La chute


CahuzacIl a trompé tout le monde et en politique c'est gravissime. Jérôme Cahuzac s'est auto-détruit. Sa chute va être interminable. Elle  emportera une partie de l'édifice gouvernemental et sa majorité socialiste. Plus rien ne sera comme avant. François Hollande songe-t-il, à cet instant, à une refonte totale de son dispositif?

En quelques heures le sol s'est dérobé sous les pieds du gouvernement et de sa majorité. Plus rien ne tient dans le dispositif de François Hollande et il lui faut, non pas colmater, mais reconstruire du neuf. La droite se délecte de la situation et l'on voit monter en première ligne Jean-François Copé, accusé par une partie de l'UMP de tricherie lors de l'élection à la présidence du Parti. Il devrait savoir, Jean-François Copé,  que Médiapart n'a jamais épargné ni la droite ni la gauche. Eric Woerth en sait quelque chose, qui est toujours sous le coup d'une instruction. La presse nationale, souvent incrédule devant les affirmations de Médiapart, s'associe aujourd'hui à la curée générale. Petit retour en arrière:

Lorsque Médiapart sort l'affaire, le site d'information est villipendé par la classe médiatico-politique. C'est que l'UMP a été, également, la cible des limiers d'Edwy Plenel. Ce dernier est bousculé sur tous les plateaux de télévision et à la radio. Jean-Michel Apathie, journaliste de salon par opposition au journalisme de terrain, s'offre Plenel dans le Grand Journal de Canal+. Il lui reproche sa propension "se faire du ministre" par plaisir. Le classe dans la catégorie des journalistes idéologiquement de gauche… Plenel rappelle qu'il avait aussi informé sur les écoutes téléphoniques de l'Elysée à l'époque de François Mitterrand et sur bien d'autres sujets touchant la droite comme la gauche. En regardant Apathie, Edwy Plenel maintient l'existence du compte en Suisse de Jérôme Cahuzac. Apathie sourit avec condescendance….Les mêmes, aujourd'hui, donnent le coup de grâce au ministre menteur…..

Et maintenant?

La majorité socialiste vacille, le gouvernement n'est plus crédible et le Président aura beaucoup de mal à mener ses réformes. La classe politique dans son ensemble est enferrée dans une spirale infernale qui risque de la mettre à terre. Quel responsable politique va pouvoir expliquer aux français les efforts économiques à fournir sans être immédiatement rembarré? Que vaudront les futures campagnes électorales, partout en France, menées par les socialistes? Quel ministre socialiste, en déplacement, va oser le contact avec les français? Triste début de quinquennat pour la majorité en place.

Dans l'Eure

Contactés par téléphone, des élus de gauche du département de l'Eure sont abasourdis, à l'image des élus et des responsables nationaux. Ils ne trouvent les mots pour décrire la situation…A suivre

Crédit photo: capture image TV

 

Categories: Eure

Comments

  1. ericp27 5 avril, 2013, 21:50

    une VIè République, oui pourquoi pas, mais alors avec de vrais changements en profondeur :
    la liste pourrait être longue et non exhaustive !
    -non cumul des mandats
    -élections à la proportionnelle
    -baisse du nbre de députés et sénateurs
    -baisse de leur salaire également
    -baisse des revenus des élus en général (conseil général, régional, européen)
    -inégibilité à vie pour tout élu reconnu coupable et jugé pénalement
    -un référendum annuel sur les vrais débats de société
    bref, des vraies économies et une refonte du système en profondeur
    L’Etat doit faire des économies et montrer l’exemple dans bien des domaines
    (je vais encore me faire plein d’amis, qu est ce que je m’amuse sur ce site….) c’est un régal

  2. Henri Clément 5 avril, 2013, 09:54

    Vous êtes bien mignons,
    il ne s’agit pas ici de débat sur le cumul des mandats ni de rajeunir les politiques.
    Il s’agit d’un système de fraude fiscale, de conflit d’intérêts et j’en oubli, installé jusqu’au au sommet de l’Etat, sur fond d’affaires multiples qui affectent l’UMPS. Ces partis dit “de gouvernement” en putréfaction ne sont plus récupérables, la justice n’y pourra rien.
    Seul le peuple peut renouveler la légitimité et la moralité des gouvernants et des élus. Pimalulu a raison, sans refonder une représentation populaire, mais dans un contexte de souveraineté nationale, on y arrivera pas.
    Et çà commencera par les municipales de 2014. A moins que tout s’écroule avant.

  3. Soizic 4 avril, 2013, 21:25

    @Pimalulu
    Simplement que l’argent pourrit tout et que cumul des mandats implique cumul des indemnités et que tout cela participe à la non moralisation de la vie politique de notre pays, c’est le lien direct avec l’affaire Cahuzac.
    Quant à l’assemblée Nationale elle ne représente plus depuis longtemps le peuple. Pas de députés issus de la classe ouvrière (ou ce qu’il en reste) ni des minorités visibles ou non visibles d’ailleurs. Peu de jeunes ni de personnes issues de milieux modestes and so on…
    La 6ème république c’est peut être pour demain ? du moins faut-il l’espérer !

  4. PIMALULU 4 avril, 2013, 10:39

    Soizic
    Je ne vois pas directement le rapport avec l’affaire Cahuzac, mais je suis d’accord avec vous sur le cumul des mandats et le respect des promesses électorales.
    Mais défions-nous du jeunisme à tous crins.
    On peut être modeste et talentueux même après des années de responsabilités politiques ou autres.
    Un vieux sage peut avoir été un jeune con, mais
    rarement un vieux con a été un jeune sage.

  5. Soizic 4 avril, 2013, 09:00

    Commencer aussi par les promesses électorales non tenues à ce jour : le non cumul des mandats qui devait être appliqué pour les municipales de 2014 et qui sont renvoyées aux Calendes grecques… 2017 fin de mandat… cela serait un bon début pour la moralisation de la vie publique qui offre des rentes de situation à des personnages que l’on retrouve sur les bancs de l’Assemblée Nationale depuis des 20 ou 30 ans, chez nous Gilard et Loncle !! des cumulards de choc : Destans, Le Vern, j’en passe et des pas meilleurs… Basta tout ce beau monde, place aux jeunes, aux modestes (par les moyens) et aux talentueux.

  6. Duval Roger 3 avril, 2013, 22:16

    lorsque la justice aura fait son travail et que les hommes publiques douteux ne respectant les lois qu’ils ont voté et ayant mandat pour représenter leurs électeurs serons éliminés, nombreux serons les électeurs à retourner aux urnes, si certains partis politique sont déboussolés par les récents événements, le peuple, l’électeur doit se réjouir que la justice va espérons faire le ménage ( au karcher de préférence )

Write a Comment