Evreux municipales, la seconde liste de droite officialisée demain lundi


BLM GLC'était quasiment fait, mais une petite porte restait ouverte. L'incident du 7 octobre, lors du meeting de UMP, donnait l'occasion à Jean-Pierre Nicolas de constituer sa liste. Le surlendemain, Bruno Le Maire prend contact et propose à l'ancien maire l'entrevue de la dernière chance. Les deux hommes se sont vus avant-hier vendredi. Récit.

Lundi 7 octobre le meeting de lancement de campagne de la liste UMP, prend fin. Sur l'estrade, Bruno Le Maire, Guy Lefrand, l'ensemble des cadres du parti et les parlementaires. Ils s'apprêttent à entonner la Marseillaise, lorsque Jean-Pierre Nicolas tente de prendre le micro pour dire quelques mots. Il n'y parviendra pas. A la sortie, il déclare que devant cette attitude, la constitution d'une liste est plus que probable……

48 heures plus tard, Bruno Le Maire appelle Jean-Pierre Nicolas. Il lui propose une rencontre pour définir une ligne de conduire et éviter une liste dissidente qui ne pourrait qu'aboutir à la réélection de Michel Champredon. L'ancien maire accepte, mais accompagné d'une petite délégation…

La rencontre s'est déroulée avant-hier, vendredi 18 ocobre. Jean-Pierre Nicolas était accompagné de Anita Mallet, Dominique Ledoyen et Philippe Dussoulier. Après l'énumération des risques encourus par une liste concurrente à droite, Bruno Le Maire et Guy Lefrand mettent cartes sur table. Ils proposent que Jean-Pierre Nicolas et ses amis fassent campagne à leurs côtés moyennant une fusion des deux équipes à la fin janvier-début février 2014. Jean-Pierre Nicolas accepte la proposition sous condition d'un protocole d'accord signé des deux parties, comprenant tous les éléments de cette fusion. Bruno Le Maire refuse tout net et après une suite d'échanges, Jean-Pierre Nicolas propose de réunir ses colistiers pour prendre une décision collégiale.

Cette réunion s'est tenue ce matin et le résultat est sans appel: faute de protocole d'accord, la liste sera effective pour affronter les municipales de 2014.

La déclaration officielle sera diffusée lors d'une conférence de presse qui se tiendra demain lundi 21 octobre.

Categories: Eure

Comments

  1. Cinquième 22 octobre, 2013, 11:10

    Bruno Le Maire n’est pas le pire de l’ancienne équipe de Sarkozy, mais il a hérité de vieilles pratiques politiques qui veulent que les grands partis aient un baron local qui se taille un fief à coups de hache, virant les prédécesseurs, faisant les yeux doux aux nouveaux venus et, maintenant en raison des futures lois sur le non cumul, casant un homme de paille (ou une femme de paille cf la “présidente départementale de l’UMP”).Dans ces pratiques, un bon militant est un militant qui ferme sa G, qui encaisse des cotisations et colle des affiches. Tout cela deviendra de plus en plus difficile à l’UMP dans la mesure où cette formation comporte maintenant des courants.
    Il est vrai qu’avec l’ancien ministre de l’agriculture le procédé est peut-être plus voyant qu’avec d’autres dans la mesure où il case ses “bébés” dans plusieurs villes importantes du département, préférant le “jeunisme” à l’expérience, la communication à la pratique et les diplômes plus ou moins intéressants aux dures réalités de la situation actuelle et future de nos communes.
    BLM aura t’il un fief après les municipales ou après les régionales de 2015? rien n’est moins sur, mais il aura fait preuve d’autorité chez les normands en soignant le destin national qu’il s’est fixé et qui seul l’intéresse.

  2. SAVALLE Georges 21 octobre, 2013, 21:23

    Pourquoi….pourquoi….faut-il que se soit un haut média….(Bruno Le Maire) qui fasse la pluie et le beau temps à Evreux…Quand on a des gens de terrain comme Jean Pierre Nicolas qui peut gérer comme il a déjà fait avec succès en redressant les finances dans notre ville et aussi pour sa permanence quotidienne aux activités d’Evreux et ses quartiers
    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué

  3. Juste pour mémoire. 21 octobre, 2013, 18:55

    Et personne ne s’étonne ni ne s’offusque de l’usage fait des deniers publics si les faits sont avérés ?
    Article de Monsieur ALCALA reprenant l’article de Médiapart.
    BLM s’est il exprimé sur les faits ou se contente il de remercier l’actualité ubuesque et guignolesque qui a fait que l’info soit passée aux oubliettes, du moins pour l’instant.
    http://www.cameradiagonale.com/blog/2013/10/evreux-la-campagne-%C3%A9lectorale-sannonce-tr%C3%A8s-dure.html

  4. zébulon 21 octobre, 2013, 11:30

    C’est à croire que certains hommes politiques, leur parti pensent que les candidats comme les citoyens doivent obéir sans broncher avec la main sur le pli du pantalon comme à l’armée. En période de restriction budgétaire la Défense a déjà des soucis alors si elle doit en plus s’en faire avec les municipales ! Apparemment leur devise est toujours “article 1 le chef a toujours raison, article 2 en cas d’erreur du chef l’article 1 rentre immédiatement en vigueur” ! C’est à croire qu’ils veulent tous perdre pour après crier au scandale, au loup, lancer une psychose avant les présidentielles de 2017. Leur petit jeu de stratégie avec la guérilla urbaine municipale risque fort de leur réserver quelques embuscades et coups de mains sans oublier qu’ils risquent de marcher sur les terrains qu’ils ont miné, de perdre une bataille voir plus !

  5. Etienne 21 octobre, 2013, 07:24

    Comme disait LeMaire, il y a quelques semaines, il faut tout faire pour garantir l’union. Ils demandent donc à des ébroïciens de venir travailler le doigt sur la couture du pantalon. Il faut donc obéir à Bruno LeMaire. Sauf que les élections municipales sont le résultat d’un travail d’équipe dans laquelle chacun fait des efforts pour construire un projet politique local. Bruno LeMaire nous montre ici qu’il est incapable de raisonner comme ça…même pas, pour l’avenir d’Evreux.

  6. Duval Roger 21 octobre, 2013, 00:05

    d’accord avec Fred,pourquoi que Bruno le Maire ne soupçonne pas un instant qu’il va finir par obtenir qu’a Vernon et Evreux, il va faciliter le maintient de la gauche, la multitude de liste de droite, va se terminer par l’élimination au premier tour.

  7. fred 20 octobre, 2013, 21:17

    Après Vernon, Bruno Lemaire continue à mettre en place la machine à perdre…

  8. Denis 20 octobre, 2013, 19:03

    C’est tout de même étrange de la part de Bruno Le Maire, toujours prompt à dénoncer un système de caste, ne laisser aucun espace à Jean-Pierre Nicolas.

Write a Comment