Charlie Hebdo, premières réactions dans l’Eure

Charlie Hebdo, premières réactions dans l’Eure

Deuil national décrété par le Président de la République, drapeaux tricolores en berne, unanimité de la classe politique. De partout les réactions convergent. Les autorités religieuses solidaires de tous. Le Premier ministre a invité Nicolas Sarkozy et l’UMP à participer à la grande manifestation de dimanche….Dans l’Eure, aux manifestations d’hier  succéderont celles de ce soir, comme à Louviers où l’ensemble des participants se retrouveront dans les jardins de la mairie. Des communiqués de divers élus de droite comme de gauche affluent dans les rédactions. Voir celles de Jean-Luc Lecomte, secrétaire départemental du Parti Communiste Français et conseiller régional de Haute-Normandie, de Marc-Antoine Jamet, premier Secrétaire Fédéral du PS et de François-Xavier Priollaud, maire UDI de Louviers.

Groupe Eure-Avenir conseil général de l’Eure.

Suite à l’effroyable événement qui a frappé le journal Charlie Hebdo, mercredi 7 janvier et conformément à la demande du Président de la République, les Conseillers généraux du groupe Eure Avenir invitent l’ensemble des Eurois et des Euroises à observer ce jour à 12 h 00, une minute de silence à la mémoire des journalistes, policiers et des personnes ayant perdu la vie au cours de cette attaque. Plus que jamais notre pays doit rester uni face à un tel acte barbare. Les Conseillers généraux du groupe Eure Avenir ont une pensée émue et profonde pour les familles des victimes, notamment auprès de celle du policier disparu, habitant du département de l’Eure.

Jean-Luc Lecomte. Le carnage barbare dont a été victime la rédaction de Charlie Hebdo nous plonge dans l’horreur et la peine.Quand un journal est ainsi visé, quand des vies dont la passion était l’information et la liberté d’expression sont massacrées, c’est chacun de nous qui est visé, c’est la République qui est frappée au cœur.Il faut que les auteurs de ce crime abject soient arrêtés et jugés.Nos pensées vont aux victimes et à leurs proches.L’heure est aujourd’hui à se rassembler autour des valeurs républicaines.Exprimons partout dans le pays notre détermination à faire vivre les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité. Rassemblons nous sur l’essentiel, sans distinction de pensées philosophiques et politiques, sans distinction de convictions religieuses.Refusons les amalgames et les stigmatisations.Rejetons fermement les appels à la haine et aux racismes.

Marc-Antoine Jamet. Avec les socialistes de l’Eure, j’adresse aux familles, aux collègues, aux amis et aux proches des morts de Charlie Hebdo, à ceux des  policiers abattus en faisant leur devoir, simplement parce qu’ils protégeaient un journal et sa liberté, mes plus vives condoléances. J’exprime ma tristesse personnelle, mais aussi l’horreur et l’effroi de tous devant la violence imbécile et aveugle qui les a tués.Ces 12 victimes, coupables d’avoir permis qu’un crayon, une parole, une pensée soient libres, ont été exécutées. La barbarie, la bêtise et la lâcheté les ont assassinées. La presse est visée. La République est atteinte. Mais les idées sont debout. L’essence même du combat pour la liberté d’expression a repris à l’heure où ces innocents, parce qu’ils étaient plus forts et plus beaux que leurs bourreaux, sont tombés. A Cabu, à travers mon père, l’admiration depuis l’enfance.

François-Xavier Priollaud. Il n’existe pas de mots assez forts pour condamner l’attaque terroriste barbare qui endeuille Charlie Hebdo et notre pays tout entier. J’adresse mes sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes assassinées. Mes pensées vont aussi aux nombreux blessés dont beaucoup sont toujours entre la vie et la mort. En s’en prenant aussi directement à la liberté d’expression, les terroristes ont touché des journalistes dans leur chair et notre démocratie dans son cœur. La liberté d’expression doit plus que jamais rester l’arme absolue des Républicains contre les terroristes. Dans ces circonstances si douloureuses, sachons nous rassembler pour gagner le vrai combat du 21e siècle : celui des civilisations contre la barbarie. Sachons résister à la tentation des amalgames et des exploitations politiciennes d’où qu’elles viennent. La France est plus forte que le terrorisme mais elle a besoin de nous tous. En signe de solidarité, les drapeaux de la ville de Louviers sont en berne et un rassemblement républicain contre le terrorisme se tiendra ce jeudi 8 janvier à 19h dans la Cour de la mairie.

Le plan Vigipirate mis en place dans l’Eure. Communiqué de la préfecture

L’attentat immonde qui a été perpétré à l’encontre de la rédaction de l’hebdomadaire« Charlie Hebdo » à Paris, nous intime, au delà de la profonde peine que nous ressentons à l’égard des nombreuses victimes et de leurs familles dans la douleur, undevoir renforcé d’unité républicaine et de vigilance citoyenne. Le plan Vigipirate a été relevé au niveau « alerte attentat » sur l'ensemble de la région Ile-de-France. En application des instructions transmises fin décembre 2014, le département est maintenu au niveau « vigilance renforcée ». René Bidal, préfet de l’Eure, rappelle les mesures en vigueur : renforcement de la surveillance et des contrôles aux abords et accès des installations et bâtiments sensibles tels les centres commerciaux, les gares, les lieux de culte et les bâtiments publics. A la demande du Gouvernement, l’attention des services a été aujourd’hui renforcée autour des organes de presse. Par ailleurs, des instructions ont été données à l’ensemble des forces de sécurité, aux services de l’État et aux maires afin que l’ensemble des mesures de sensibilisation puissent être mises en œuvre affin de susciter des réflexes de vigilance et désignalement lorsque les circonstances l’imposent.

