Evreux, tour de passe-passe au PS


Michel ChampredonLa gauche à Evreux est dans l'expectative, pour les municipales. Michel Champredon est quasiment assuré d'avoir l'appui du PS, mais redoute la nervosité du Front de Gauche. Ce dernier n'est pas satisfait de cette union depuis 2008 et pour couronner le tout, un récent jeu de passe-passe avec Val-de-Reuil démontre un tripatouillage dans la fédération socialiste. L'ensemble pourrait susciter une liste dissidente. Certains y songent….récit.

Pour ce militant du Front de Gauche, la certitude du maire d'être réélu en mars prochain repose sur la probabilité de la présence de deux listes de droite, concurrentes, et du Front National. En la matière, il n'y a pas de science exacte. Michel Champredon est passablement contesté sur sa gauche, c'est pourquoi il bétonne son socle socialiste, incarné à Evreux par le secrétaire de section, Timour Veyri, tenté par un siège dans la future municipalité de gauche, si elle était élue.

Un montage pensé comme une recette de cuisine

Timour Veyri, outre sa charge de secrétaire de section est également délégué du 1er secétaire fédéral, 
T Veyry Marc-Antoine Jamet et conseiller territorial au Cabinet de Michel Champredon, donc salarié de la ville. L'objectif du jeune homme, brillant, par ailleurs, est un mandat électif à la mairie. Adjoint au maire, c'est bien le minimum. Mais voilà, un employé communal ne peut être élu dans la commune où il exerce. Une idée émerge: changer de lieu géographique. Marc-Antoine Jamet, maire de Val-de-Reuil et Premier secrétaire fédéral du Parti Socialiste, participe, à ce qui ressemble à un aménagement d'arrière-boutique. Les deux maires, d'Evreux et Val-de-Reuil, vont s'échanger leurs conseillers territoriaux. Timour Veyri démissionne d'Evreux et est, aussi sec, recruté à Val-de-Reuil, aux mêmes poste et salaire. parallèlement, David Fontaine, le conseiller de Marc-Antoine Jamet, imite son collègue dans l'autre sens. Timour Veyri n'est plus salarié de la ville d'Evreux et pourra figurer en 3ème position sur la liste Champredon. Lorsque Caméra Diagonale écrivait, il y a quelque temps "l'axe Evreux-Val-de-Reuil se prépare", Monsieur Jamet se fendait d'un commentaire peu amène.

La suite, le 10 septembre prochain.

Le jeudi 10 septembre, les sections socialistes du département éliront un de leur membre comme "Premier des socialistes". Concrètement, cela veut dire chef de file du groupe socialiste pour les municipales. A Evreux, le militant choisi sera automatiquement placé en tête des socialistes, à savoir en 3ème position, puisque Michel Champredon appartenant officiellement au PRG restera tête de liste, suivi d'une candidate. Si la mayonnaise, de cette petite cuisine, prend, Monsieur Veyri sera promu, très vraissemblablement, Premier adjoint.

Rendez-vous annulé, sans explication

Caméra Diagonale avait rendez-vous le 27 septembre dernier avec Michel Champredon pour une interview vidéo. L'avant-veille, le maire d'Evreux fait annuler le rendez-vous…sans explication. Début août, lorsque fut réglée cette entrevue, la réponsable du service communication demandait, par mail, la liste des questions. Accordé. Parmi ces questions, les deux premières étaient:

1) Présenterez-vous une liste d'union, avec les socialistes, les communistes et les écologistes, en mars prochain?

2) Craignez-vous une liste dissidente de gauche, comme vous l'aviez fait vous-même en 2008?

Elles resteront sans réponses.

 


 

 

Categories: Eure

Comments

  1. Etienne 6 octobre, 2013, 17:06

    Je trouve cela terrible pour notre démocratie ces petits arrangements entre copains politiques. Et dire qu’ils vont repasser. Et oui, à gauche, ils s’entendent (certainement trop), et à droite, pas du tout. L’union fait la force, c’est bien connu!

  2. Averroes 2 octobre, 2013, 20:50

    Et pendant ce temps, le peuple souffre.
    Oh ! pas le peuple des partis ni des assemblées, pas le peuple des cabinets ni de de l’entre soi. Non. Le peuple qui va gratter tous les matins, le peuple qui ne gratte plus, mis au chômage ou retraité, le peuple dont les salaires ne sont pas revalorisés, le peuple qui subit les délocalisations, le peuple qui paie des impôts et qui en paie encore un plus grâce aux choix de l’actuel gouvernement, le peuple qui paiera un peu plus de TVA, le peuple dont l’abattement pour frais réels n’a pas été revalorisé alors que les carburants ont largement augmenté, le peuple qui n’arrive plus à se loger à prix décent, le peuple qui doit compter et recompter avant d’offrir une glace à ses enfants en vacances… N’en jetez plus, la coupe est pleine.
    A l’espoir de 2012 succède une cruelle désillusion. On pensait que cela changerait avec Le Modeste ; il n’en est rien. Tout n’est que cosmétique, poudre au yeux et show médiatique. Les vrais sujets ne trouvent aucune solution. La finance détient les rennes du pouvoir et les Français que nous avons élus pour nous protéger grenouillent entre eux sans la moindre envie d’améliorer notre sort.
    J’ai obtenu le droit de voter en 1989. J’ai toujours voté, quelque soit l’élection. Y compris par procuration quand il le fallait. Je voterai en 2014 aux municipales. Après, chers amis socialistes qui n’avez de socialiste que le nom, ce sera sans moi.
    Ne comptez pas sur moi pour vous sauver en 2017 comme j’ai participé au sauvetage de Chirac en 2002. J’ai déjà donné et la fracture n’est toujours pas réduite.
    Quand vos éléphants fous iront se fracasser sur le Front, pas un d’entre vous n’aura le courage d’admettre que ce sera la conséquence de 5 ans d’impuissance.

Write a Comment