Le Sacre

Le Sacre

Il est devenu le plus jeune Président de conseil départemental de France. Sébastien Lecornu, âgé de 28 ans, a été élu ce matin, par ses 29 collègues de la nouvelle majorité départementale sous les ovations. De nombreux élus locaux avaient pris place dans les deux tribunes destinées au public, dont une partie a dû rester debout. La presse locale et nationale a immortalisé l’évènement. C’est Madame Andrée Oger, conseillère départementale du canton de Saint-André-de-l’Eure, en sa qualité de doyenne, a ouvert la séance, délivré son discours et procédé au vote pour ensuite déclaré Sébastien Lecornu Président du Conseil départemental, lequel remercie ses collègues de lui accorder la confiance, puis prononce son discours sur la politique qu’il entend mener pour les 6 années. Au nom du nouveau groupe du Front de Gauche, Gaëtan Levître, conseiller départemental de Pont-de-l’Arche, a félicité le nouveau Président avant de prononcer son discours d’opposant. Précisément, l’opposition de gauche n’a pas présenté de candidat, se contentant de voter blanc. La séance a été interrompue durant une heure, le temps pour les élus de déterminer les différents groupes. Le film de la matinée…

 

La séance est ouverte par la doyenne de l’assemblée, Madame Andrée Oger conseillère départementale de Saint André-e-l’Eure. Elle est en place depuis 1976. Discours teinté d’émotion et de souvenirs, “n’oJe suis particulièrement émue et pour beaucoup de raisons. D’abord, parce que c’est une femme, la femme que je suis, qui préside cette séance très solennelle  pour la première fois dans l’histoire de notre institution. Mais il y a beaucoup plus important. Pour la première fois de son histoire, la France voit ses assemblées départementales élues être à égalité parfaite hommes-femmes et ça c’est un évènement véritablement historique….Rappelez-vous, les femmes n’ont eu le droit de vote dans notre pays qu’en 1945, après la guerre…” et André Oger d’évoquer le combat des femmes tout au long des dernières décennies: la contraception, Simone Veil et l’Interruption Volontaire de Grossesse etc…..

Jean-Paul Legendre, conseiller départemental du Neubourg et ancien responsable du groupe d’opposition dans l’ancienne assemblée de gauche, adopte un ton consensuel, ” Je suis certain  qu’ensemble nous saurons porter haut et fort les valeurs de ce mouvement, c’est-à-dire la volonté de savoir dépasser son camp, de se fédérer pour le seul bien des eurois et des euroises. Comme vous l’avez rappeler à juste raison, Madame Oger, nous venons de vivre une campagne tout à fait exceptionnelle….Nous avons enregistré autant de désespérance …Jean-Paul Legendre propose, ensuite, la candidature de Sébastien Lecornu à la présidence du département.

Sébastien Lecornu s’installe à la tribune, salue et remercie anciens ministres, collègues élus et amis présents. Hommage appuyé à Bruno Le Maire, qu’il cite nommément, ainsi qu’à Franck Gilard son premier “patron” en politique….“J’accède à cette fonction de Président avec émotion, reconnaissance, humilité, mais aussi avec une profonde détermination. Si vous avez porté à la présidence de ce département, un nouvel élu, l’un des plus jeunes de votre assemblée, c’est que vous avez voulu vous inscrire pleinement dans le message de renouveau cher à Bruno Le Maire…..Je ne parlerai pas du passé, je ne chercherai pas d’excuses. Ce qui a été fait, bien ou mal, a été fait. J’entends placer notre action avec des objectifs précis…..Les engagements seront tenus…je propose une méthode: la transparence. D’abord en matière de gestion financière. Elle sera exemplaire…chaque euro d’argent public dépensé devra être justifié…Nous l’avons dit, nous le répétons, nous refusons d’augmenter les impôts…Chaque année un bilan sera fait. D’ici trois mois nous aurons reçu un audit financier…Il y a l’institution départementale et puis il y a tous ses satellites, de nombreux satellites qui dépendent d’elle. C’est à partir de ce travail que nous pourront établir un premier budget modificatif… La transparence s’applique aussi aux élus. Il se doivent d’être exemplaire…Nous proposerons à chaque membre du conseil départemental de signer sur l’honneur une charte d’engagement rappelant les exigences éthiques…

“Cette nouvelle majorité ne sera pas politicienne favorisant un territoire plutôt qu’un autre. Le département sera le garant de la solidarité entre les communes….la couleur politique des cantons ou des mairies n’a pas d’importance, la seule chose qui compte ce sont les habitants, les personnes, des citoyens qui ont tous besoin de cette politique et qui en sont les seuls juges…Je compte donc sur le soutien de tous..

Nous devons rattraper notre retard. Pas de développement pour l’Eure si nous sommes à l’écart du développement technologique indispensable désormais pour la vie quotidienne, pour l’économie, l’emploi mais aussi pour l’enseignement et la Santé… La revitalisation du monde rural passe par le numérique…Nous devons aussi régler le problème de la désertification médicale….avoir un regard et agir pour le monde de l’entreprise…En matière sociale, il nous faut il nous faut repenser notre organisation, simplifier, par exemple, l’action envers les personnes handicapées….

“Le logement, personne ne peut se satisfaire de la situation actuelle. Eure-Habitat, il faut le changer…

…Je pense aussi aux jeunes, notamment dans la spirale de la délinquance…je souhaite un système de vidéoprotection dans les collèges et aux abords pour assurer la prévention des jeunes. Cela se fera avec les services de l’État  et bien entendu de la communauté éducative…

“Le département est responsable de l’aide sociale. Elle devient, hélas, de plus en plus indispensable pour de nombreux habitants de l’Eure. Elle est devenue aussi de plus en plus contestée, car incontrôlable  par trop d’abus. Cela doit être absolument transparent et clair. L’aide sociale c’est le cœur de la solidarité républicaine..c’est de notre responsabilité de la réserver à ceux qui en ont le plus besoin…Ce sentiment d’injustice gagne la population. L’Eure doit devenir exemplaire dans ce domaine. C’est pourquoi je souhaite que le contrôle à l’aide sociale soit plus fréquent, plus systématique, plus efficace….Il faudra créer un corps d’inspection indépendant supervisé par un magistrat, ou ancien magistrat, en coordination avec les différents services sociaux. Le département paye et a le devoir de contrôler ses dépenses…”

Il va sans dire que la nouvelle opposition départementale va tenter de contrer la politique prôner par le nouveau Président et sa majorité. On le voit voit bien, Sébastien Lecornu veut adopter au plan départemental ce qu’il a mis en place à Vernon: maitrise et contrôle de la dépense, rationalisation des moyens, priorité à l’indispensable, sécurisation d’établissements scolaires, action sociale balisée….A suivre.

La séance reprend une heure après sa suspension pour désigner la commission permanente qui sera composée de 33 membres et élire les vice-présidents. Ils sont 13 à parité homme-femme:

1er vice-président, Jean-Paul Legendre. 2ème, Frédéric Duché. 3ème, Stéphanie Auger. 4ème, Jean-Hugues Bonamy. 5ème, Hafida Ouadah. 6ème, Pascal Lehongre. 7ème, Marie-Christine Join-Lambert. 8ème, Benoït Gatinet. 9ème, Diane Leseigneur. 10ème, Alexandre Rassaërt. 11ème, Marie Tamarelle. 12ème, Gérard Chéron. 13ème, Martine Saint-Laurent.

Categories: Eure

Write a Comment