Louviers, foire d’empoigne au conseil municipal

Didier Juel"Menteur! "c'est vous le menteur! Mafieux! Foire d'empoigne. Pour ce premier conseil municipal, de l'après élection, Franck Martin a revêtu ses nouveaux habits, ceux d'opposant bruyant. De l'autre côté, le nouveau maire, François-Xavier Priollaud, semble s'engager sur une autre voix, celle de l'apaisement. Deux concepts du combat politique local, deux visions. A l'arrivée c'est toujours le plus efficace qui l'emporte.

  

Il y a eu le temps de la Campagne électorale. Chaque équipe l'a menée à sa façon, avec ses argumemts et son projet. Les électeurs ont fait un choix sur des considérations diverses, mais le choix sera celui-là pendant 6 ans. Alors, pour autant, l'ancien maire peut contester la traduction que fait la nouvelle majorité sur sa politique et la gestion financière qui en résulte, mais était-ce nécessaire de la faire avec cette véhémence verbale? Interrogé, ensuite, sur le ton employé, Franck Martin revendique sa méthode qui est, selon lui, celle des tribuns" "Elle est un fait depuis l'existence de la politique et de la démocratie, elle remplace la force des armes et c'est tant mieux".

Au fond, de quoi s'agit-il? De répondre au constat de l'adjoint aux Finances sur les orientations budgétaires et de l'examen du budget prévu pour vendredi prochain. Pierre Lécuyer donne lecture d'un constat chiffré: "dotation globale en baisse de 5,7% sur 233 000 € pour 2014 et baisse équivalente pour 2015 et cela malgré la progression de la dotation de solidatité de 2,2% qui ne représente que 7 500 €, loin de compenser la dotation globale. Les taxes directes acquitées par les lovériens subiront une augmentation mécanique du fait de la révision annuelle de la base cadastrale, mais nous maintiendrons le gel des taux et les droits de mutations équivalents à ceux de ces dernières années, de 370 000 € en 2013….Le total des ressources courantes représentent 2 millions € en 2014 ont été revues à la baisse d'environ 72 000 €, liées à la baisse des recettes commerciales du Kolisée. Le total des ressources courantes pour 2014 seraient de 25 420 000 €, qui compte tenu des produits exceptionnels, c'est une baisse de 305 000 € par rapport à 2013. Nous recevrons 929 000 € de TVA sur les investissement éligibles en 2012. La taxe d'urbanisme et diverses sont prévues pour un montant de 50 000 € et la vente d'actifs est escomptée pour un montant de 920 000 , ce qui pourrait dégager une ressource globale propre aux investissements de 1 900 000 . La dette communale s'élève à 35 918 000. Elle demeure à un niveau très élevé et obère considérablement nos ressources. Les frais financiers que nous devons honorer en 2014 sont de l'ordre de 1 240 000 € et devons rajouter un remboursement au capital de 2 750 000 €. Cette situation limite considérablement notre capacité d'action."

S'ensuit un vif échange sur plusieurs points, dont la mise à niveau de mesures de sécurité de bâtiments communaux. Pour François-Xavier Priollaud, l'ancien maire ne s'en est pas préocupé malgré les directives préfectorales. Franck Martin rétorque qu'en la matière les circulaires sont envoyées en permanence et que les travaux à faire sont définis selon l'importance des lieux. Les mises aux normes se font par degré de dangerosité. Ce dossier déclenche un face-à-face verbal entre l'ancien maire et un conseiller municipal de la majorité, restaurateur-hôtelier de profession. Ce dernier traite Franck Martin de "mafieux". Manifestement, Didier Juhel ne connait pas ce mot. Il désigne des personnes qui s'adonnent à des activités criminelles d'envergure, par toutes sortes de moyens. Ce n'est probablement pas ce qu'il voulait exprimer.

Plus sage, le nouveau maire préconise à son prédécesseur une autre formule d'opposition. Sera-t-il entendu?

Categories: Eure

Comments

  1. Sylvia Mackert 16 avril, 2014, 10:52

    Séance fatigante à regarder en direct, c’est vrai.
    Il y a dettes et dettes, les investissements ne sont pas la même chose que des crédits de consommation et si j’ai bien compris le budget est excédentaire, donc je ne comprends rien à certaines argumentations.
    F Martin joue son rôle d’opposition tel qu’il a l’habitude de le faire et il me semble aussi que la vérité remonte à la surface et qu’on voit qu’il y a eu des malentendus entre F Martin et J Bidault quant à la transition énergétique qui doit être prise en compte pour faire des travaux et d’autres inexactitudes dites lors de la campagne électorale de FX Priollaud et Anne Terlez.
    Il y a une différence entre “la forme ” et “le fond”. Chacun défend ses opinions, mais du côté de la nouvelle majorité on ne veut pas admettre leurs torts non plus, ils ont réussi à se faire élire sur des “incompréhensions” (ou mensonges ou erreurs ? ) et trouvent cela légitime.
    Ils ont juste envie de faire leur programme, c’est tout. Le citoyen peut se faire une opinion lui-même en regardant le conseil municipal.
    Fond et forme, il faut faire la différence. J’apprécie la franchise avant tout et peut-être qu’il faut crever des abcès. F Martin dit ce qu’il a à dire n’en déplaise à certains de ses opposants.
    On peut se faire les politesses à l’infini et ne jamais rien résoudre ou se dire les choses franchement en face, même si ça fait mal, mais on crève l’abcès pour mieux en guérir.
    Voyons si les autres conseils qui suivront se passeront mieux.

