Evreux, le retour de Bruno Le Maire

Bruno Le MaireIl a été ministre jusqu'à hier. Bruno Le Maire ne perd pas de temps, mercredi il recevait les journalistes de l'Eure, pour une conférence de presse. Première information, son retour dans l'Eure où il compte repartir à la reconquête de sa circonscription en juin. Ensuite il poursuivra avec les échéances locales, départementales et régionales.

 

L'ancien ministre de l'Agriculture en est persuadé. Les quatre députés UMP et Nouveau Centre, sortants, seront réélus. Il fera, en toute hypothèse, tout pour que les électeurs renouvellent leurs mandats. Mieux, il estime que la seule circonscription détenue par le député socialiste François Loncle, pourrait basculer avec la candidature de François-Xavier Priollaud. "Le message est simple" dit-il, "nous sommes totalement déterminés à nous engager dans cette bataille des législatives. Je le ferai comme responsable au niveau national en allant soutenir des amis dans certains départements et je le ferai surtout dans le département de l'Eure, comme Secrétaire départemental".

"Il n'est pas normal que nous ayons obtenu ses résultats à l'échelle nationale et qu'à l'échelle locale nous n'ayons aucune grande ville, le conseil général et la Région. Il faut donc poursuivre le travail pour regangner du terrain dans le département". Cette reconquête ne doit pas se faire sur des questions de personnes, mais d'abord sur des questions d'idées, de valeurs et de propositions. Celles que nous défendons sont les bonnes pour le Pays comme pour nous". Puis Bruno Le Maire d'embrayer sur des sujets de société. Créer des richesses avant la redistribution. Il veut, aussi, défenbdre les producteurs agricoles, industriels. "C'est ce que je n'ai cessé de faire sur le territoire avec GSK. Je me suis battu pour le maintien de la base 105 à Evreux, parce que les emplois, c'est la priorité. Je me matin et soir, 24 h sur 24, 7 jours sur 7 pour les paysans français, ainsi que pour le monde rural..."Et puis Bruno Le maire d'évoquer l'assistanat et le "ras-le-bol" des citoyens qui ne "supportent plus de voir des assistés, qui ne travaillent pas, gagner plus qu'eux, qui travaillent"…Vient ensuite le volet sur le désert médical dans l'Eure avec la mise place de Maisons de Santé, puis la sécurité, où il propose de mettre plus de moyens pour obtenir les meilleurs résultats. Enfin, la question sur le Front National. Bruno Le Maire dit avoir deux adversaires: le parti Socialiste et le Front National, mais refuse de répondre sur le choix qui serait le sien, entre 1 PS et 1 FN, en cas de duel au second tour, parce qu'il ne peut "envisager ce cas de figure.

Categories: Eure

Comments

  1. h.ligert 23 mai, 2012, 10:05

    Monsieur Lemaire est contre l’assistanat, donc payer des gens qui ne travaillent pas. Dont act.
    J’espère qu’il va tout de suite annoncer qu’il refuse le maintien du salaire de ministre pendant les quatre mois qui suivent, il ne va quand même pas se faire assister comme un vulgaire chômeur.

  2. Bénédicte 13 mai, 2012, 19:56

    Le chômage n’a pas la même signification pour tout le monde… Ces politicards n’ont pas besoin d’aller pointer au pôle emploi et justifier qu’ils ont bien fait leurs recherches de boulot…
    Et ils se disent proches des préoccupations du peuple ? Tout cela me dégoûte au plus haut point ! Liberté peut-être, mais égalité et fraternité sûrement pas !

  3. zébulon 12 mai, 2012, 18:40

    Je me pose une question : pourquoi faut-il absolument qu’un parti politique parachute toujours un candidat dans une circonscription? Les élus(es), les candidat(es) locaux seraient-ils moins intelligents, moins représentatifs,etc. Quant à ceux qui ont eu des portefeuilles ministériels ont-ils bien remplis leur rôle, doivent-ils encore se représenter et ne pas laisser la place aux autres? La place doit être intéressante non pour qu’ils se battent pour l’avoir !!!

  4. Fréderik 11 mai, 2012, 22:36

    Pour une foie je suis d’accord avec B Le Maire. Il doit y avoir renouvellement — mais ce renouvellement devra être marqué par le balayage de B Le maire, H morin, F Gilard et son suppléant S Lecornu. Je suis de droite républicaine mais certains personnages de l’eure sont la honte des sympathisants de la droite nationale.

  5. Patrick ROBERT 11 mai, 2012, 21:14

    Quand on constate le lamentable travail de l’UMP dans notre région lors des récentes présidentielles, on se demande si Monsieur Le Maire se rend compte de ce qu’il dit.
    Sa fâcheuse manie d’arriver après la bataille va (et doit) finir par lui jouer des tours.

Write a Comment