Eure législatives, il y aura une candidate PS dans la 5ème

Segura SeguelaUne candidate hormis la dissidence de Madame Mansouret, s'entend. Elles seront deux à briguer la candidature devant les militants socialistes de la 5ème circonscription. Hélène Ségura et Martine Seguela. (photo) Cette perspective met à bas le principe de la candidature unique Europe-Ecologie Les Verts-PS. Pourquoi une telle décision, qu'est-ce qu'elle signifie et quelles en seront les conséquences?

Ce ne sera donc pas Philippe Nguyen Thanh qui portera les couleurs du Parti Socialiste, aux législatives de juin. Longtemps considéré comme le candidat naturel du PS, celui-ci n'a, finalement pas, opté pour cette solution. Néanmoins, le maire de Vernon avait manifesté son désaccord sur le parachutage que le Premier Secrétaire départemental, de l'époque, avait décidé, conjointement, avec le responsable haut-normand de EE-LV. Finalement, après diverses renconcontres, discussions et désaccords, les socialistes de la 5ème circonscription viennent de prendre la décision de présenter une candidate. Elles sont deux à exprimer le souhait de croiser le fer avec le député UMP, Franck Gilard. Hélène Ségura, adjointe au maire de Vernon et Première vice-présidente du Conseil Régional et Martine Seguela, adjointe au maire des Andelys, chargée des Affaires Sociales et de l'Education. Le 9 mai prochain, soit trois jours après le second tour de la présidentielle, les militants seront invités à choisir entre les deux candidates à la candidature. L'élue deviendra, dès cet instant, la candidate socialiste, officielle.

Pourquoi cette décision

Les socialistes de la 5ème circonscription, et notamment ceux de Vernon , n'admettent pas qu'après les victoires aux municipales de 2008, en remportant les villes de Vernon, Les Andelys et Gasny, la législative leur passe sous le nez en voyant débarquer un candidat écologiste venu d'une autre circonscription. S'ajoute à cette situation le maigre score, selon des sondages, d'Eva Joly, qui remet en cause les accords initiaux entre les deux partis, notamment sur les candidatures écologistes dans quarante cinq circonscriptions. Déjà, dix-huit cas litigieux ont été relevés. "Comment, disent les socialistes, accorder des circonscriptions, en nombre, à notre partenaire, alors que les électeurs ne lui accordent qu'un crédit très relatif à la présidentielle?".

Madame Seguela, pous sa part, souhaite que le PS au Plan national prenne une décision et à ce jour n'affirme ni infirme cette information.


Quelles seront les conséquences de cette volte-face

Aucune. Dans un premier temps la candidate choisie sera traitée de dissidente et les écologistes demanderont l'exclusion de la "traitre". Ensuite, la décision sera pérennisée. Aucune exclusion ne sera prononcée et EE-LV oubliera "les coups de canif au contrat" à l'approche de la composition du nouveau gouvernement. Hypothèse dans le cas d'une victoire de la gauche le 6 mai.

Photo. Hélène Ségura le 27 mars à Louviers. Martine Seguela en novembre 2009 lors d'une interview vidéo sur la liste de gauche aux Régionales de mars 2010.

Categories: Eure

Comments

  1. Caméra Diagonale 17 avril, 2012, 23:25

    Bonsoir Christophe
    Merci pour la coquille "Segura". C'est corrigé. Pour les Régionales, c'était en mars 2010, mais la photo date de novembre 2009, jour de présentation de la liste de gauche. C'est corrigé aussi.
    Merci.
    José Alcala depuis iPhone

  2. Cinquième 17 avril, 2012, 10:26

    L’offre électorale va enfin s’élargir d’une façon logique et saine.
    La trés mauvaise nouvelle qui vient de tomber au sujet de Sealynk vient assombrir encore un peu plus les perspectives dans cette 5° circonscription particulièrement sinistrée et sans perspectives d’amélioration en vue.
    L’élection législative sera espérons le, l’occasion de savoir à quoi sert un député à part assister aux différentes “mondanités” de la circonscription.

Write a Comment