Gasny, Jérôme Bourlet à la rencontre des électeurs

Bourlet GasnyDans son parcours du combattant, il visite l'ensemble des communes qui composent la 5ème circonscription. Mardi il était à Gasny pour parler de son programme, mais personne n'est venu. Une situation rencontrée par d'autres candidats. Jérôme Bourlet a quand même fait entendre sa voix, par la seule présence de Caméra Diagonale.

 

La réunion prévue à 18h30 dans une salle de la mairie, ne s'est pas tenue. Jérôme Bourlet, accompagné de sa suppléante et d'un militant de EE-LV, a attendu jusqu'à 18h45 d'éventuels retardataires. En vain.  Il ne faut en tirer aucune conclusion. L'horaire n'est pas le plus facile pour se libérer. Cette situation est le lot quotidien pour d'autres candidats, excepté le sortant Franck Gilard dont l'expérience lui permet de ne pas connaitre ces déboires…

Caméra Diagonale a, tout de même, couvert le déplacement du candidat Bourlet par une interview vidéo, dont le visionnage va amplement combler le déficit d'auditoire, sur place. C'est tout l'intérêt des nouveaux médias sur Internet. Le sujet est axé sur les propositions de Jérôme Bourlet. (voir vidéo) Au plan purement politique, le candidat assure que le report des voix, obtenues par les candidats de gauche, se fera sans difficultés vers celui ou celle qui se qualifiera pour le second tour. Mais, ajoute Jérôme Bourlet "il ne faut pas oublier qu'il y a eu une modification de la loi électorale. Avant il fallait 12,5% des votants pour se qualifier et nous sommes passées à 12,5% des inscrits. Ce qui fait qu'avec un taux de participation de 65 à 70%, ce qui a l'air de se préciser dans les sondages, il faudra, pour atteindre le second tour, environ 20% des voix. Donc, cette division de la gauche ne lui sera pas bénéfique". C'est une sorte de vérité de la Palice. Pourquoi, alors, Martine Aubry a signé un tel accord, soumis par le Premier Secrétaire Fédéral du PS de l'Eure et Claude Taleb patron d'Europe Ecologie-Les Verts de la région? Pour l'heure Jérôme Bourlet est le candidat officiel de la gauche non communiste et après tout, la politique n'est pas une science exacte. Tout le monde, y compris les médias, peut se tromper.

 

Categories: Eure

Comments

  1. HACHET hilippe 5 juin, 2012, 21:06

    “Franck Gilard dont l’expérience lui permet de ne pas connaître ces déboires”.
    Peut être que, s’il a des auditeurs,c’est plus simplement qu’il suit une ligne directrice?
    Quant à Jerôme Bourlet de la Vallèe, il propose “un accord de législature différent du programme des candidats à la présidentielle”!Allez donc vous y retrouver…
    Il y a quelques semaines,Camera Diagonale, parlait,au sujet de ce candidat EELV d’une “personnalité prête à tout pour une réussite personnelle”, évoquait également une affaire de nom de domaine,rappelait l’affaire des 900€ relative au scot. Nous nous souvenons également de son attitude aux dernières élections régionales.
    L’explication est donc plus simple : Jérôme Bourlet n’avait pas la carrure pour cette candidature; les responsables d’EELV et du PS, on fait une lourde erreur.
    Tout le monde sait que cette circonscription pouvait être gagnée par la gauche; il suffisait de choisir un(e) candidat (e)a la hauteur de l’enjeu.
    Je ne peux que rapprocher cette erreur de la position de la candidate EELV dans la 4° circonscription (et leader régionale du mouvement) ayant entre les mains, sa profession de foi : pas un mot sur la 4° circonscription qu’elle souhaite représenter!
    Il semble que chez EELV, il y ait un problème depuis les européennes…

  2. zébulon 1 juin, 2012, 18:18

    @François Levé : vous déclarez que seul caméra diagonale, média indépendant, était présente contrairement à France 3. Savez-vous que seuls les médias radios et télés ont des obligations fixées par le CSA que n’ont pas la presse écrite, Internet ? Les chaînes de télévision publiques et privées ne peuvent faire le portrait de tous les candidats dans toutes les circonscriptions sinon ce n’est plus un reportage mais un long métrage qu’il faudrait tourner pour avoir tout le monde. Alors d’après mes sources, un choix est fait en fonction de certaines circonscriptions où il y a un risque de basculement de certaines, de triangulaires dans d’autres et seuls sont pris en compte les pourcentages importants. Pour les autres partis obligation leurs est faite de citer tous les candidats sur un panneau. Ce sera toujours comme cela tant que le CSA ne reverra pas les conditions du temps de paroles des candidats sur les antennes de radios et de télévisions. Et puis pour être informé il y a la presse écrite et internet qui ont tous une orientation politique. Il ne faut pas confondre non plus indépendance, impartialité, partialité et intégrité !

  3. Pascal Demoriane 1 juin, 2012, 10:07

    Curieuse façon de raisonner.
    Ainsi donc, il a fallu que nos concitoyens ruraux votent fortement FN (24%) pour qu’on songe à repenser le problème de la mobilité ? Au moment des élections…
    A t-il fallu une étude sur le résultat des présidentielles pour aborder celà ?
    Sûrement pas.
    Voilà un exemple typique de contresens de l’écologie politisée qui explique peut-être l’absence regrettable de visiteurs auprès de ce candidat à Gasny.
    Dommage, car les électeurs FN, de Gasny entre autres, devraient s’intéresser davantage à tous ces sujets – et un peu moins à d’autres -, dont celui de “l’accès des citoyens au débat public” très justement posé par M.Bourlet, débat dont ils se sentent méthodiquement écartés. Cercle vicieux entretenu de part et d’autre.

  4. François Levé 31 mai, 2012, 19:27

    Le candidat écologiste agréé par le PS se trouve apparemment bien seul, il est vrai que Madame Joly ayant réalisé un score trés médiocre dans la cinquième circonscription de l’Eure il part avec un fort handicap que les “amis” socialistes ne font rien pour alléger.
    Caméra diagonale, notre média indépendant,à l’instar de france 3 l’honorent de leurs caméras et de leurs micros il est donc moins seul.
    Au fait, combien y-a-t’il de candidats dans la 5° de l’Eure? Trois “grands” et plein de “petits” vivement le bipartisme à l’américaine!

Write a Comment