La Haye-le-Comte restaure sa chapelle

La Haye-le-Comte restaure sa chapelle

La Haye-le-Comte, commune accolée à Louviers est, curieusement, dans le canton de Pont-de-l’Arche. Nouveau découpage oblige. 130 habitants sur un peu plus de 3 km2 et une chapelle jusqu’à récemment propriété privée, devenue communale. La Communauté d’Agglomération Seine-Eure a financé 80% du montant des travaux de restauration. Le reste a été pris en charge par le département, la commune et la réserve parlementaire du sénateur Hervé Maurey. 

Une opération qui a permis l’intégration de la chapelle dans le patrimoine local. La chapelle était auparavant propriété de la famille Auger, dont est issue l’ancien maire, Jean-Pierre Auger. L’édifice était entretenu par la famille, mais trop coûteux pour qu’elle prenne en charge une restauration intégrale. Elle décide, alors, d’en faire don à la commune.

Histoire de la chapelle

Lorsque Jean Auger fut mobilisé en 1914,  sa mère, Léonie, fait le voeu de construire une petite église s’il revenait vivant. Le soldat Jean Auger survit à la première guerre mondiale et Léonie tient sa promesse en 1922. L’ancien poilu de 14-18 devient maire de la commune la même année et jusqu’en 1956. La chapelle était rattachée à la paroisse de Louviers. Elle pouvait accueillir 80 fidèles qui assistaient à la messe dominicale célébrée par le prêtre de Pinterville, commune proche. C’est Jean-Pierre Auger, petit-fils de Léonie et fils de Jean Auger, le poilu de 14, qui devint maire à son tour, jusqu’en mars 2014 qui décida de donner la chapelle à la commune, il y a deux ans. La municipalité lance la réalisation d’importants travaux de rénovation après avoir convaincu l’Agglo et le conseil général de l’importance de sauvegarder le patrimoine local.

Gros chantier

Il a été confié à l’association d’insertion CURSUS. La CASE signe avec elle une convention de partenariat pluriannuelle. Cela a permis la prise en charge par l’Agglo de 80% du montant des matériaux et des frais de fonctionnement de l’association et 20% à la charge de la commune. CURSUS offre des contrats à durée indéterminée d’insertion d’une durée de 6 mois, renouvelables éventuellement jusqu’à 24 mois. Ce sont des bénéficiaires de minimas sociaux et de demandeurs d’emploi de longue durée. L’association accueille ainsi de 40 à 50 chaque année. Pour le chantier de la chapelle ce sont 8 salariés polyvalents et un cadre technique qui ont été mobilisés pendants 3 mois, au printemps 2014. Une association du patrimoine a été créée  suite à cette rénovation. Elle est présidée par l’ancien maire, Jean-Pierre Auger.chappelle 1

Mission de l’association

animation de la chapelle avec des expositions, concerts et différents évènements culturels. Il n’y aura pas d’offices religieux par manque de prêtres. C’est le grand regret de l’association et de certains habitants du village.

Les financements

Montant total des travaux: 81 429 euros.

Agglo Seine-Eure: 56 619 euros (chantier CURSUS) et 4 848 euros (fonds de concours)

Département: 5 540 euros

Enveloppe parlementaire: 2 000 euros

Commune: 12 422 euros

]

Categories: Eure

Comments

  1. Auger Jean-Pierre 2 mai, 2015, 14:58

    Cela est sympa . Merci pour l’article qui retrace très bien l’histoire de cette Chapelle
    Cordialement
    Jean-Pierre AUGER

Write a Comment