Evreux. Le maire veut la conquête économique de la ville

Evreux. Le maire veut la conquête économique de la ville

Un déjeuner presse. C’est nouveau à Evreux. Guy Lefrand remercie les journalistes, venus nombreux, de leur présence. Il est souriant, décontracté et manie un certain humour. Chacun devine dans l’attitude du maire que ses annonces vont surprendre. La formulation n’est pas hasardeuse, elle a été minutieusement calibrée. Au passage, il présente sa nouvelle équipe, dont deux nouveaux directeurs de Cabinet pour la mairie et l’Agglo. Tout est prêt pour la conquête économique de la ville. Interview vidéo de Guy Lefrand.

Pour le maire d’Evreux, le changement à venir se décline en deux sujets majeurs: le développement économique et la revitalisation du centre ville. Par les temps qui courent, c’est plutôt une bonne idée. “Evreux a des compétences fortes et une belle qualité de vie“, souligne-t-il, “il faut donc attirer les consommateurs et les investisseurs”. Pour Monsieur Lefrand “le centre ville d’Evreux est le 1er centre commercial du département. Un centre commercial qu’il ne faut pas séparer des zones commerciales traditionnelles. Une sorte de continuité territoriale si l’on comprend bien le maire. Puis il passe en revue tout ce qui doit accompagner cette redynamisation: animations pour la famille, création d’ambiance urbaine conviviale, animations de fin d’année. Il sera créé un Office municipal du Commerce afin de réanimer le coeur de ville.

L’attractivité sera renforcée avec des actions permanentes et ponctuelles: nouveau plan de circulation, renforcement de la sécurité, réhabilitation du théâtre etc…

Une étude est menée pour créer des surfaces supplémentaires et des marchés non sédentaires de centre ville seront renforcés avec la rénovation de la place Clémenceau.

Portail électronique commercial

Le maire va proposer la création d’un portail électronique, sur Internet, pour le commerce ébroïcien. Les consommateurs pourront faire leurs achats directement sur Internet à l’image du commerce en ligne comme Amazone et autres. La grande distribution telle l’enseigne Leclerc pratique déjà le procédé. Pour les commerçants d’Evreux, il leur faudra mettre en place le dispositif technique, mais aussi des employés chargés d’assurer d’enregistrer les commandes, les préparer et les livrer ou les faire livrer chez le client. Une bonne opportunité pour la création d’emplois.

Les façades colorées

La proposition est originale. Reste à savoir ce que décideront les propriétaires des bâtiments. Pour embellir et harmoniser les façades du centre ville, le maire veut mettre en place un projet de coloration. En d’autres termes, les peindre toutes d’une certaine couleur qui reste à déterminer, selon les rues et les quartiers

Ramener tout le tout monde dans le centre ville

Limiter l’évasion commerciale reste une préoccupation pour le maire. Une mesure qui ne peut se concrétiser que par un refus de créer une nouvelle zone d’activités commerciales à Parville…et moderniser les zones existantes. 17 millions d’euros vont être injectés pour la modernisation de l’hypermarché Leclerc à Cap Caër et 30 emplois seront créés. De même, le centre commercial Carrefour d’Evreux-Guichainville prépare un projet de rénovation du site. Il s’agit d’une restructuration-extention, avec aménagement de la circulation et d’un parcours piétons. Un projet architectural d’envergure avec espaces paysagers et boisés pour un investissement de 50 millions d’euros et la création de 300 emplois…Il y a, tout de même, dans cet énoncé, une contradiction. Comment, en effet, vouloir ramener le chaland vers le centre-ville d’Evreux pendant que le groupe Carrefour s’apprête à rénover et agrandir son hyper centre commercial? L’argent qui sera dépensé dans la zone Carrefour, ne le sera pas dans le centre d’Evreux. C’est une équation que connaissent tous les économistes…et pas seulement eux!

Quartier de la gare

Tout le monde aspire à une amélioration de la desserte ferroviaire et cela n’a pas échappé, non plus, au maire d’Evreux. La gare d’Evreux bénéficie d’un potentiel économique et commercial non négligeable. Outre le projet multimodal, Guy Lefrand veut également en faire un quartier d’affaires. Il évoque une étude de marché, réalisée dans ce but et qui prouverait l’intérêt de cette réalisation. Des investisseurs seraient intéressés par l’opération et prêts à y mettre des billes. Projet qui attireraient de jeunes chefs d’entreprises et leurs familles.

Parville, ses filières d’exception et ses réseaux.

Des réseaux à l’image Pharma Valley et Cosmetic Valley. L’Agglo et d’autres partenaires soutiennent le projet Cosmetolab, premier pilote au monde en matière de fabrication et de conditionnement de produits cosmétiques sans conservateurs. C’est une piste économique sérieuse retenue par Guy Lefrand.

Parc Ludo pédagogique

Situé entre Paris et la Normandie, Evreux doit retenir les milliers de touristes de passages. Un moteur de développement économique important pour l’hôtellerie, la restauration et le commerce en général. Une bonne raison pour le maire d’Evreux et aussi président de l’Agglo de réfléchir sur la constitution d’un pôle ludo-pédagogique…

On le voit, la volonté est là, les idées ne manquent pas, les perspectives sont ambitieuses, mais l’argent où est-il? La question est posée à Guy Lefrand. (voir interview vidéo) La réponse est claire et nette: c’est l’argent du privé et non celui du contribuable. Ouf! pour le contribuable, car l’ensemble, s’il est concrétisé, c’est du lourd.

 

Categories: Evreux

Comments

  1. trublion 27 20 mars, 2015, 09:55

    et tant pis pour l’argent investi pour racheter les terrains agricoles de Gauville la campagne et les fouilles archéologiques et tan pis pour les commerces existants, qui se battent chaque jour pour survivre, la solderie a été la 1ère victime, tout pour Carrefour, les impots fonciers pour les autres , aucun éclairage public pour la petite zone de gauville, les espaces verts dépendant de l’agglo ne sont jamais entretenus, toutes ces études réalisés avec l’argent du contribuable n’ont servis a rien, ce maire est pire que l’autre, en tout cas ce n’est pas avec carrefour ou leclerc que les commerces du centre vont prospérer, comment un maire peut il annoncer de pareilles inepties

Write a Comment