l’on est soi-même le meilleur rempart contre “l’idéologie” du Front National. Or, qu’ont fait La Voix du Nord, le MEDEF, Christian Estrosi, Manuel Valls et les autres, pour empêcher l’avancée du FN au fil des ans? Quelle politique ont-ils proposée, suffisamment satisfaisante, dans l’intérêt des français? Qui dirige le pays depuis 40 ans (alternativement) et est arrivé aux résultats que l’on connait aujourd’hui? Alors, faut-il s’étonner de voir le FN grimper et grimper encore? Pour se donner bonne conscience ils s’entendent pour orchestrer la panique dans les esprits. Le MEDEF s’inquiète pour la politique économique que mettrait en place Marine Le Pen si elle arrivait aux affaires. C’est la seule préoccupation du patron des patrons. Pourtant, à entendre le MEDEF depuis des années la droite et la gauche, qui ont gouverné la France, n’ont jamais réglé le problème économique. Christian Estrosi, dans une envolée lyrique, clame “Le FN est l’agent électoral de Daesh”. Rien que cela. Aux idées courtes, le maire de Nice ajoute une dose de billevesées ….Lui, le costaud de Nice à qui “on ne la fait pas”, n’a-t-il jamais emprunté des idées du Front National? Le voilà pris dans la toile d’araignée…

Enfin, si le Front National présente un danger, profond, pour la démocratie, pourquoi le supporter encore? Aussi, comme il n’est jamais trop tard pour bien faire, les dirigeants du pays aidés par leurs alliés de circonstance, ont toute latitude pour le dissoudre  et l’interdire définitivement. Auront-ils ce courage? Évidemment, non!

Categories: Eure

Comments

  1. Henri Clément 3 décembre, 2015, 10:44

    Vous pointez là le fond de l’affaire :
    Le rôle historique accordé au FN actuel de Marine est de maintenir l’illusion démocratique dans une république qui s’est bel et bien auto-dissoute. Sans le FN, le spectacle institutionnel s’éffondrerait laissant à nu la réalité du régime oligarchique corrompu…
    il serait alors beaucoup plus difficile d’enfumer l’électeur pour se distribuer les bonnes places entre fausse majorité et fausse opposition.
    Il serait aussi beaucoup plus difficile de maîtriser les tensions intercommunautaires qui brident les insurrections populaires latentes.
    Il serait enfin beaucoup plus difficile d’expliquer à l’opinion la survenue curieusement à propos des actes terroristes récents…

    C’est ce qui explique qu’on promotionne le FN de moins en moins discrètement.
    C’est ce qui explique qu’on ne lui oppose qu’une diabolisation ridicule digne d’un scénario guignolesque infantilisant. Personne n’y croit, mais tous le monde s’y accroche pour une raison bien précise : tout se délabre mais pourvu que çà dure. Les candidats frontistes eux-mêmes ne sont pas les derniers à cultiver cette profitable mascarade !

    « Le FN est l’agent électoral de Daesh » : Super amalgame ou labsus révélateur ?
    La reflexion d’Estrosi est consternate de bêtise mais d’une logique absolue : il y a bien pire. Lire l’article Renaud Dély dans l’Obs “FN et Daech, les deux faces d’une même guerre de religion” pour mesurer jusqu’où va le cynisme des chiens de garde politco-médiatiques.
    Ils auraient mieux de se taire : car le seul élément de comparaison valable de leur attitude envers le FN et Daesh qui en ressort c’est finalement qu’on ne veut combattre ni l’un ni l’autre parce qu’on a besoin de l’un et l’autre. “Ils font du bon boulot” comme dit Laurent Fabius.

    Donc voilà ! Monsieur Estrosi a donc finalement inconscienement lâché le morceau : dissoudre la république française n’a pas été un problème pour lui, mais dissoudre le FN, ça, jamais !

Write a Comment