Louviers, ville Triple A

Louviers, ville Triple A

Le conseil municipal de ce lundi soir ne comporte qu’une vingtaine de délibérations concernant les Affaires Financières, Affaires Générales, Education-Jeunesse-Ecoles, Culture et Travaux. Fonctionnement classique. Dans sa conférence de presse, le maire a surtout évoqué des perspectives à venir et tracé une ligne directrice qu’il baptise “Municipalité Triple A”. Un intitulé flatteur, mondialement connu dans le domaine de la Finance. A Louviers c’est un peu plus simple: Assainissement-Apaisement-Attractivité. Tout un programme, que François-Xavier Priollaud a développé pendant 45 minutes.

Il était accompagné d’Anne Terlez, la 1ère adjointe et de Jacky Bidault, l’adjoint chargé des Travaux. Ce soir les élus auront à se prononcer, entre autres, sur les transferts de compétences à la CASE. Il concerne le “Maintien à domicile”, “l’Enfance-Jeunesse”, “l’Aménagement numérique du Territoire”. La Communauté d’Agglo avait fait de même, ce sera donc un vote sans surprises…..

L’avenir avec un Conseil des Ainés

Le maire proposera l’installation d’un “Conseil des Ainés”, c’est-à-dire un conseil municipal destiné aux personnes âgées, sur le modèle “Conseil municipal des jeunes”. Les “Ainés” en question feront des propositions et les élus (officiels) décideront de les adopter, ou non. Il seraient associés à la vie municipale, s’investiraient dans des projets culturels etc. Les réunions de conseil se tiendront une fois par trimestre. A la question sur l’âge des “ainés”, le maire répond “60 ans”. Un ange passe au-dessus de Jacky Bidault…. et de votre serviteur…. Dire que si François Bayrou, Alain Juppé, Jean-Louis Borloo, Jean Arthuis et d’autres, étaient citoyens de Louviers, ils pourraient faire partie de ce conseil des “ainés”. Nicolas Sarkozy viendrait grossir les rangs l’année prochaine….Plus sérieusement, Les lovériens intéressés ont jusqu’au 15 octobre pour se porter candidat pour une mise en place fin novembre.

Nouveau site Internet

François-Xavier Priollaud annonce la création d’un site Internet “digne de ce nom”. Louviers était connu dans le département pour être à la pointe des nouvelles technologies, le maire continue avec une amélioration…

Contrat d’Agglomération

Appelé aussi “Contrat de Territoire” pour la ville de Louviers, avec un certain nombre d’éléments importants: future patinoire déplacée de l’actuel Kolysé vers la friche de Réseau Ferré de France (RFF). Le maire défend le principe d’un tel “équipement proche du Centre Aquatique ce qui constituera un pôle de loisirs avec sa cohérence, son attractivité et son dynamisme”. Plusieurs partenaires seront sollicités. Outre La CASE, la Région et le Département. Reste à convaincre ce dernier du bien-fondé d’une patinoire. La discussion s’est engagé avec Jean-Louis Destans, lequel n’a pour l’instant donné sa réponse. Le président du conseil général admet qu’il s’agit de la seule patinoire du département. François-Xavier Priollaud est soutenu par la Fédération Française de Sports de glace.

Politique en faveur de la jeunesse

Dans le cadre du conseil municipal jeunes, le maire a accompagné au ministère de l’Education Nationale, le directeur et une enseignante de l’école Saint-Exupéry, laquelle à remporté un prix national de la Sécurité Routière. Prix remis des mains de la ministre Najat Vallaud-Belkacem, un chèque de 1 500 €  qui servira à l’achat de vélos…Il y aura, poursuit le maire, une politique active en faveur de la jeunesse, avec la nécessité d’une nouvelle organisation des services de la municipalité pour avoir plus de transversalité….

Triple A

Plus globalement, nous sommes dans une municipalité “Triple A”, cela veut dire Assainissement, Apaisement, Attractivité. L’Assainissement, c’est l’assainissement budgétaire….(Voir Vidéo)….“On a mis en place un système de bons de commandes. Le fait que quand on engage une dépense elle arrive au circuit validation et, ce n’est pas le dernier qui demande qui obtient son financement…Jacky Bidault enfonce le clou “quand on voit les dépenses et les perspectives comme le Futsal, qui n’était pas budgété, il était évident que Franck Martin aurait augmenté les impôts s’il avait été réélu”….Apaisement, c’est d’abord le dialogue, comme par exemple avec l’association des harkis de Louviers, on est dans la démocratie-continu…nous ne sommes pas dans la tension ni dans le rapport de force, nous mettons en place des politiques qui se font des valeurs, des principes, des choix forts et l’ensemble en lien avec la population. Attractivité, notre priorité sera l’embellissement du coeur de ville, voirie, aménagement urbain, renforcer l’attractivité de ce coeur de ville…lutter contre les incivilités. On travaille actuellement à un projet de service de notre police municipale pour adapter ses missions…on n’est pas forcément sur du délit, mais sur l’incivilité. Il faut repenser l’ensemble…

 

Categories: Louviers

Comments

  1. Sylvia Mackert 7 octobre, 2014, 20:54

    On avait du mal à suivre ce conseil sur internet avec des problèmes techniques.

    Je comprends que le budget ne paraît pas suffisant pour construire la cité numérique et financer tous les projets de la nouvelle municipalité… ils ne “devaient pas être au courant” du budget avant de se faire élire et de faire des promesses électorales de ceci ou cela. Je suis juste déçue qu’on remette tout en cause aussi facilement, ce qui a été approuvé par la cour des comptes, si on entend bien la précédente municipalité et ce qu’à dit F Martin dernièrement à la rentrée.

    Quant à Jacky Bidault j’ai du mal à comprendre ses prises de positions pour un précédent budget qu’il a pourtant voté, il me semble, quand il faisait partie du conseil de F Martin, y compris le projet Futsal.

    Quelle crédibilité auprès des habitants ? il n’y a pas que moi qui “juge”, bien que je ne juge pas, mais constate simplement.

    Cela paraît un peu énorme de dire qu’un budget excédentaire approuvé par la cour des comptes présente un aussi gros trou, entre 700 000 et un million, si on retient ce qui a été dit en regardant l’enregistrement du conseil de lundi dernier.

    Quant au conseil des aînés, est-ce nécessaire de cette façon ? n’importe quel habitant pouvait faire partie des commissions de quartier et avancer ses idées ou projets qu’on soit jeune ou vieux, valide ou handicapé, pas se compliquer la vie de cette façon.

    Et avec quel budget ? celui qui manque ? s’il y a un aussi grand trou qu’on prétend dans le budget ?

    Quelle crédibilité ont-il finalement ?

    Avec la meilleure des volonté, vu qu’il n’y aurait pas d’argent mais que des dettes, théoriquement ça signifierait qu’il faudrait augmenter les impôts (flambée des impôts) avant de pouvoir “assainir” et commencer de nouveaux projets, donc tout ce qu’ils ont promis tomberait à l’eau, y compris leur cité numérique. Qu’ils réfléchissent un peu à ce qu’ils disent et à ce que la population comprendra.

    Ils sont en train de se discréditer eux-mêmes.

    Et ridicule aussi de limiter le temps de parole à 3 minutes… ce n’est pas un débat public, c’est un temps de “récitations”, d’ailleurs c’est ce qu’on avait l’impression d’entendre, quand chacun lisait son texte probablement préparé à l’avance.

    “bien organisé” probablement, mais ne paraissant pas vrai débat. On lit un texte rapidement, on vote et ça y est, sans avoir tout compris ou débattu

Write a Comment