Louviers, nouvelles compétences pour la CASE

Louviers, nouvelles compétences pour la CASE

A l’ordre du jour du conseil communautaire de demain jeudi, la proposition de trois nouvelles compétences pour l’Agglo: le numérique avec le très haut débit Internet pour tout le monde, puis deux autres compétences en exercice dans l’ex communauté de communes Seine-Bord aujourd’hui intégrée dans la CASE. Il s’agit de compétences d’aide à la personne et de l’Enfance et Jeunesse, notamment avec les Centres de Loisirs. Un dispositif envisagé par l’ancien exécutif de la CASE, d’avant les élections de mars. Bernard Leroy, le président de l’Agglo, observe la continuité lorsqu’il s’agit de l’intérêt communautaire au service des habitants.

Le président de la CASE dit son contentement, d’abord, d’avoir trouvé un accord dans le dossier des horaires piscine pour les collèges et lycées. Les créneaux demandés ont pu être honorés, ainsi que la question financière et la CASE prend en charge la partie transport d’un montant de 5 000 euros pour l’année…

Un point sera fait sur le contrat d’Agglomération pour les quatre mois qui viennent. A propos de l’arrivée du très haut débit avec la fibre optique, le président de la nouvelle structure départementale Eure-Numérique, Alfred Recours avait suggéré à l’exécutif de la CASE d’en prendre la compétence, pour des raisons évidentes de couverture géographique et de financements. L’ensemble sera plus rationnel. Un dispositif technique et technologique déterminant sur l’emploi et l’habitat. 70% des foyers seront connectés d’ici les cinq années à venir. Le département de l’Eure fait partie des 7 départements français prioritaires choisis par le gouvernement pour entamer le maillage général du pays, en matière de fibre optique. L’investissement total pour le département s’élèvera à 140 millions d’euros, sans les communes d’Evreux, Vernon et Louviers, soit sur 480 000 habitants. L’Etat financera à hauteur de 44 millions, la la Région 30%, département 20% et la part de la case 20%.

Pour la compétence d’aide à domicile, deux raisons essentielles: c’est un service très attendu dont l’avantage consiste à maintenir les personnes âgées dépendantes, à leur domicile. Cette formule s’accompagnera avec le même niveau de soins et de sécurité qu’un établissement de santé. De même, pour les centres de loisirs jeunesse et enfance c’est la rationalisation des moyens qui jouera à plein, doublé de la qualité des services….

Jeudi 11 septembre à 20h30, les délégués communautaires seront invités au débat éventuel et au vote, sur l’ensemble des sujets.

Categories: Louviers

Write a Comment