Categories: Eure

Comments

  1. PIMALULU 20 janvier, 2015, 11:14

    @ Henri Clément
    Mais oui, vous avez mille fois raison.
    C’est la liberté d’expression qui est la cause de tous nos maux. Du reste, entre le 14ème siècle et la dépénalisation du blasphème dans notre pays, nous avons vécu 5 siècles de paix et d’harmonie…
    Pas de guerres, pas de massacres pas d’esclavages, pas d’affrontements religieux..
    A mon tour, je vous prie de réfléchir.
    Charlie Hebdo est un journal satyrique, et comme tel, il grossit le trait; appuie là où ça fait mal (au figuré, bien sur), mais vous aurez du mal à trouver dans ses pages des incitations à la haine et la violence.
    Je ne prône pas le blasphème pour le plaisir de blasphémer ou le désir de blesser ceux qui ne pensent pas comme moi.
    Je souhaite simplement que ceux qui expriment librement leurs pensées ne la payent pas de leurs vies.

  2. Henri Clément 19 janvier, 2015, 12:17

    @ au gai blasphémateur Pimalulu
    Notez qu’en même, vous qui remontez au XIVe siècle, que depuis qu’on a libéralisé et démocratisé le blasphème contre l’obscurantisme (l’infâme !), nous avons eu des guerres mondiales, des meurtres de civils en masse, des colonnisations violentes, des génocides à la pelle, Auschwitz et Buchenwald, Hiroshima & Nagasaki, des idéologies et dictatures impérialistes effroyables… on a aussi démolit l’écologie de l’environnement, déstabilisé l’Afrique etc…
    Mais chut ! çà n’ a rien à voir. Blasphémons d’urgence, car c’est la faute aux curés et au Imams !
    Puisqu’on vous le dit dans Charlie.
    PS. Si les meurtriers de Charlie sont des abrutis et pas des croyants comme vous le dites, alors vous êtes en pleine contradiction : le blasphème est-il éducatif ?
    Posez-vous la question.

  3. pace27 19 janvier, 2015, 12:03

    On ne peut revendiquer du matin au soir, de la première à la dernière page, la liberté de penser en même temps, agresser les croyants, qu’ils soient chrétiens, juifs ou musulmans, bouddhistes, protestants dans ce qui est pour eux de l’intime.
    Je n’apprécie pas tout ce qui est écrit, dessiné dans Charlie Hebdo, mais je le soutien pour qu’il puisse paraître comme l’ensemble de la presse qu’elle soit écrite, audio, télé, d’opinion, spécialisée ou non. Ne pas insulter, provoquer, insulter, tourner en dérision la foi des autres est important et je refuse tout manichéisme, tout amalgame quel qu’il soit. Il faut éviter à tout prix de monter les croyants, les pratiquants ou non de toutes les religions les uns contre les autres mais combattre toutes celles et ceux qui se revendiquent du terrorisme au nom de je ne sais quel divinité car aucun texte religieux ne prône des assassinats, des attentats, des tortures, l’élimination des peuples d’autres religions, d’autres nationalités. La démocratie, la laïcité, la liberté de pensée, d’informer, les droits de l’homme et de la femme ne se négocient pas.
    Ne tombons pas dans les extrêmes en créant une psychose générale, en focalisant telle ou telle population, religion, la France est une richesse avec ses différences, ses cultures, ses régions, son patrimoine, etc. Aux parents d’éduquer leurs enfants, aux religieux d’inculquer les vrais valeurs de leur religion, aux politiques de s’unir dans des causes communes et non de se diviser, aux institutions de former, éduquer, dialoguer, de défendre, de faire respecter les lois de la république, la laïcité, la liberté, l’égalité et la fraternité. Non au terrorisme d’où qu’il vienne.

  4. ericp27 18 janvier, 2015, 16:04

    @ pimalulu
    certes, la liberté d’expression , c’est sympa, mais peut être faudrait il se poser au moins une fois cette question : “certaines personnes peuvent elles se sentir agressées?”
    ma réponse à moi est : OUI, car un peu de modération dans la liberté d’expression ne ferait pas de mal

  5. RAOULT E. 18 janvier, 2015, 11:56

    Et si l’on blasphémait (dans les mêmes termes, bien sûr) PIMALULU ?

  6. PIMALULU 8 janvier, 2015, 16:58

    Rappelons-nous “Le Nom de la Rose”.
    Au XIVéme siècle les intégristes papistes de l’Inquisition avaient pour principal ennemi le rire. Aujourd’hui, en 2015 des abrutis – et je le précise, pas des croyants – qui se pensent les seuls authentiques musulmans en ont pris le relais immonde, sans avoir l’excuse de sortir du moyen-âge. Bien sur, la levée des indignations, la prise de conscience démocratique, le rassemblement auxquels nous assistons ces dernières heures nous réchauffent le cœur. Mais quand même, ces salopards nous ont pris Cabu, ils ont tué Maris, dégommé Wolinski, supprimé Tignous, exterminé Charb et Honoré sans oublier les moins connus et les anonymes. Plus jamais de Grand Duduche, de beaufs, de vieux libidineux de derviches dingos et de jihadistes à la ramasse.
    Vite, que de nouveaux bouffeurs de calottes, de mitres, de barbus, de bigots, de grenouilles de bénitier prennent la relève de ces génies du crayon de la gouache du stylo et de la bulle.
    Qu’ils ne laissent pas crever Charlie. Donnons-leurs les moyens de continuer à blasphémer gaiement et à dessiner des dieux, des papes, et même des prophètes !

Write a Comment