Eure. LNPN, Eole et contournement Est de Rouen…

Eure. LNPN, Eole et contournement Est de Rouen…

Trois dossiers soumis à l’approbation des élus du département, lesquels n’auront pas voix au chapitre in fine. La LNPN c’est La Ligne Nouvelle Paris Normandie (SNCF), le projet Eole redessine le tracé du RER E et le contournement Est de Rouen,  jonction de l’autoroute A28 à l’autoroute A13, dont la conséquence première serait le désengorgement de Rouen et sa périphérie. Les conseillers départementaux se sont prononcés en faveur des trois projets, mais sans y mettre un seul euro et resteront vigilants quant aux contours qui leurs seront proposés.

Les débats se sont déroulés avec une certaine sérénité. Il faut dire que les enjeux ne sont pas assujettis au vote parce qu’ils ne s’insèrent pas dans les compétences du conseil départemental. Trois dossiers à l’étude depuis des années qui continueront  longtemps encore à baigner dans la virtualité. Ils impliquent l’État et la Région, lesquels cherchent toujours le commencement du début d’un financement. Le dossier est sur la table depuis 7 ans et chaque collectivité souhaite y apporter sa patte et comme elles sont nombreuses (Etat, Région, Département, Intercommunalités, communes) on n’en fini pas de finir et conclure…

Le concept, rappelle le président Lecornu, s’articule “comme la future colonne vertébrale ferroviaire du développement durable de la Vallée de la Seine. Sur un concept intermédiaire entre le train classique et le TGV, cette desserte devrait ouvrir un nouveau quotidien aux voyageurs avec des trains plus rapides, plus confortables, plus réguliers….à condition de ne pas rester qu’un projet”. Et de conclure sur la pauvreté des financements….Je crains que la LNPN soit une belle histoire qu’on pourra raconter à nos petits-enfants”. Réaliste, le président du Département!

Moins réaliste, son collègue président de la Région. Hervé Morin, il y a quelques mois, à propos de la LNPN assurait qu’il était prêt à financer des études visant à aménager les tronçons (lignes SNCF) Rouen-Evreux et Rouen-Bernay. L’idée date de 2008, lorsque le président de la SNCF et les Chambres consulaires des grandes villes concernées avaient commencé des discussions sur le sujet. Pour Rouen -Evreux ce fut un tollé général des riverains de toute la vallée de l’Iton et vallée d’Eure…..Le projet fut enterré. Hervé Morin songe à le déterrer, il y a fort à parier qu’il déterrera la hache de guerre….

Eole

Le projet verra le jour vers 2022. Ce sera un prolongement de 55 km, du RER E vers l’ouest,  depuis la gare Saint-Lazare, Nanterre et jusqu’à Mantes-la-Jolie. “Eole aura des conséquences directes et indirectes pour une partie des habitants de l’Eure”, souligne Sébastien Lecornu. Ce que n’a pas précisé le président c’est surtout des conséquences directes pour les usagers des trains de Vernon. La restructuration de la ligne  et cadencements futurs pourraient les obliger à se rendre, en voiture, jusqu’en gare de Mantes-la-Jolie pour leur trajet quotidien.

Contournement Est de Rouen

Le Département dit “oui mais“. “Une position un peu hypocrite mais qui me convient parfaitement”, lance le président de la commission des Finances, Alfred Recours, membre de l’opposition socialiste. De son côté, Sébastien Lecornu admet, sur cette liaison A28-A13, “on peut éventuellement tolérer quelques désagréments mais on ne va quand même pas les payer”. Au final, les élus, quasi unanimement, donnent un avis favorable, mais purement consultatif, sur ce projet de contournement Est de Rouen. Le Département émet, cependant, des réserves notamment liées  à la préservation de l’environnement et à la qualité architecturale, ainsi qu’à la suppression du double péage au niveau de l’échangeur d’Incarville, près de Louviers. Le tout assorti de zéro euro d’aide dans un investissement qui tourne autour des 890 millions d’euros HT. Mais comme souvent, à l’arrivée, l’addition prend + 40% du budget initial.

Categories: Eure

Write a Comment