  2. Denis 16 avril, 2014, 08:29

    Dans ce combat de “grands singes”, je trouve que Anne Terlez a bien raison de se concentrer sur son mobile. ;+)

  3. zébulon 16 avril, 2014, 07:40

    lorsqu’une liste d’opposition dans l’ancienne équipe municipale reprend la mairie pouvez-vous m’expliquer comment peut elle avoir ce genre d’argumentation alors qu’elle ne découvre pas les comptes de la municipalité en arrivant. Il est intéressant de voir qu’à chaque fois qu’une équipe arrive elle critique tout ce que l’autre a mis en place. Quant aux injures lors d’un conseil municipal, ne croyez vous pas que l’image que ceux qui la pratique n’est pas positive, dégoute les citoyens de la politique, qu’ils mettent tous les responsables, élus dans le même panier ! N’y a t il pas d’autre façon d’intervenir, d’argumenter avec une dialectique plus appropriée ? N’y aurait il pas certains points sur lesquels il puissent y avoir un accord ? Serait ce impossible d’admettre que l’ont ne joue pas avec les finances. Dans les foyers il faut faire attention à toute dépense pour ne pas se trouver endetter alors pourquoi ne pas faire de même lorsque l’on dirige une ville ? Tant pis, il faut savoir faire des choix : rembourser les dettes au plus vite, ne pas en créer d’autres, s’occuper de priorités, des urgences qu’elles soient en matière de sécurité, du social, etc. Qu’elle mette de l’ordre oui qu’elle démonte tout ce qui est en cours non mais les revoir ceux ci avec intelligence oui. Bon courage

  4. sophie 16 avril, 2014, 07:23

    Fidèle à lui même il se croit toujours maître à bord , intervient comme si c’est lui qui présidait….
    il faut qu’il comprenne que maintenant il doit suivre des règles du jeu (ça va être très dur pour lui) et que la parole se demande et on écoute les autres (là pour lui c’est mission impossible)
    franchement il devient lamentable et aurait du tout arrêter sur une bonne impression que sur du ridicule. ses autres colisitiers sont muets ?

  5. Paule Puigserver Gervois 16 avril, 2014, 07:14

    Peut être que F.MARTIN serait moins volubile ,s’il n’était pas filmé ?
    J’ai constaté la pénibilité de ses monologues à l’occasion du passage de J.LASSALLE à LOUVIERS .
    Il a réussi à monopoliser la parole pendant un temps très long et pire ,ses propos étaient hors sujet .
    Comment fait -on pour faire comprendre à un orateur que son monologue est vide d ‘intérêt ?
    Les lovériens qui ne sont pas de la mouvance MARTIN veulent être entendus .F. Martin a le devoir de les respecter .
    Ne confondons pas efficacité et mégalomanie .

  6. Loverien 15 avril, 2014, 23:17

    Bonsoir,
    Petite question a quand les vidéos des conseil de la CASE, car c’est bien la bàs que tout se joue ??

  7. Sylvie Valéry 15 avril, 2014, 22:58

    42% des lovériens ont soutenu l’équipe de Franck Martin et la liste Bravo Louviers … Il est du devoir de l’actuelle opposition de venir les représenter, surtout quand le budget présenté est celui que Franck Martin et son équipe ont élaboré !
    Et puis la vidéo ne confirme pas tellement le chapeau de présentation, Martin est bien plus calme et clair que les conseillers qui l’insultent !
    Où est l’erreur ?
    Martin défend le travail collectif de 19 ans, c’est bien le moins que de le laisser s’exprimer sans hurler sans cesse au loup comme le fait celui qui n’hésite pas à manier l’insulte…

  8. Duval Roger 15 avril, 2014, 20:24

    un débat ou les intervenants parlent ensemble ça sert à rien, chaque intervenant voulant être écouté et entendu doit demander la parole, et intervenir lorsqu’il y est invité, et là il peut marquer des points si son intervention est habile, en parlant n’importe quand, c’est se ridiculiser, Monsieur le Maire faite voter un règlement intérieur, et celui qui ne le respecte pas il faut lui couper le micro R.Duval

Write a Comment