L’Eure reste favorable à Nicolas Sarkozy

CarteSi les trois plus importantes villes du département ont choisi François Hollande, Nicolas Sarkozy est en tête sur l'ensemble. L'autre caractéristique est le score élevé du Front National qui dépasse largement la moyenne nationale. Une situation qui n'est pas pour avantager les candidats de gauche aux législatives.

Il serait rapide de spéculer sur les futurs scrutins, notamment les élections législatives, à la seule lecture des résultats des principales villes du département. Nicolas Sarkozy devance François Hollande de plus de 3 points auxquels il faut ajouter l'incertitude des reports de voix du Front National qui obtient des scores des plus élevés dans les moyennes et petites communes. En d'autres termes, la victoire probable de François Hollande le 6 mai ne garantira pas un raz-de-marée à la gauche, aux législatives. L'exemple de la 5ème circonscription est significatif. Vernon, la commune la plus importante de la circonscription, n'a placé François Hollande en tête que d'un taux de 0,25% sur Nicolas Sarkozy, alors qu'aux Andelys, par exemple, Nicolas Sarkozy prend la tête sur Hollande avec un écart de 1,41%. Deux autres particularités viennent ébranler les espoirs de la gauche, c'est d'abord Gisors, ville tenue par le communiste Marcel Larmanou, depuis des lustres et qui voit Nicolas sarkozy arriver en tête avec 24,18% suivi de Marine Le Pen à 24,02% et François Hollande en 3ème à 23,95%. C'est pire pour la gauche à Gasny, commune gagnée par le socialiste Pascal Joly, en 2008. C'est Marine Le Pen qui est en tête avec 32,34% des voix, suivi par Nicolas Sarkozy à 24,92%, François Hollande n'obtient que 20,70%. Et l'on pourrait multiplier les exemples dans l'ensemble des quatre circonscriptions tenues par la droite, à l'exception de la 4ème où le socialiste François Loncle reste bien positionné. Seules, des triangulaires imposées par le Front National pourraient changer la donne et à condition que le PS arrive en tête au second tour. Rien n'est joué dans ce département qui a bien résisté à l'assaut socialiste.

Louviers

François Hollande fait un score supérieur à la moyenne nationale, avec 30,27%. Louviers, 2ème ville du département, est gérée par un maire Radical de Gauche depuis 1995. Franck Martin avait gagné, avec une équipe d'union de la gauche, contre la sortante RPR Odile Proust. C'est la première fois dans l'histoire de Louviers qu'un maire réussit à faire trois mandats consécutifs. Ce n'est pas un miracle. Le maire a transformé la ville dès la fin du premier mandat comme aucun autre, de droite ou de gauche, n'avait fait au cours des quarante années précédentes. Franck Martin qui soutient François Hollande depuis la déclaration du candidat, en 2011, se voit récompensé par les électeurs qui placent le candidat socialiste largement en tête. Il a été aidé, est-il besoin de le préciser, par le député François Loncle. A Louviers, le FN ne croît pas son score, qui reste identique à ce qu'il était en 1995. Le Front de Gauche obtient un score proche de la moyenne nationale et le désistement pour François Hollande devrait s'opérer sans difficulté.

Crédit photo: carte du site Libération. En bleu les communes qui ont placé Nicolas en tête, en rouge celles pour François Hollande, en noir Marine Le Pen. Cliquer sur l'image pour agrandir.

Categories: Eure

Comments

  1. zébulon 23 avril, 2012, 18:14

    L’analyse que fait José Alcala est réaliste et pertinente. Si le Front National se renforce dans le département de l’Eure c’est aussi que Marine LE PEN n’est pas perçue comme son père, le discours est différent même si le fond est identique. Le changement qu’elle veut opérer dans son parti se fait à dose homéopathique afin de ne pas trop troubler les adhérents les plus anciens. Maintenant pour les législatives il est certain qu’il va y avoir des triangulaires, c’est une évidence. Avec ce renouveau dans le FN il y a de forte chance que dans le département de l’EURE il y ait des changements notoires ! Reste à savoir si le taux de participation sera important ou non ?

Write a Comment