Mort de François Debré

Mort de François Debré

Juste un mot, un salut. François Debré avait 78 ans. Il est mort presque en même temps que son frère, Bernard Debré. Quelques heures après . François Debré avait choisi la profession de journaliste. Il avait été grand reporter sur la première chaine de Télévision, à l’époque du service public, puis TF1. Après plusieurs grands reportages et documentaires: “la guerre du Biafra”, “la chute de Saïgon”. Il avait reçu le prix Albert Londres en 1977 pour son livre sur la révolution Khmers “Cambodge, la Révolution de la Forêt”. Puis un documentaire sur “Les Trottoirs de Manille” qui lui valut le prix du jury au festival international de Monte-Carlo. Il était aussi auteur de romans comme “L’homme de Pouvoir” et surtout “Trente ans de sursis” roman autobiographique où il décrit sa propre vie détruite par l’addiction aux drogues dures. Il y parle également de la disparition de sa femme, très jeune, ainsi que de ses grandes divergences avec sa famille. Plus tard, dans les années 80 il entre à la chaine Antenne 2 (France 2 aujourd’hui) et devient directeur de l’information, jusqu’au jour où il fut poussé vers la sortie, par pression de certains personnels, parce que fils d’un ancien Premier ministre du Général De Gaulle. Des gens qui croyaient que François Debré était entré par vulgaire piston. Contrairement à ces assertions, François Debré devait son poste à son talent et le volume de travail qu’il avait à son actif….Il était le frère ainé de Bernard et Jean-Louis Debré. Il laisse deux filles, Constance et Ondine. La première, née en 1972, est avocate et romancière, la seconde, née en 1980, est journaliste. C’est un vrai et grand journaliste qui s’en est allé, lundi.

Categories: Eure

Write a Comment