Evreux, soirée Sarkozy

Evreux, soirée Sarkozy

Lundi 19 heures. Tandis qu’au même moment Nicolas Sarkozy tenait meeting à Dozulé, à Evreux, ses soutiens organisaient une rencontre avec des militants. Antoine Rufenacht ancien maire du Havre, Luc Chatel, président du Conseil National “Les Républicains” et Alain Joyandet ancien Secrétaire d’Etat, n’étaient pas avares de propos vantant les mérites de l’ancien Président de la République. Une soirée organisée par Coumba Dioukhané, adjointe au maire “Les Républicains” d’Evreux et Secrétaire Nationale du parti. Extraits vidéo:

Dans son discours, Coumba Dioukhané a pris le soin de n’attaquer les concurrents de Nicolas Sarkozy et surtout pas Bruno Le Maire. La tendance était davantage au rassemblement derrière le vainqueur de la primaire, au soir du second tour. Pourtant, Coumba Dioukhané n’a pas pu oublier sa mise à l’écart des élections régionales de décembre 2015, où, conseillère régionale sortante elle a été purement et simplement “sortie” par Bruno Le Maire, pour le renouvèlement de son mandat. Bonne militante et surtout disciplinée, elle a “oublié” cette séquence pour regarder l’avenir en soutenant l’ancien Président de la République. Pouvait-on lui demander, en plus de sa mise à l’écart, de soutenir le député de l’Eure et candidat à la primaire? Faut quand même pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages. Son soutien à Nicolas Sarkozy ne date pas d’hier. Il y a de la constance dans l’attitude de la jeune femme.

Antoine Rufenacht l’indomptable

Puis, prend place derrière le micro, Antoine Rufenacht. L’ancien maire du Havre et ancien ministre de Jacques Chirac, pense aussi que le meilleur candidat est Nicolas Sarkozy. Il énumère ses qualités, vante son action et soutien son projet pour 2017. Il est vrai que des questions se posent quant au choix de Monsieur Rufenacht qui a toujours été un fervent chiraquien. Mais, la politique est ainsi faite que la logique ne résiste pas toujours à l’épreuve du temps. L’ancien ministre, fut le directeur de la campagne de Jacques Chirac à la présidentielle de 2002. Chirac qui a toujours défendu et vanté les qualités de celui qui fut son Premier ministre, entre 1995 et 1997, un certain Alain Juppé.

Alain Joyandet, chef d’entreprise et homme pressé

Sénateur de la Haute-Loire, il n’aura été Secrétaire d’État à la Coopération et à la Francophonie que deux années, entre 2008 et 2010, dans le gouvernement de François Fillon. Il se fit remarquer par la presse et le Premier ministre, lorsqu’il se paya le luxe d’affréter un avion privé pour revenir des Antilles où il était en déplacement, pour rejoindre Paris à la demande expresse de Nicolas Sarkozy qui souhaitait réunir d’urgence ses ministres. Une autre ministre en déplacement, quasiment au même endroit, prit un avion de ligne, pour 15 fois moins cher et arriva en même temps que son collègue. Il essuya l’artillerie lourde de la presse, mais Alain Joyandet, pragmatique, ne prit pas une ride avec cette affaire.  Sarkozy ne le “gronda” pas, ce qu’il fit remarquer aux joiurnalistes. Aujourd’hui, il ne peut que soutenir l’ancien chef de l’État.

Luc Chatel, le passeur de plats

Cela sous-entend qu’il est un ami fidèle de l’ancien Président. A Evreux, il n’a pas prononcé de phrases fortes contre les concurrents de Nicolas Sarkozy. Il a, seulement, passé en revue les bonnes décisions du Président, entre 2007 et 2012 et fait un tour d’horizon des actions de François Hollande qui “a mené la France dans la catastrophe économique d’aujourd’hui”.

Categories: Eure

Write a Comment