Louviers, vœux et volonté

Louviers, vœux et volonté

Ce mois de janvier a vu nombreuses collectivités reporter leurs vœux de plusieurs jours, ou semaines, en raisons des évènements tragiques. Toutes ont évoqué le sujet. Le moment aussi d’établir le bilan de l’année et surtout de se projeter dans un avenir proche avec les changements liés à la réforme territoriale et en premier les élections départementales de mars, avec de nouvelles règles. Somme toute, les élus n’ont pas totalement cerné la façon dont ces changements vont s’opérer. A Louviers, par exemple, le président de la Communauté d’Agglomération a tenté des réponses.

Les vœux de la CASE, pour la première fois, ont eu lieux au Moulin. Bernard Leroy n’a pas dérogé à la règle en invitant employés, élus de l’Agglo et chefs d’entreprises. L’on comptait, cependant, davantage de chefs d’entreprises que d’employés. Tendance inversée par rapport aux années antérieures.

Philippe Le Gal, le Directeur Général des Services, s’adressant à ses collaborateurs leur dit combien “l’année 2014 aura été une année particulière, une année de grand changement au cours de laquelle quatre évènements importants se sont déroulés: en janvier, le déménagement dans le nouveau siège de la CASE, après 16 années passées à la Maison Commune de Val-de-Reuil; en février, l’ouverture du Centre Aquatique CASEO, le seul dans le département construit avec un bassin de 50 mètres et l’ensemble de ses équipements des plus performants, qui a suscité l’engouement des visiteurs avec plus de 200 000 entrées au cours des 10 premiers mois d’exploitation; En mars, le renouvellement du conseil communautaire par élection directe des habitants. Conseil composé de 80 élus dont la moitié découvre la fonction…avec un nouveau président désigné par les élus à la tête de cette assemblée, en la personne de Monsieur Bernard Leroy; enfin, en septembre, les élus ont délibéré pour élargir, à compter du 1er janvier 2015, à tout le territoire, les compétences “aide à domicile” et “enfance jeunesse…” Et le DGS d’évoquer les mouvements de personnels, “avec notamment l’arrivée de nos collègues de l’ex Communauté de Communes Seine-Bord….

Un peu plus loin il fait état des activités projetées pour 2015 “avec le contrat d’agglomération pour les 6 prochaines années: création de la zone d’activités économiques d’Ecoparc 4; Extention de la ZAC des Portes de val-de-Reuil; réalisation d’une étude de faisabilité sur le site CINRAM à Louviers; Création d’un Village d’Artisans à Val-de-Reuil et un village d’artisans d’art au Vaudreuil; début de déploiement du Très Haut Débit Internet sur le territoire de la CASE; construction d’une patinoire sur le territoire de Louviers, près du Centre Aquatique; Création d’un équipement culturel à Pont-de-l’Arche; construction d’une Maison des Sports à Louviers; création d’une maison des services publics et la construction d’une éco-crèche à Val-de-Reuil; restructuration de six centres bourgs; réhabilitation du bâtiment des Hauts Prés; aménagement de plusieurs kilomètres de voies cyclables et de voies vertes.”

Bernard Leroy enchaine avec remerciements et le plaisir de travailler avec vous. Vous êtes une équipe dynamique, passionnée, qui exerce de nombreux métiers, où la valeur n’attend le nombre des années…..une équipe impliquée, qui au 1er janvier s’est agrandie de près de 25% avec l’accueil des agents du Centre intercommunal d’action sociale et le transfert des agent de la SODEVIL…..Nos concitoyens nous regardent, ils sont exigeants et ils ont raison. Ils savent nous dire quand bien ou quand on doit faire mieux….Avec les élus, le monde économique et nos partenaires institutionnels, des défis énormes doivent être relevés à l’échelle de notre territoire: celui de l’emploi, donc du développement économique et celui de la qualité de vie, qui sont les deux vecteurs de notre action…

…Avec 70 000 habitants, nous sommes la 2ème agglo du département, qui compte 30 000 emplois pour près de 32 000 actifs…donc on ne devrait pas avoir de chômage…or on dénombre plus de 10 000 demandeurs d’emplois! Une personne active sur 3! On mesure alors l’ampleur de la tâche qui est devant nous….Notre avenir passe par le développement économique des entreprises existantes, la création et l’implantation de nouvelles activités. Nos entreprises sont les ferments du territoire. Nous devons être le terreau fertile à leur réussite…”

Force est de constater que la CASE continue d’aller de l’avant, si l’on en juge par la volonté farouche de l’exécutif et des élus communautaires. Pendant que d’autres collectivités annoncent un serrage de ceinture à plusieurs niveaux. Des commentaires sont attendus.

 

Categories: Louviers

Write a Comment