Municipales, l’impossible interdiction

Municipales, l’impossible interdiction

Une guerre de tranchée s’annonce. Elle émane de personnalités et d’élus, à l’encontre de ce qu’ils appellent des “listes communautaires” (ou communautaristes). Qu’est-ce? Selon eux, des listes imprégnées de religion. Celle de l’islam. Procès d’intention ou réalité avérée? Sans doute ni l’un ni l’autre. Simplement une trouille feinte pour rajouter encore à la confusion. Voici pourquoi. (Photo d’illustration sans lien avec l’article).

Le responsable politique le plus redoutable dans cette séquence est un proche du très catholique François Fillon, Bruno Retailleau, lui-même catholique et élu de la droite LR. Il n’y va pas avec le dos de la cuillère. Chacun, en République Française, a le droit d’avoir la foi, quelle que soit sa religion. Mais, ne peut en faire état dans sa mission républicaine d’élu de la Nation. Seulement Voilà, Monsieur Retailleau, dénonce, par avance, des listes “communautaires”, non encore constituées et qui seraient une menace majeure pour la sécurité de l’État. Il y voit des listes où la religion musulmane s’inviterait pour décider des choix municipaux. Une vision erronée et quelque peu machiavélique qui dénote d’un esprit un tantinet pervers. Selon la théorie de Monsieur Retailleau, il faudrait aussi interdire les listes présenter par des partis politiques, dont les colistiers sont explicitement catholique? Sait-on jamais, ils pourraient être tenter d’imposer un programme municipal édicté par l’église catholique. Le Parti Démocrate Chrétien, par exemple. Ou d’autres. Ainsi, verrait-on, d’ici le mois de mars, des listes dites communautaires proposer un projet dont le contenu aurait un lien direct avec le Coran? Stupide, en effet. Également, imagine-t-on des listes classiques être connotées de communautaires parce qu’une partie des colistiers seraient catholiques, ou juifs? C’est du même tonneau. Il convient de rappeler de savoir différencier l’Islam et les français musulmans, et les islamistes fondamentalistes et salafistes dont la finalité est le terrorisme. Si des listes appelées communautaires s’avisaient à mettre en avant la religion, la loi de 1905 s’appliquerait et le ministre de l’Intérieur prononcerait la dissolution. Nous n’en sommes pas là…

L’interdiction impossible

Monsieur Retailleau n’est pas le seul. Le président de la Région Haut-De-France joue la même partition. En réalité l’interdiction demandée restera lettre morte pour des raisons des plus évidentes. Ces raisons sont du ressort les lois et surtout de la Constitution. Mais oui! Interdire une liste au prétexte qu’elle est composée, en partie, de français musulmans, ne résistera pas une seconde. Aucune loi ne le permet et, si malgré cela, l’interdiction était prononcée, le Conseil Constitutionnel la débouterait immédiatement.

L’histoire de la présence des français musulmans

Un longue histoire. Pour ne rappeler que la plus récente, il faut se remémorer la fin de la guerre d’Algérie. Des milliers d’algériens et harkis choisissaient la France qui était leur patrie depuis 1830. Tous, à l’époque, étaient nés dans un département français. Après l’indépendance, ceux qui décidaient de rester français conservaient, aussi, leur religion. Ils savaient que la République était laïque et n’avaient pas l’intention de déroger à la règle…Des décennies sont passées et l’histoire s’est déroulée avec des hauts et des bas. La difficile intégration des enfants et petits enfants…L’immigration incontrôlée pour d’autres populations du Maghreb..Les heurts innombrables dans plus de 400 quartiers…Le dialogue de sourds…Une histoire tragique où tout le monde a tort et raison à la fois. Au final, qui est responsable des politiques improvisées au fil de ces cinquante dernières années? Où sont les responsables qui ont refusé de prendre des décisions adaptées, sans trembler? La droite et la gauche qui se sont succédé au pouvoir, peuvent-elle se regarder dans un miroir, les yeux dans les yeux?

Aujourd’hui, Messieurs Retailleau et Bertrand, pour ne citer qu’eux, oublient l’histoire de France et de la France, pour ne penser qu’à eux et à leur terne avenir politicien. Bonne chance, Messieurs!

Categories: Eure

Comments

  1. Fabrice Lemesle 28 octobre, 2019, 17:53

    La gauche lovérienne pour le moins éparpillée façon puzzle se la joue “perso” comme à chaque élection ou presque depuis de longues années. La machine à perdre et à recevoir des claques est une nouvelle fois bien enclenchée. Déjà deux listes estampillées à gauche, l’une conduite par l’ancien directeur de cabine de Franck Martin et l’autre par un nouveau jeune venu même s’il est originaire de Louviers avec sur son porte-bagage, une figure emblématique des Gilets jaunes, Ingrid Levavasseur. Cette division ne fait qu’accroître les chances de l’équipe sortante dirigée par le centriste François-Xavier Priollaud. Qui de toute évidence va jouer non sans raison sur le…bon bilan de l’équipe de la CASE, présidée par le maire du Vaudreuil, Bernard Leroy, un réel atout dans la manche du maire lovérien qui depuis son élection est passé par toutes les…nuances du centre. On ne change par des cartes gagnantes ?

  2. José Alcala 27 octobre, 2019, 20:08

    @ Yannick Mesnil
    Oui, il s’agit d’une image d’illustration évoquant la charge municipale de manière générale. C’est vrai, j’aurais dû le mentionner. Je vais le faire.
    C’est parce que je ne traite pas souvent les sujets relatifs à la municipalité d’Eveux que j’ai choisi cette image, de fait plus neutre.
    Je précise que je suis persona non grata à la mairie d’Évreux. Le maire refuse toute Interview de ma part. En cause, un article qui lui avait fortement déplu il y a quelques années. Toutefois, je parlerai des municipales avec Interviews ou non de Monsieur le maire. Il y aura d’autres candidats et d’autres listes.

  3. Yannick Mesnil 27 octobre, 2019, 15:24

    bonjour,
    votre article est très bien, mais pourquoi avoir choisi comme illustration l’hôtel de ville d’Evreux…? de plus avec son ancienne place…? je vous suis depuis longtemps et j’aime les articles objectifs que vous rédigez…Ceux ci sont d’ailleurs souvent en direction de Louviers et de Vernon…alors pourquoi un photo d’Evreux pour cet article ??

Write a Comment