Fillon, chassé-croisé de mots et phrases

Fillon, chassé-croisé de mots et phrases

Editorial aigre-doux, plus aigre que doux

C’est fait! François Fillon a mis fin à la Fronde interne au parti. Georges Fennec mange son chapeau et les sarkozystes oublient les vieilles querelles contre le vainqueur de la primaire. L’appareil, avec ses militants, sympathisants et hommes de troupes, s’est remis en marche. Désormais, il n’y a plus d’interrogations. Même les comiques des matinales radios vont devoir cesser de moquer “le croque-mort de la Sarthe”. Qu’on se le dise, à partir de dorénavant il faudra changer de discours, respecter  “l’homme du 6 février 2017“, à l’instar de celui du “18 juin 40”. Terminé! Il n’y a pas d’affaire Fillon, pas plus qu’il n’y a de beurre en branche. Au diable l’avarice, servir la France OK mais à condition, aussi, de pouvoir se servir, légalement. La morale? C’est quoi ça?  Il n’y a pas de petites économies, il n’y a que de petits esprits pour croire toutes ces sornettes. D’ailleurs, une partie des français disent que s’ils avaient pu ils auraient, aussi, rémunérer femmes, enfants, cocher et tutti quanti. De qui se moque-t-on? Le pouvoir n’est pas fait pour les chiens. Et puis quoi? Qu’a fait François Fillon de malhonnête? Seuls les esprits chagrins, ceux qui voient le mal partout, imaginent le scénario du pire. Non, François Fillon a agi comme sa conscience le lui dictait. Alors, les grincheux, les méchants, les jaloux n’ont qu’à aller voir ailleurs. La cour de François Fillon est propre, il la balaye tous les matins. Des villageois peuvent en témoigner. Ils le voient en salopette, bottes et casquette, nettoyer, frotter, astiquer. Il a dit toute la vérité sur son patrimoine, le travail de Madame, celui des enfants. Que les journalistes, “ces fouteurs de m..” cessent leur travail de sape. Ces gauchistes notoires qui alimentent les officines en mensonges et infos dérisoires. Qu’attend-on pour mettre en examen ces menteurs du Canard Enchainé, ces bobos du Monde et de Libération, ces baveux de Médiapart? Comment peut-on encore tolérer cette presse écrite, ces radios et télés valets du pouvoir socialiste et plus encore, ces juges rouges et ces procureurs, nervis de Hollande. Non, les français doivent se reprendre et admettre que François Fillon est victime d’une chasse aux sorcières jamais subie en France.

Dernière minute: Nicolas Sarkozy est renvoyé devant le tribunal correctionnel, pour ses comptes de campagne de 2012. Immédiatement, François Fillon lui a envoyé un message de soutien. Les journalistes vont encore rappeler son discours de campagne, “Imagine-t-on le Général De Gaulle mis en examen“. Alors quoi, si on ne peut plus changer d’avis, c’est le comble!

Categories: France

Comments

  1. PIMALULU 7 février, 2017, 16:41

    @Jose Alcala
    Bien dit !
    Votre dernier paragraphe concernant Sarkozy et la sollicitude de Fillon à son égard nous montre bien que a sincérité s st à géométrie variable

Write a Comment