Meeting PS, 2ème Volet, Bernard Cazeneuve crucifie Hervé Morin

Meeting PS, 2ème Volet, Bernard Cazeneuve crucifie Hervé Morin

La visite de Bernard Cazeneuve, vendredi, en Haute-Normandie est à double détente. Dans l’après-midi il s’est rendu  à Rouen, ès-qualité et a rencontré policiers et gendarmes pour leur annoncer de nouvelles mesures gouvernementales….Le soir, le ministre se rend à Val-de-Reuil pour y soutenir Nicolas Mayer-Rossignol et ses listes départementales aux élections régionales de décembre. Dans son intervention, d’une vingtaine de minutes, Bernard Cazeneuve, a étrillé Hervé Morin, tête de liste de l’Eure aux régionales et candidat à la présidence de la Région. Le ministre de l’Intérieur a “dévoilé un secret, une information classifiée” aux 2000 militants présents, “nous allons gagner!”  leur a-t-il dit sans hésitation. Formule de langage, ou, Bernard Cazeneuve détient-il une information des plus sérieuses de la part de ses services de renseignements? Dans la foulée, il a, aussi, répondu à la lettre ouverte que lui ont envoyée les conseillers départementaux de la majorité “Les Républicains-UDI”, de l’Eure. Il a, ensuite, défendu la politique du gouvernement et évoqué la “République” au sens le plus large du terme et vilipendé “la droite” qui “a tendance a à oublier ses valeurs premières”. Bernard Cazeneuve, très offensif envers les adversaires de droite,  n’est pas tomber dans la caricature politicienne même si son discours n’était pas dépourvu d’à-propos et de portraits bien acidulés. Dix minutes sur les vingt  de son discours.

Categories: Eure

Comments

  1. Robert Tillé 4 novembre, 2015, 16:04

    @ Patrick
    Je ne vois pas ce que vous pouviez répondre d’autre. Vous avez parfaitement raison, “les autres lecteurs apprécieront” votre inculture au fond. Quand on ne connait pas un sujet on s’abstient de le commenter, c’est ce qu’ils vont retenir.

  2. Patrick 4 novembre, 2015, 13:51

    A Robert Tillé
    La faute d’orthographe est involontaire et je vous prie de bien vouloir m’en excuser.
    Vos insultes ne me touchent pas, les autres lecteurs apprécieront.
    Restons-en-là

  3. Robert Tillé 4 novembre, 2015, 12:32

    @ Patrick
    Pourquoi vous écorchez mon nom. J’ai le courage, contrairement à vous, de l’indiquer. Quant à vos assertions elles sont proches du torche-cul. Vous êtes de la police scientifique? Non, que je sache, sinon vous ne débiteriez autant d’âneries en deux phrases. Oui, les assaillants ont agi dans un secteur loin des lieux habituels où sont cantonnées les forces de l’ordre. Photographier des assaillants cagoulés sert à traiter les images à l’aide de logiciels conçus à cet effet pour y rechercher des attitudes et autres morphologies à comparer avec des personnes photographiées après coup sans cagoule et les confondre. En France, pour arrêter les gens ils faut des preuves absolues. Mais cela est trop compliqué pour vous à comprendre.

  4. Patrick 4 novembre, 2015, 11:29

    A Robert Mézillé

    A qui fera -t on croire que la majorité des assaillants non arrêtés ce jour seront arrêtés demain ?Combien d’ADN seront identifiés ?
    Pourquoi reporter au lendemain ce que l’on devrait faire le jour même?

    Et enfin photographier des assaillants qui sont cagoulés, cela sert à quoi ?

  5. Robert Tillé 4 novembre, 2015, 09:26

    @ Patrick
    Vous pourriez vous tenir au courant de l’actualité de manière plus sérieuse. Bernard Cazeneuve n’a jamais donné consigne de n’arrêter personne dans les émeutes de Moirans. La plupart des assaillants étaient cagoulés. des policiers en civil ont photographié les scènes afin d’identifier efficacement ces assaillants, y compris en relevant ensuite des traces ADN. Une enquête longue à l’issue de laquelle les auteurs seront interrogés et déférés devant un juge. C’est cela la réalité et non vos affirmations alambiquées.

  6. Patrick 3 novembre, 2015, 22:14

    Cazeneuve , un homme d’Etat qui donne pour consigne à la police de n’arrêter personne ou presque suite aux émeutes de Moirans ? Cette impunité ne peut qu’encourager d’autres mouvements semblables .

  7. Ben oït 3 novembre, 2015, 19:40

    Il n’y a rien à ajouter, bravo pour cette intervention sans note de Cazeneuve. Morin le fossoyeur du LRBA, qui a assisté au débarquement de la seconde guerre mondiale! C’est l’homme politique dans toute son horreur, il n’y a rien à rajouter. C’est l’équivalent de Noël Mamère, le niveau zéro de la politique. Reste dans ton écurie et occupe toi de tes chevaux tu feras moins de dégât.

  8. PhilippeEvreux 3 novembre, 2015, 12:09

    Une belle prestation ! Pas un seul papier !

    Nous voyons là : Un Homme d’Etat !

  9. BONNEY-DUPUIS 3 novembre, 2015, 11:49

    Toute élection locale, fût-elle régionale, est, en France, portée par le climat national. On peut ne pas s’en étonner, l’élection locale servant d’exutoire, et dire que les représentants locaux qui se réclament de la politique gouvernementale doivent “payer” par procuration ; mais on peut aussi s’en désoler.
    Cette année la Normandie n’échappera peut-être pas à la règle.
    Mais cette fois, et ici, si c’est le cas, on ne pourra qu’être mortifié…
    Dire que notre région nouvelle verra s’affronter le plus capable, le plus travailleur, le plus visionnaire des candidats, unanimement apprécié, même au-delà des frontières de son camp, au plus falot, au plus désinvolte, au moins travailleur, n’est pas exprimer une opinion : c’est faire un constat ; il n’est que d’interroger certains militaires qui, contrairement à Bernard CAZENEUVE, se souvienne avec douleur de son passage à l’hôtel de BRIENNE ; de parler avec des membres de sa famille politique (ou pire encore avec des “Républicains”) pour s’en convaincre. Qu’avons-nous fait pour que l’opposition actuelle nous propose Hervé MORIN ? Elle ne manquait pas de personnalités de valeurs… Où êtes-vous Edouard PHILIPPE ?
    Heureusement que les services de Bernard CAZENEUVE sont bien renseignés !
    Car en Normandie, plus que d’élire Nicolas MAYER-ROSSIGNOL, il s’agit bien d’éliminer Hervé MORIN et de poursuivre l’impulsion donnée avec une région bien gérée, et une unification des exécutifs préparées depuis des mois !
    Chaleureusement à vous…

Write a Comment