Elle va perdre

AubryEditorial. Dimanche, la maire de Lille va perdre la primaire citoyenne. Tant pis pour les précautions de langage et la lecture, supposée, dans le marc de café. Caméra Diagonale ne s'avance pas imprudemment, mais une certaine habitude à cerner le personnel politique dans son ensemble, indique clairement que Martine Aubry a montré ses limites, sur la forme et le fond.



Cela fait plusieurs semaines qu'elle veut en découdre avec François Hollande. Ses propos acerbes, limite acceptables, la rendent plus antipathique que la réalité, au fond. Peut-être, la candidate de Laurent Fabius et de Dominique Strauss-Kahn, ne fait-elle la différence entre une primaire socialiste et un combat politique contre l'adversaire déclaré, en 2012, en l'occurence Nicolas Sarkozy. Martine Aubry obéit, semble-t-il, aux recommandations de ceux qui n'ont pu concourir. Ils seraient les bras vengeurs contre un candidat qu'ils détestent parce que plus proches des gens, qu'eux. Eh bien oui! "Fraise des Bois", ou "Flamby", sera celui qui affrontera le président sortant. Parce qu'il n'est pas un homme usé, par trente années de ministères divers. Ce reproche en inexpérience va lui bénéficier, paradoxalement. "Flamby" est neuf, cela plait aux français. "Fraise des Bois" n'est pas un riche héritier, ce n'est plus un défaut.

La dernière attaque de Martine Aubry contre François Hollande date d'hier. "Candidat du système", l'a-t-elle accusé. Drôle de camaraderie socialiste. Tout est bon pour la fille de Jacques Delors, pour arriver à ses fins. Que va-t-elle décider à partir de lundi matin? Proposer à "Flamby" de participer à sa Campagne pour 2012? Ce serait, à coup sûr, contreproductif.

Categories: Eure

Comments

  1. Denis 15 octobre, 2011, 13:17

    L’arithmétique issue des ralliements qui rappelle le bon temps de la SFIO est effectivement en faveur de François Hollande. Mais tout cela est beaucoup plus incertain qu’il n’y paraît.

Write a Comment