Louviers, Franck Martin ne sera plus candidat à des élections

Louviers, Franck Martin ne sera plus candidat à des élections

Mais restera militant et favorisera des candidatures de jeunes aux élections locales. C’est l’un des volets évoqués dans la conférence de presse qu’il a donné, mardi dernier. Franck Martin est, surtout, revenu sur sa défaite. L’analyse qui est la sienne est tranchée. Les électeurs n’auraient pas désavoué  l’action municipale, mais la seule politique gouvernementale. Comme souvent, la vérité se trouve quelque part entre les deux.

Certes, la défaite a été plus soft que dans les autres villes importantes du département. C’est une réalité, mais la victoire est allée à droite. La politique de Hollande a largement contribué à cette situation jamais égalée. Franck Martin ne peut se dédouaner totalement de ce constat. Il a probablement mieux géré Louviers que Hollande la France, mais n’était-il pas un défenseur objectif du Président de la République qu’il a accueilli officiellement le samedi 5 janvier 2013? Les électeurs de gauche qui ont boudé les urnes aux municipales, eux, s’en souviennent. Dès lors, ils font payer une partie de l’addition au maire de Louviers. Addition moins salée qu’à Evreux, Vernon, Les Andelys et Gisors, cela a été largement précisé. D’autres éléments sont à prendre en compte. Des éléments de dernière minute qui ont probablement fait basculer quelques dizaines de voix: la venue de Marc-Antoine Jamet à la réunion de soutien, entre les deux tours. L’ennemi d’hier, assis à la tribune aux côtés de François Loncle, Jean-Louis Destans, Nicolas Mayer-Rossignol, Jean-Luc Lecomte et Franck Martin, demandant à l’assistance de voter pour Franck Martin, est une séquence surréaliste qu’il convenait d’éviter.

Aujourd’hui, pour l’ancien maire de Louviers une page se tourne. Après trois mandats de maire, un mandat de conseiller général, deux mandats de conseillers régional, en cours, et et deux mandats de président de l’Agglo, c’est déjà une carrière politique locale, honorable. L’heure est venue  d’aborder un autre virage dans la vie: le vent du large, l’écriture d’un livre  sur son expérience d’élu local, l’air de la Catalogne française. Cela ne l’empêchera pas d’animer l’association “Bravo Louviers” et d’y préparer des jeunes pour, le jour venu, reprendre la relève.

Personnalité complexe

Franck Martin n’a jamais laissé indifférent. Il a des inconditionnels et des ennemis. Rarement de l’entre-deux. C’est le propre des personnalités fortes, disent les spécialistes. Ils sont peu à affirmer qu’il n’a pas été un bon maire. Des adversaires politiques l’expriment sans difficultés “Martin a transformé Louviers comme aucune équipe de droite et de gauche ne l’ont fait auparavant”. En 2008, à Deauville, lors d’un colloque sur la réunification de la Normandie, Hervé Morin député, Nouveau Centre, de l’Eure, (à l’époque UDF) disait en apparté “Si j’étais électeur lambda de Louviers, je voterais Franck Martin“. La grande difficulté pour l’ancien maire de Louviers serait un problème relationnel, l’approche qu’il aurait envers autrui. “Un comportement autain, ne supportant pas la critique, la contestation, provocateur et incendiaire”. Ce manque de charisme et d’empathie, auraient des conséquences désastreuses pour son image personnelle. Pour d’autres, derrière sa carapace se cacherait un être fragile animé  d’humanisme et de générosité. Allez savoir!?

Categories: Eure

Comments

  1. celsam 20 avril, 2014, 23:59

    je suis d’accord sur le jugement d’un personnage hautain, ne supportant pas la contradiction, imbu de sa personne.
    Il suffit de lire les propos écrits par Mr Martin sur son blog que je cite ci-dessous.
    “Ceux qui, comme moi, visent les sommets d’une vie réussie, savent que l’on y est seul. Heureusement !
    S’il n’y avait pas d’esprits bas, comment apprécier sa propre hauteur ?
    S’il n’y avait pas d’imbéciles, comment apprécier sa propre intelligence ?”
    Je note également que Mr Martin parle sans cesse du “système Martin” comme s’il était seul et que son équipe compte pour du beurre (en fait c’est un peu, beaucoup le cas)
    Concernant le résultat du 30 mars : 3% d’écart je ne trouve pas pour ma part cela négligeable; C’est le même écart qu’entre Hollande et Sarkozy en 2012 et je n’ai pas entendu Mr Martin dire que c’était une victoire étriquée.
    Je reste persuadé pour ma part que s’il y a eu un effet rejet national il y a eu aussi une part de rejet Franck Martin.Car la chute pour la gauche est quand même impressionnante à Louviers malgré tout ce que l’on peut dire ( 42.87% pour l’union Martin + PS en 2014 alors qu’en 2008 les deux listes séparées on recueilli 59.35% )

  2. Paul Villa 20 avril, 2014, 01:35

    Il vaudrait mieux être hypocrite, avancer masqué (comme certaine qui se dise apolitique pour séduire l’électeur), magouiller et louvoyer plutôt que d’être direct, écarter les obstacles pour construire ?
    Vous oubliez dans ce portrait une très haute intelligence, une vision à long terme particulièrement vaste et aigue des enjeux à traiter, un sens profond de l’action à mener pour construire ! Car Franck Martin a construit, créé et pas seulement à Louviers, B. Leroy lui-même rappelait qu’il a fondé la Communauté d’agglomération Seine Eure…
    Du charisme, il en a, sinon il n’aurait pu être maire près de 20 ans et l’empathie, il la préserve pour ceux qu’il défend, avec ardeur c’est sûr, mais c’est bien le moins que de se battre pour ce à quoi on croit !

  3. Franck Martin 19 avril, 2014, 18:01

    @José
    Merci pour ce portrait, nuancé et assez véridique. Juste une inflexion : j’aime les gens… et si je me comporte de façon “incendiaire”, provocatrice, bref si je revêt l’armure du guerrier, c’est uniquement dans le champ clos de la politique. Ceux qui me connaissent savent que je suis tout sauf “hautain.” et que je doute toujours…
    Mais faire de la politique implique aussi de savoir se défendre, implacablement, contre les forts et les puissants de l’autre camp, ceux qui veulent vous tuer, symboliquement, certes, mais vous tuer quand même.
    La politique est un art martial et si vous entrez dans l’arène, si vous êtes un leader, il faut savoir cogner…

Write a Comment